Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le crédit à la consommation en France, 1947-1965

 | 
Sabine Effosse

Deuxième partie. Réhabilitation et réglementation (1953-1957)

Chapitre V. Moraliser et banaliser : réglementation et législation, (1954-1957)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Qu’est-ce que le crédit à la consommation ? Du crédit ». Cette déclaration de Robert Buron en 1953 illustre sa volonté, pour en assurer la relance, de banaliser ce crédit. Embryonnaire au moment de la mise en place de la réglementation bancaire, il n’a pas fait l’objet d’une réglementation ou d’une législation particulière. La volonté gouvernementale de le relancer change la donne. Avant d’en favoriser le développement, encore faut-il assainir au préalable les conditions de sa distribution, « moraliser » ce crédit, et le soumettre à la politique générale du crédit en vigueur, autrement dit le « banaliser ». Ajournée en 1949, la question de la réglementation du crédit à la consommation ressurgit alors avec une acuité particulière. La voie législative s’avérant longue et laborieuse, la réglementation s’impose. Immédiatement sollicitée lors du projet de loi Buron en février 1953, la Banque de France travaille à cette solution. Trois problèmes dominent : le coût du crédit, la qualité ...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540