Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’invention de la gestion des finances publiques. Volume II

 | 
Philippe Bezes‎
, 
Florence Descamps‎
, 
Sébastien Kott‎
, 
et al.

Troisième partie. Rationalité juridique ou rationalité ‎gestionnaire ?‎

La Comptabilité publique de Gilbert Devaux : un plaidoyer pour le maintien d’une gestion publique des finances publiques en France dans les années 1950

Philippe Masquelier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

« Le souci du prix de revient ne peut pas être dominant dans l’esprit d’un administrateur. » D’une phrase, Gilbert Devaux tranche l’une des problématiques majeures de l’histoire de la gestion des finances publiques en France depuis 1815. À la question : « Y a-t-il une manière publique de gérer les finances, distincte de celle en vigueur dans le secteur privé ? », d’emblée il répond « oui ». À celle de savoir si les paradigmes gestionnaires managériaux inspirés du privé doivent l’emporter sur les principes juridiques de la comptabilité publique (CP) en matière de gestion des finances publiques, il répond implicitement « non ».

Il revendique cette position dans les années cinquante en tant qu’inspecteur général des Finances, directeur de la CP puis du Budget. Il la développe dans La comptabilité publique1, ouvrage publié en 1957 à partir d’un cours qu’il dispense à partir de 1953 à l’ENA. Alors que commencent à se répandre au sein de l’administration des conceptions gestion...

Auteur

Philippe Masquelier est chargé de recherche à l’Institut de la gestion publique et du développement économique. Il organise et anime depuis plusieurs années le séminaire interdisciplinaire « Histoire de la gestion des finances publiques de 1815 à nos jours ». Il est titulaire d’un DEA en histoire contemporaine à l’École pratique des hautes études sur l’évolution de l’administration de la Comptabilité publique de 1870 à 1940, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, paru in La comptabilité publique, continuité et modernité. Colloque tenu à Bercy les 25 et 26 novembre 1993, Paris, 1995, p. 41-77. Ses recherches portent sur l’histoire administrative et financière au XXsiècle sous ses aspects organisationnels, sociologiques, juridiques et culturels. Il a publié récemment une étude thématique sur Gilbert Devaux in F. Cardoni, N. Carré de Malberg, M. Margairaz (dir.), Dictionnaire historique des inspecteurs des Finances, 1801‑2009, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France/IGPDE, 2012, p. 154-155 et « La montée en charge de l’expertise technique dans la décision durant les années cinquante : un traumatisme pour l’administration ? » in J.-M. Leniaud et F. Monnier (dir.), Experts et décision, Paris/Genève, Droz, 2013.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable