Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La France, l’aide américaine et la construction européenne 1944-1954. Volume II

 | 
Gérard Bossuat

Sigles, noms de personnes, institutions

Texte intégral

1AATF : American aid to France.

2Abelin (Pierre), secrétaire d’État aux Finances en octobre 1952.

3ACA, ACI, ACC : Accords de coopération agricole, industrielle, commerciale.

4Acheson (Dean), sous-secrétaire d’État américain 1945-47, secrétaire d’État 19 janvier 1949-20 janvier 1953. Remplace Marshall.

5Adenauer (Konrad), Chancelier fédéral allemand, 1949-1963 et ministre des Affaires étrangères depuis mars 1951.

6AFP : Agence France-Presse.

7Air : Autorité Internationale de la Ruhr mise en place après la seconde conférence de Londres en avril 1949. Elle disparaît avec la CECA.

8AJDC : American Joint Distribution Committee.

9Alphand (Hervé), directeur des affaires économiques au Comité National Français à Londres, 1941-1943, puis au Commissariat des affaires étrangères à Alger en 1943. Il accompagne le président du CFLN à Washington en juin 1944 ; directeur des affaires économiques, financières et techniques au ministère des Affaires étrangères, 1945-1949 ; délégué à la conférence de San Francisco, à la Conférence des ministres des Affaires étrangères (CMAE) à Londres 1946, à la conférence de la paix, 1946, aux CMAE de New York, Moscou, à la CFAS, au CCEE, à la conférence tripartite de Londres, à l’Assemblée Générale de l’ONU, 1946-1947, à la conférence sur le PRE de Washington, octobre 1947 ; président de la délégation française à l’OECE avec rang d’ambassadeur, 1948, ambassadeur de France ; 19 août 1950, représentant permanent de la France à l’OTAN, président de la conférence pour la création d’une armée européenne février 1951, représentant permanent de la France au Conseil de sécurité de l’ONU, 1955-56. Ambassadeur à Washington, 7 juillet 1956 où il remplace M. Couve de Murville.

10Anderson (Clinton), secrétaire américain à l’Agriculture en 1947, interlocuteur de Tanguy-Prigent, ministre de l’Agriculture, pour la livraison de blé à la France en février 1947.

11Ansiaux (Hubert), directeur de la Banque Nationale de Belgique ; président du comité des paiements de l’OECE.

12APE, Autorité politique européenne.

13Ardant (Gabriel), inspecteur des Finances, conseiller technique du GPRF en 1946, secrétaire général du comité central d’enquête sur le coût et les rendements des services publics, 1946-1953. Auteur de « Problèmes financiers contemporains », 1949. Un proche de Mendès France.

14Armengaud (André), ingénieur, au CFA à Washington en 1945, chef de la mission de la Production industrielle, membre de la commission de la modernisation de la machine-outil du CGP.

15Arnold (Karl), ministre-Président du Land de Rhénanie-Wesphalie.

16ATIC : Association technique de l’importation charbonnière.

17Attlee (Clément), Premier ministre britannique, le 26 juillet 1945, travailliste.

18Auriol (Vincent), Président de la République française, 1947-1953.

19Balay (Georges), chargé d’affaires à Rome, 1946-1947. Ministre à Bagdad, 1947-1950.

20Ballande (André), Président-directeur général des Etablissements Ballande à Nouméa (Nouvelle-Calédonie) depuis 1949.

21Baraduc (Pierre), chef du service de la coopération économique européenne à la direction des affaires économiques, financières et techniques du Quai d’Orsay, 1945-1950. Participe à la conférence financière des Cinq du Pacte de Bruxelles le 21 avril 1948. Secrétaire Général du Protectorat, Rabat, 1950-1951, délégué adjoint à la mission permanente de la France à l’OTAN, 1952-1955.

22Baruch (Bernard M.), financier de Wall Street, chargé par Wilson de la direction du War Industries Board, jouit encore en 1945 d’une grande influence. Favorable à l’unification européenne.

23Basdevant (Jean), sous-directeur du service Information et Presse du Quai d’Orsay, 1945-1948, conseiller d’ambassade à Ottawa, 1948-1951.

24Basdevant (Pierre), attaché d’ambassade à Washington, 1946-1949, deuxième secrétaire à Washington, 1949-51.

25Baudet (Philippe), directeur d’Asie-Océanie au Quai d’Orsay, 1945-1947, ministre-conseiller à Londres 1947-1950, ambassadeur de France à Belgrade, 1950-1954. Directeur du cabinet de Pierre Mendès-France en juin 1954, au ministère des Affaires étrangères.

26Bauer (Gérard), chef de la délégation suisse à la CCEE en 1947 et 1948.

27Baumgartner (Wilfrid), négociateur français auprès de la Banque Mondiale en 1947. Directeur général du Crédit National 1937-1949, puis gouverneur de la Banque de France de 1949 à 1960.

28Beau (Bernard), inspecteur des Finances, chargé de mission à la DREE.

29Beaurepaire (Claude), inspecteur général de l’industrie et du commerce, détaché au ministère de l’industrie et du commerce, directeur de la coordination industrielle au MIC. Vice-président de la commission des industries du coke et du gaz du CGP.

