Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Entretiens avec Roger Goetze, haut fonctionnaire des Finances

 | 
Roger Goetze
, 
Florence Descamps
, 
Agathe Georges-Picot

Annexe IV1

Texte intégral

  • 1 SAEF, B 33455, 25 août 1949
  • 1 Je ne fais pas état dans cette note des autres charges qui ont pesé sur la Trésorerie, notamment du (...)

Note (1)1

  • 2 Reconduction de 1949 : 592 + l8 intégration des opérations de " prêts et indemnités" exécutées en 1 (...)

Note (2)2

  • 3 Pour être complet, il eut fallu ajouter à ces chiffres le montant des portes au change (qui constit (...)

Note (3)3

Notes

1 Je ne fais pas état dans cette note des autres charges qui ont pesé sur la Trésorerie, notamment du chef des comptes monétaires et des comptes d'avances, toutes charges dont il est légitime de penser qu'elles ne peuvent être intégrées au " Budget " mais qu'elles doivent demeurer à l'intérieur des plafonds des découverts passagers de Trésorerie.

2 Reconduction de 1949 : 592 + l8 intégration des opérations de " prêts et indemnités" exécutées en 1949 hors maxima

3 Pour être complet, il eut fallu ajouter à ces chiffres le montant des portes au change (qui constituent des subventions économiques voilées) ; j'ai cru pouvoir n'en rien faire, avec le secret espoir que des bénéfices divers d'origine monétaire parviendraient peut-être à atténuer sensiblement les pertes déjà acquises.

Notes de fin

1 SAEF, B 33455, 25 août 1949

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 1997

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable