Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le crédit à la consommation en France, 1947-1965

 | 
Sabine Effosse

Première partie. Illégitimité et clandestinité (1947-1952

Chapitre III. Un marché prometteur : les explorateurs du crédit à la consommation

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Inopportun et dangereux pour les autorités du crédit, le crédit à la consommation n’en apparaît pas moins comme une « nécessité sociale » selon l’expression employée par les Unions économiques. La « misère générale », évoquée jusque dans les instances décisionnaires de la politique du crédit, fait ainsi craindre aux fabricants de biens domestiques – ameublement, électroménager – des difficultés d’écoulement au moment même où la production de ces biens augmente grâce à la modernisation et à la standardisation.

Ce sont ces syndicats ou fédérations, en premier lieu celle de l’ameublement, qui, dès 1948, prennent l’initiative de contacter des groupes financiers susceptibles de fournir les capitaux nécessaires. En effet, l’activité des grandes banques de dépôt est, compte tenu de leur nationalisation en décembre 1945, tournée vers le financement quasi exclusif des entreprises et de l’État. En revanche, la manne que représentent les indemnités de nationalisation pour des sociétés financièr...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540