30Bech (Joseph), Premier ministre (29 décembre 1953-1958) et ministre des affaires étrangères du Luxembourg (1928-1958).

31Bechard (Paul), SFIO, député, secrétaire d’État à la guerre en 1947, Haut Commissaire de France en AOF en 1948.

32Bedell-Smith (Walter), ambassadeur des États-Unis à Moscou, 1944-1946, auteur de Trois années à Moscou, Plon, 1950.

33BEI, Banque Européenne d’Investissement ; on en parle déjà en 1949 dans les milieux français du ministère des Finances qui envisagent une banque à capitaux privés. Elle naît du Marché Commun en 1957, capital de 1 milliard de dollars dont 300 millions souscrits par la France et l’Allemagne, gouvernée par un conseil des ministres des finances des Six, conseil d’administration de douze membres. La Banque a étudié au départ des projets italiens : centrale thermique au sud de Naples, pétrochimie à Syracuse, matières plastiques en Sicile ; des projets au Luxembourg (barrage hydroélectrique sur l’Our).

34Bell (Harry H.), second secrétaire de l’ambassade américaine en France.

35BENELUX, union économique et douanière entre la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg, septembre 1944, mars 1947, janvier 1948.

36Benes (Edvard), Président de la Tchécoslovaquie en 1946, invite le communiste K. Gottwald à constituer le gouvernement. Démissionne en juin 1948 après le coup de Prague. Meurt en septembre 1948.

37Berard (Armand), premier conseiller à l’ambassade de France à Washington, 1945-1947, ministre-conseiller à Washington, 1947-1949, Haut commissaire adjoint de la République française en Allemagne, 1949-1955. Auteur de : Un ambassadeur se souvient, 2 vol. Plon 1978.

38Bernard (Paul), P.D.G. du Crédit Marocain, des Caoutchoucs d’Extrême-Orient, des Phosphates du Tonkin, administrateur de diverses sociétés coloniales. Un partisan de l’industrialisation des colonies. On pressent l’importance du rôle du personnage dans : Empire colonial et capitalisme français, Histoire d’un divorce de J. Marseille ; Albin-Michel, 1984.

39Berthoud (E. M.), diplomate du Foreign Office, chargé avec Marjolin au début de l’année 1948 d’une mission auprès des 16 pays du CCEE.

40Bevin (Ernest), ministre des Affaires étrangères de Grande-Bretagne en 1945-1951. Président de la CCEE en juillet 1947.

41BFS : Bureau of Federal supply.

42Bichelonne (Jean), secrétaire d’État à la production industrielle sous Laval.

43Bidault (Georges), agrégé d’histoire, président du CNR à la mort de Jean Moulin, juin 1943, ministre des Affaires étrangères des gouvernements de Gaulle et Gouin, 1944-1946 puis en 1947 et 1948. Un des fondateurs du MRP. Il est président du gouvernement provisoire de juin à novembre 1946, puis ministre des Affaires étrangères de 1947 à juillet 1948. Président du Conseil (octobre 1949-juin 1950), ministre de la Défense nationale (août 1951 à février 1952), ministre des Affaires étrangères (janvier 1953-juin 1954). Il écrit : D’une résistance à l’autre. Meurt le 27 janvier 1983. cf l’article d’A. Fontaine, Le Monde, 28 janvier 1983.

44Bingham (Barry), prend la tête de l’ECA-France en avril 1949, chief of ECA-France jusqu’en août 1950, Démocrate-conservateur du Kentucky, propriétaire du Louisville Courrier, Président de la société du Louisville Times, fils de l’ancien ambassadeur en Grande-Bretagne ; ancien collaborateur de Bruce à l’OSS, ami d’Harriman. Quand il parle de partir de Paris, Petsche et le Quai d’Orsay tentent de le retenir, part de sa propre volonté et rejoint son journal.

45Bissel (Richard M), économiste keynesien. Secrétaire exécutif du President’s Committee for foreign Aid en 1947. Administrateur adjoint en second de l’ECA après septembre 1951 ; directeur adjoint de la MSA, janvier 1952.

46BIT : Bureau International du Travail fondé en 1919.

47Bizard (François), inspecteur des Finances, attaché financier, administrateur suppléant au FMI, novembre 1951.

48Blaisse (Pieter), directeur du commerce extérieur au ministère des Affaires économiques des Pays-Bas (1945-1952).

49Bloch-Laine (François), inspecteur des Finances, directeur du Trésor au ministère des Finances, 1947-1953.

50Bloom (Sol), président de la commission des Affaires étrangères des Représentants en 1946.

51Blum (Léon), président du GPRF, décembre 1946, janvier 1947, SFIO, à l’origine du Traité de Dunkerque de mars 1947. Directeur du Populaire, meurt en 1950.

52Blum (Robert), chef de cabinet de Léon Blum.

53Blum (Robert), assistant pour les Affaires économiques du représentant spécial américain en Europe après le 3 novembre 1951.

54BNB : Banque Nationale de Belgique.

55Boegner (Jean-Marc), deuxième conseiller à La Haye, 1947-1948, à la direction d’Europe, 1948-1951.

56Bolhen (Charles P.), conseiller de Marshall, à l’origine du discours de Marshall sur l’aide américaine à l’Europe du 5 juin 1947.

57Bonnefous (Edouard), président de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale (1948-1952), membre de l’assemblée consultative du Conseil de l’Europe.

58Bonnet (Henri), 1931-1941, directeur de l’Institut International de la Coopération intellectuelle, secrétaire de la conférence permanente des hautes études internationales, en 1940 professeur de sciences politiques à l’Ecole libre des hautes études de New York. Commissaire à l’information du CNL, puis ministre du GPRF, ambassadeur de France à Washington jusqu’en 1954.

59Boris (Georges), un proche de Pierre Mendès France, délégué à la CEE de Genève. Chargé de mission au cabinet de P. Mendès France en juin 1954.

60Bouchinet-Serreules (Claude), secrétaire général du CCEE, été 1947-hiver 1948.

61Boulloche (André), collaborateur de Paul Ramadier, directeur de cabinet en 1947.

62Bourbon-Busset (Jacques de), directeur du cabinet du ministre des affaires étrangères, Robert Schuman, de 1948 à 1952.

63Boursicot (Pierre), directeur de la Sûreté nationale.

64Bousquet (Raymond), directeur général des affaires administratives et sociales au Quai d’Orsay, 1946-1949, délégué au Conseil économique et social, 1946, directeur général du personnel et administration générale, 1950, ambassadeur à Bruxelles, juillet 1956.

65Boussac (Marcel), industriel du coton, bien introduit auprès de Vincent Auriol, émissaire officieux du CNPF.

66Boutteville (Roger), ingénieur en chef des Ponts et Chaussées, industriel, membre du comité d’études pour la France, mis en place spontanément en 1941, siège à l’office central de répartition industrielle, en 1946 : président de la commission de modernisation de l’électricité.

67Bowie (Robert R.), juriste, conseiller du haut commissaire américain en Allemagne (1950-1951). Directeur du Policy Planning Staff après mai 1953.

68Bowman (Isaiah), docteur, ancien Président de la John Hopkins University de Baltimore, dirige en mars 1949 le nouveau service de l’ECA de développement des régions retardataires.

69Bretton-Woods, (conférence de), 1er au 22 juillet 1944, New Hampshire, USA, La conférence réunit 44 délégations, établit les règles du système monétaire mondial pour l’après-guerre, le FMI et la BIRD, Elle prévoit le retour à la convertibilité générale des monnaies, réalisée en 1958 pour l’essentiel.

70BRI : banque des règlements internationaux, Bâle. Elle s’occupe d’administrer le système multilatéral des paiements européens et l’UEP.

  • 1 CE 73, note du 16 mai 1949, direction Amérique.

71Bruce (David K.), démocrate, famille de politiciens et d’hommes d’affaires de Baltimore, apparenté par son mariage avec les Mellon de Pittsburgh ; colonel de l’OSS, cultivé et libéral, (cf. le Quai d’Orsay1, secrétaire adjoint du commerce de juin 1947 à mai 1948, chief of special Mission ECA to France, 1948-1949, ambassadeur des États-Unis en France en mai 1949 jusqu’au 10 mars 1952, sous-secrétaire d’État en remplacement de James Webb, gouverneur adjoint du FMI et de la BIRD. Représentant américain auprès de la CECA.

72Bruce (Howard), directeur adjoint de l’ECA, oncle de David Bruce.

73Brunet (Jacques), inspecteur des Finances, directeur général de la Banque de l’Algérie, directeur général du Crédit National, janvier 1949 après le départ de W. Baumgartner.

74Brunet (Jean-Pierre), attaché d’ambassade à Londres, 1945-1947, à l’administration centrale, affaires économiques, coopération-intégration économiques, novembre 1947.

75BUMIFOM : Bureau minier de la France d’Outre-Mer.

76Burin des Roziers (Etienne), ambassadeur de France, ancien officier d’ordonnance du Général de Gaulle à Alger et à Paris, puis attaché d’ambassade à Washington.

77Byrnes (James Francis), secrétaire d’État américain, 1945-1947, remplace le 3 juillet 1945 Edward Stettinius Jr. - Mémoires : Cartes sur table.

78Caffery (Jefferson), ambassadeur des États-Unis en France jusqu’en mai 1949.

79CAFS la Conférence anglo-franco-soviétique du 28 juin 1947 à Paris sur la « réponse à donner à Marshall après son discours du 5 juin ».

80Calvet (Pierre), attaché financier en Grande-Bretagne en 1946, directeur général de l’office des changes en novembre 1947, second sous-gouverneur de la Banque de France en 1952.

81CAR : Caisse autonome de la reconstruction, créée par la loi du 21 mars 1948. Elle fonctionne grâce aux Bons de la reconstruction, à l’emprunt national 5 % de 1949, à la contre-valeur de l’aide américaine, à des dons et à des emprunts du groupement des sinistrés.

82CARE : Cooperative for american remittance to everywhere, inc, 149, rue de Grenelle Paris 7 (en 1955) ; Charles Bloomstein, chef de la mission CARE en France, 10 ans en France, a distribué pour 2,5 milliards FF de colis -dons (entre 700.000) 1945-1955.

83Carmoy (Guy de), administrateur suppléant à la BIRD. Directeur de l’administration à l’OECE.

84Catroux (Georges), général, ministre de l’Afrique du Nord dans le gouvernement provisoire en 1944, ambassadeur en URSS de 1945 à 1948.

85CCEE : Comité de coopération économique européenne, (été 1947), dissous lors de la création de l’OECE en avril 1948.

86CCFA : Commandement en chef français en Allemagne, assuré par le général Koenig.

87CCFOM : Caisse centrale de la France d’Outre-Mer.

88CDF : Charbonnages de France.

89CED : Communauté européenne de défense préparée à l’initiative de Monnet et Pleven en octobre 1950.

90CEE : Commission économique pour l’Europe, 1947, créée par l’ECOSOC de l’ONU.

91CEI : Comité économique interministériel, crée le 24 avril 1944 par le CFLN, secrétaire général : Gaston Cusin.

92CFA : Conseil Français des approvisionnement ; le plus important est celui de Washington, dirigé par Monnet puis Eugène Demont.

93CFLN : Comité Français de Libération nationale

94CFTC : Confédération française des travailleurs chrétiens.

95CGAAA : commissariat Général aux Affaires allemandes et autrichiennes.

96CGP : commissariat général du plan. Créé le 3 janvier 1946, il est confié à Jean Monnet (voir Philippe Mioche : le plan Monnet, genèse et élaboration, 1941-1947, Publications de la Sorbonne, 1987). C’est le 8 mars 1947 qu’est arrêtée la composition du Conseil du PME : MM. Boulenger (Citroën), Dubrulle (comité de la laine), Gingembre, Raty (Hauts fourneaux de Saulnes), Ricard (CNPF), Frachon (CGT), Jouhaux (CGT), Martel (Mineurs du Nord CGT) ; Le Brun (CGT), Tessier (CFTC), Bouchard (CGA), Lamour (CGA), Lierman (Agriculteur), Waldeck-Rochet (Président de la commission de l’agriculture de l’A.N.), Boris (conseiller d’État), Bourgoin (ingénieur des Ponts et Chaussées), Monnerville (député de la Guyane), Joliot-Curie (haut commissaire à l’énergie atomique)

97CGT : Confédération générale du travail. Scission de la tendance FO en décembre 1947.

98Chalandon (Albin), inspecteur des Finances, chargé de mission au cabinet de René Mayer en novembre 1947.

99Chalendar (Jacques de), inspecteur des Finances, sous directeur à la CCFOM.

100Charpentier (Pierre), ministre conseiller à Moscou, 1944-1948, ministre plénipotentiaire à Bucarest, 1948-1949, directeur adjoint des affaires politiques et économiques au Quai d’Orsay, président de la délégation française à l’OECE, juillet 1950, vice-président du Comité exécutif de l’OECE, ambassadeur à Athènes de 1955 à 1957.

101Chataigneau (Yves), gouverneur général de l’Algérie, 1944-1947, ambassadeur de France à Moscou, 1947-52.

102Chaussade (Pierre), directeur de cabinet d’Henri Queuille, 1948-1951.

103Chauvel (Jean), secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, 1945-1949, représentant permanent de la France au Conseil de Sécurité de l’ONU, 1949-1952, ambassadeur à Berne, 1952-1954.

104Cheysson (Claude), polytechnicien, conseiller des Affaires étrangères, à l’ENA en 1947-48, à la direction d’Amérique en 1948-49, au CGAAA en (1949-52), conseiller diplomatique adjoint à Saigon en 1952, chef adjoint du cabinet du ministre des Affaires étrangères en juin 1954 (Pierre Mendès France), Chef de cabinet en novembre 1954, premier secrétaire à Londres, 1955-56.

  • 2 C. r. de la séance n° 1 du CI présidé par René Mayer, 13 février 1948, in F 10 5569.

105CI : Comité des Importations, créé en février 1948, à la demande du CEI, sous la direction du ministère des Finances et des Affaires économiques ; regroupe des représentants des divers ministères, critiqué par Alphand qui craint un double emploi avec le CGP. Il assure la prévision à court terme des importations dans le cadre de la pénurie en devises du moment2.

106CI : Commission des Investissements, créée par décret n° 48-964, du 10 juin 1948 auprès du ministre des Finances, modifiée le 19 novembre 1948, confiée à J. Guyot puis à R. Boyer, inspecteurs des Finances de la Direction du Trésor. Cette commission est différente de la commission des investissements de base créée par arrêté du 1er octobre 1947 auprès du CGP.

107CICA : Conseil international de la crise alimentaire (IEFC, en anglais). Fondé par la FAO le 20 juin 1946.

108Clappier (Bernard), Directeur du cabinet de Robert Schuman 1947-1950, Directeur de la DREE en février 1951, remplace Jean Filippi.

109Clay (Lucius Du Bignon) général, commandant en chef de la zone américaine d’occupation en Allemagne jusqu’au accords de Washington de 1949.

110Clayton (William), industriel cotonnier du Texas, (la firme Anderson, Clayton and Company domine le marché des exportations de coton dans l’après-guerre), directeur et vice-président de l’Export-Import Bank, 1940, secrétaire d’État adjoint pour les affaires économiques de 1944 à 1947.

111Clementis (Vladimir), ministre des affaires étrangères de Tchécoslovaquie (1948-1950), co-accusé de titisme avec Slansky.

112Clermont-Tonnerre, (Thierry de), inspecteur des Finances, administrateur suppléant au FMI en septembre 1946, attaché financier, conseiller auprès de la délégation française à l’ONU, directeur adjoint en septembre 1948, secrétaire général du SGCI, 1er juin 1951.

113Closon (Louis), administrateur civil, à 1TNSEE en 1946, Président de la délégation française à la FAO, Président de Gaz de France en 1949.

114CN : Crédit National.

115CNE : Conseil national économique, institué par la loi du 27 octobre 1946.

116CNP : Comité national de la productivité.

117COCOM : Coordinating Committee on Multilateral Export Controls ou Comité de coordination pour le contrôle multilatéral des exportations.

118Colonna (Guido, prince Colonna di Paliano), diplomate italien, adjoint au secrétariat de l’OECE de Robert Marjolin.

119COMAPRO : Commission des approvisionnements aux États-Unis, dirigée par J. L. Mandereau, dépend de la DREE, secrétariat d’état aux Finances.

120COMBINED BOARDS : créés en 1942, constitués de dix-sept comités de produits dont le C. Raw Materials, C. Production and ressources board, C. Tin committee, C. Textile committee, C. Coal committee, C. shipping adjustment Board. A l’origine de 1TEFC.

121COMISCO : Comité international des conférences socialistes, créé à la conférence d’Anvers, les 28 novembre-1er décembre 1947. SFIO et Travaillistes anglais y sont très actifs. Prépare la renaissance de l’Internationale socialiste à Francfort en 1951.

122COMITÉ PROVISOIRE DE LA PRODUCTIVITÉ, créé le 5 mai 1949, présidé par le CGP

  • 3 In 80 AJ 4 ou AMF 10.

123COMMISSION DU BILAN NATIONAL, constituée par Ramadier en septembre 1947. La première commission rend un rapport en décembre 1947 sur les perspectives des ressources et des besoins de l’économie française au cours du 1er semestre de l’année 1948. Elle était composée de Monnet, Bloch-Lainé, Boulloche, Brousse (CGA), Le Brun (CGT), Ricard (CNPF), Rosenstock, Saltes, Uri, Delcourt. Le second rapport est d’août 1948. La commission était alors composée de Monnet, Bloch-Lainé, Closon, Filippi, Grimanelli, Rosenstock-Frank, Saltes, Uri3 ; d’autres rapports suivront.

124Connaly (Tom), sénateur américain, Démocrate, Président de la commission des affaires étrangères du Sénat jusqu’en juin 1953.

125Cooper (Alfred Duff), ambassadeur de Grande-Bretagne en France.

126Coste-Florentin (Paul), ministre de la guerre du gouvernement Ramadier et de la France d’Outre-Mer du gouvernement Queuille.

127Coudé Du Foresto (Yves), MRP, secrétaire d’État à l’agriculture chargé du ravitaillement dans le gouvernement Schuman de novembre 1947, à l’Economie dans le gouvernement Queuille.

128Coulet (François), directeur d’Europe au Quai d’Orsay, 1945-47 ; plénipotentiaire à Helsinki, 1947-50.

129Cours des monnaies :

130Courau (R.), secrétaire général de la Marine Marchande.

131Courcel (Geoffroy Chodron de), premier conseiller à Rome, 1947-1950, directeur des accords bilatéraux, 1951-53.

132Couve de Murville (Maurice), directeur général des affaires politiques au Quai d’Orsay, 1945-1950, suppléant aux conférences internationales des ministres des Affaires étrangères, 1945-47, ambassadeur au Caire en 1950-54. Ambassadeur à Washington 1954-56, où il remplace Henri Bonnet.

133Cripps (sir Richard Stafford), président du Board of Trade en 1945, ministre des Affaires économiques en 1947, Chancelier de l’Echiquier 1947-1950.

134CTCE : Conseil tripartite de coopération économique entre le Benelux (Pays-Bas UEBL) et la France (1945), disparaît avec la création de l’OECE en 1948. Crée une CTCA : commission tripartite des contacts agricoles

135Daridan (Jean), conseiller à Tchoung-King et Nankin, 1945-1946, premier conseiller à Washington 1948-1949, ministre conseiller à Washington, 1949-1954.

136Daum (Léon), ingénieur, sidérurgiste, Président de la délégation française au comité de l’acier de l’OECE et à la CEE. Membre de la Haute Autorité de la CECA, 1952-1953.

137Debré (Michel), secrétaire général des affaires allemandes et autrichienne en 1947, sénateur RPF. Représentant français à l’A.C. du Conseil de l’Europe et à l’A. commune de la CECA.

138Défense mobilization board, 3 janvier 1951, dirigé par C. E. Wilson,

139Defense Materials Procurement Agency (DMPA), elle hérite en novembre 1951 des fonctions de l’Overseas Territories division de la mission ECA en France.

140Défense production administration (DPA), dirigé par W. H. Harisson au 3 janvier 1951.

141Degois (Georges), directeur général des douanes en 1947, remplace Théodule Bossuat.

142Dejean (Maurice), rallie la France Libre, délégué des gouvernements alliés établis à Londres, directeur général des affaires politiques au Quai d’Orsay d’octobre 1944 à décembre 1945, ambassadeur à Prague de 1945 à 1949, délégué auprès de l’AIR en 1949.

143Delouvrier (Paul), inspecteur des Finances, directeur du cabinet du ministre des finances en 1945 et 1947, directeur adjoint des impôts en 1951, établit avec Pierre Uri le rapport sur le Bilan national, fin 1947. Secrétaire général du SGCI.

144Demont (Eugène), délégué à l’IEFC, directeur des services des approvisionnements français aux États-Unis (DIRAPRO).

145Denis (Albert), directeur de la sidérurgie au ministère de l’Industrie et du commerce (1949-1962).

146Depreux (Edouard), SFIO, ministre de l’intérieur de juin 1946 à octobre 1947.

147Desrousseaux (J), ministère de l’Industrie et du Commerce, direction de la coordination industrielle.

  • 4 Voir entretiens avec Paul Devinat en 1980, menés par Mme J. T. Bonazzi, Archives Nationales, in 40 (...)

148Devinat (Paul), proche d’Henri Queuille, avant la seconde guerre, collaborateur de Laurent-Eynac en 1940, conseiller durant 6 semaines de Laval, contacte les Américains durant la guerre (Dulles en Suisse), blanchi par la commission d’épuration en 1944, secrétaire d’État à la Présidence du Conseil sous Henri Queuille, 1948-19494.

149DFE : direction des Finances extérieures du Ministère des Finances.

150DGD : direction générale des Douanes.

151Dillon (Douglas) : ambassadeur des États-Unis en France de mars 1953 à janvier 1957.

152DIRAPRO, direction des programmes du ministère des Finances et des Affaires économiques, dirigée par Grimanelli.

153Donovan (William), général, président de l’American Committee on United Europe, aide financièrement les mouvements européens.

154Donnedieu de Vabres (Jacques), directeur adjoint du cabinet de René Mayer en 1948, directeur du cabinet de René Mayer, Garde des sceaux de 1949 à 1951, collaborateur du Président du Conseil, René Mayer en 1953.

155Douglas (Lewis), homme d’affaires et universitaire (Mac Gill University), ambassadeur à Londres de 1947 à 1950.

156Draper (William H.), en 1946, directeur des services économiques au cabinet de Clay, commandant en chef américain en Allemagne. Il devient représentant spécial des États-Unis en Europe en 1952 et représentant américain à l’OTAN 1952-1953.

157DREE : direction des relations économiques extérieures du ministère des Finances ou du secrétariat d’État aux Affaires économiques.

158Dreux (Raymond), attaché commercial aux États-Unis.

159DT : direction du Trésor du Ministère des Finances.

160DT : droit de tirage, crédits consentis sur l’aide américaine par les pays créditeurs européens à leurs débiteurs de l’OECE.

161Duclos (Jacques), député communiste de la Seine de 1946 à 1958. Le second de Maurice Thorez.

162Dulles (John Foster), républicain, mais conseiller du Département d’État, nommé par Truman, travaille avec Byrnes, Marshall et Acheson. Secrétaire d’État du Président Eisenhower, 21 janvier 1953. L’homme du roll-back envers l’URSS et de la révision déchirante vis-à-vis de la France après l’échec de la CED.

163Dumaine (Jacques), chef du protocole au Quai d’Orsay jusqu’en 1951. Ambassadeur au Portugal lors de la conférence de Lisbonne de février 1952.

  • 5 CE 91, 15 février 1952.

164Dunn (James C), ambassadeur en France jusqu’en mars 1953, ancien ambassadeur en Italie durant quatre ans et demi « ne sera pas un grand ambassadeur à Paris » d’après Fouques-Duparc5. L’homme des incidents avec Pinay sur l’utilisation de l’aide Off-shore en octobre 1952.

165Durand (André), directeur général de l’ONIC (1945-1957).

166Dutheillet de la Mothe (Alain), membre du SGCI, chargé initialement des questions des produits stratégiques et par extension des Territoires d’Outremer.

167ECA : Economic Cooperation Administration dirigée par Harriman pour l’Europe et Paul Hoffman aux États-Unis. Devient le 1er décembre 1951 la MSA : Mutual security agency.

168ECITO : European Central Inland Transport Organization.

169ECO : European coal organization.

170EECE : Emergency Economic Committee for Europe, absorbé par la CEE de Genève en 1947.

171Eisenhower (Dwight David), commandant en chef des forces alliées en Europe, chef d’État-Major de l’armée américaine jusqu’en 1948. Commandant en chef des force du Pacte Atlantique en 1949. Président des États-Unis en janvier 1953.

172Ellis-Rees (Hugh), fonctionnaire de la Trésorerie britannique, membre de la délégation anglaise à l’OECE. Président du conseil de l’OECE en 1954.

173Elgozy (Georges), membre du SGCI avant de faire une carrière politico-économico-littéraire brillante.

174End Items, produits finis de l’aide Marshall ou de l’aide militaire.

175ERP : European Recovery Program.

176Faure (Edgar), radical-socialiste, secrétaire d’État aux Finances dans le gouvernement Queuille, 1948-1949, puis ministre du budget en 1951, Président du conseil et ministre des Finances, 20 janvier, 29 février 1952.

177FEA : Foreign Economic Administration.

178FIDES, Fonds d’investissement pour le développement économique et social des TOM, créé par la loi du 30 avril 1946. Le FIDES reçoit des subventions de la métropole ou des TOM. La CCFOM est gérante du FIDES et organise les prêts aux Territoires d’Outre-Mer. Une partie des fonds provient de la contre-valeur.

179FIDOM, Fonds d’investissements des départements d’Outre-mer, détaché du FIDES en 1947.

180Figgures (Frank), directeur des échanges et des paiements à l’OECE en 1948.

181Filippi (Jean), inspecteur des Finances, directeur général de l’économie et des Finances du gouvernement militaire de la ZFOA en 1945, directeur des relations économiques extérieures (DREE), avril 1948, conseiller technique au cabinet du président du conseil, mars 1949, directeur du cabinet du ministre des finances en septembre 1949 ; président du comité des échanges de l’OECE.

182Finletter (Thomas K.), chef de la mission de l’ECA en Grande-Bretagne.

183Fitzgerald (Dennis A.), secrétaire général de 1TEFC. Chargé des approvisionnements à l’ECA et MSA. Directeur adjoint à la FOA en octobre 1952.

184Floersheim (J. L.), chef du service des programmes, service des approvisionnements français aux États-Unis.

185FME : Fonds de Modernisation et d’Équipement, créé par les lois du 7 janvier (loi 48-30 et 48-31) et 21 mars 1948 (loi 48-466), organisé par le décret (n° 48-1597) du 1er octobre 1948. Il prête à des taux dérogatoires par rapport aux taux du marché des fonds dont une partie très importante provient de la contre-valeur, à des entreprises publiques ou privées en Métropole, Afrique du Nord et Indochine.

186FMI : Fonds Monétaire International. Créé en juillet 1944 à Bretton-Woods, (New-Hampshire) ; Harry Dexter White, l’américain impose ses vues à John Maynard Keynes, siège à Washington, réunion constitutive à Savannah en mars 1946. Dirigé par le conseil des gouverneurs.

  • 6 In CE 63, PF 4 juin 1953, H. Bonnet à G. Bidault n° 2331, « a/s réorganisation de l’assistance mut (...)

187FOA : Foreign Operations Administration. A la fin de l’année 1952-53, une nouvelle organisation américaine remplace la MSA : la Foreign Operation Administration qui regroupe la MSA, l’administration de l’aide pour le développement international, l’aide aux organisations privées étrangères de secours, l’aide aux personnes évadées des pays communistes, les programmes d’aide technique de l’ONU, UNICEF, le programme de reconstruction de la Corée, la commission intergouvernementale pour les migrations européennes, le programme des réfugiés de Palestine, le point IV. Stassen coiffe la nouvelle administration davantage contrôlée par le département d’État et le Sénat6.

188Foster (William Capman), industriel de l’acier, sous-secrétaire pour le commerce au Département d’État, 1946-1948, administrateur adjoint de l’ECA (en août 1949), homme d’affaires, succède à Hoffman à la tête de l’ECA en septembre 1951.

189Fouques-Duparc (Jacques), délégué adjoint de la France à la commission préparatoire de l’ONU, août 1945, directeur au secrétariat des conférences, 1946-1947, secrétaire général de la conférence de Paris, juillet 1946, directeur du cabinet du ministre des affaires étrangères, décembre 1946, ambassadeur à Rome, 1947-1957.

190Fourastie (Jean), docteur en droit, délégué à l’OECE en 1949, Président du sous-comité de la productivité en 1950.

191François-Poncet (André), ambassadeur de France, ambassadeur à Berlin en 1931 puis à Rome en 1938, interné par les Allemands en 1943, conseiller diplomatique du gouvernement en 1948, Haut commissaire de la République en RFA après les accords de Washington du 8 avril 1949, « vice-roi de la République » écrit-il, puis ambassadeur en RFA en 1955.

192Frank (sir Oliver), président du Comité de coopération économique européenne. Ambassadeur de Grande-Bretagne aux USA de juin 1948 à février 1953.

193Fraser (Ronald), ministre conseiller pour les affaires économiques de l’ambassade de Grande-Bretagne en France en 1946.

194Frondeville, commission des Approvisionnements (COMAPRO) ; ministère des finances. FSC : Fonds de stabilisation des changes.

195Gaillard (Félix), inspecteur des finances, directeur de cabinet de Jean Monnet en 1944, directeur au CGP en 1945, député en 1946, sous-secrétaire d’État aux Affaires économiques en novembre 1947, au Conseil de l’Europe de 1949 à 1950.

196Gandilhon (J.), chef de la division de la production industrielle du CCFA à Baden.

197Garnier (Jean-Paul), premier conseiller à Berne en 1945, ministre conseiller à Prague, 1945-1946, directeur du personnel, 1947-1949, ambassadeur à La Haye, 1949-1955.

198Garreau (Georges), ambassadeur de France en Pologne, 1945-1947.

199Gasperi (Alcide de), démocrate-chrétien, président du conseil italien (1945-1953), un des « pères de l’Europe » parce qu’il accepte le plan Schuman.

200GATT : General Agreement on Tariffs and Trade, accord signé par la France le 15 novembre 1947.

201Gauquie (Henry), rejoint Londres en 1943, ambassadeur à Budapest, 1946-1950.

202Gazier (Albert), député SFIO, sous-secrétaire d’État à l’économie dans le gouvernement Gouin.

203GCR : Groupement des contrôles radio-électriques, (Mont-Valérien, Suresnes). « Espionnage » radio.

204GFCC : Groupe français du conseil de contrôle à Berlin.

205Giacobbi (Paul), commissaire à la Production et au Ravitaillement du CFLN.

206Goetze (Roger), inspecteur des Finances, directeur du Budget en 1949-56.

207Gordon (David L.), directeur des programmes européens à la MSA, il soutient en 1952 le projet Labonne de ZOIA.

208Gottwald (Klement), communiste, président du conseil de Tchécoslovaquie en 1946, organise le coup de Prague de février 1948, Président de la République à la place de Bénès, en juin 1948.

209Gouin (Félix), chef du GPRF en janvier 1946, succède à de Gaulle.

210GPRF : Gouvernement provisoire de la République française ; il y a eu six gouvernements provisoires entre le 19 août 1944 et le 16 janvier 1947 : De Gaulle (3), Gouin, Bidault, L. Blum.

211Grandval (Gilbert), représentant près ambassadeur de la République française en Sarre (1945-1955).

212Gregh (Didier), inspecteur des finances, directeur du budget en 1944, directeur à la BIRD en 1953.

213Grimanelli (Pierre), inspecteur des Finances, directeur des programmes économiques, ministère de l’Economie Nationale ou secrétariat d’État aux Finances et aux Affaires économiques. Secrétaire général du CNP.

214Gruson (Claude), polytechnicien, inspecteur des Finances, directeur du cabinet du secrétaire d’État au budget en juin 1948, chef de la mission de contrôle des activités financières à la direction du Trésor, mai 1949.

215Gueronik (Sacha), direction de la coordination industrielle, ministère de la Production industrielle, service des affaires allemandes et autrichiennes

216Guillaumat (Pierre), chef du services des mines en Tunisie (1939-1943), directeur des carburants de 1944 à 1951 au ministère de la production industrielle. Vice-président de la commission des carburants au CGP.

217Guindey (Guillaume), attaché financier à Moscou en 1937, directeur adjoint puis directeur des finances extérieures (1945-1953). Président du comité de la balance des paiements de l’OECE. Participe comme « sage » au partage de l’aide américaine pour la première année. Directeur Général de la BRI de 1958 à 1963

218Gutt (Camille), président du bureau exécutif du FMI.

219Guyot (Jean), inspecteur des Finances, chargé de mission au cabinet du ministre des finances en janvier 1947, puis du Président du Conseil en décembre 1947, puis du ministre des Affaires étrangères en août 1948 (R. Schuman), sous-directeur à la direction du Trésor (avril 1949 1953).

220Hall (Robert), collaborateur de Plowden à l’Organisation centrale britannique du plan.

221Hall-Parch, (sir Edmund L.), chef de la délégation britannique à l’OECE en 1948. Directeur du comité exécutif de l’OECE composé de sept pays désignés par le conseil. Executive director du FMI et de la BIRD en 1952.

222Harriman (Averell), industriel et financier, senior partner of Brown Bros. Harriman, une firme de Wall Street, ambassadeur américain en URSS de 1943 à 1946, à Londres en 1946 remplacé par Douglas, secrétaire au Commerce (1948), président du comité bipartisan créé par Truman sur l’aide à l’Europe, ambassadeur spécial pour l’ECA en Europe de 1948 à 1950, directeur de la MSA de 1951 à 1952 après le vote de la loi du 31 octobre 1951. Président du Comité temporaire du Conseil (ou TCC) 1951-52.

223Harvey (sir Oliver), directeur du cabinet de Bevin, secrétaire d’État britannique. Ambassadeur à Paris (1948-1954).

224Hautecloque (Jean de), ambassadeur de France à Bruxelles, 1947-1952.

225Hayter (sir William), britannique, sous-secrétaire d’état adjoint aux Affaires étrangères (1948). Ministre à Paris (1949-1953). Ambassadeur en URSS.

226HCRFA : Haut Commissariat de la République française en Allemagne, après les accords de Petersberg de l’automne 1949.

227Henderson, (lord), sous-secrétaire d’État aux Affaires étrangères de Bevin et de Herbert Morrison.

228Henry (Pierre), chef du cabinet du Ministre des Affaires étrangères (1947-1948), au Secrétariat du Conseil de l’Europe (1949).

229Herrenschmidt (Roger), directeur général du Crédit National en 1946.

230Herter (Christian A.), représentant du Massachussetts (1943-1953), républicain, président du comité de dix neuf membres chargé en juillet 1947 de faire une enquête sur le besoin d’une aide américaine. Voyage en Europe en 1947 pour évaluer les conséquences économiques de la guerre.

231Hickenlooper (Bourke), sénateur de l’Iowa, spécialiste des questions de politique étrangère.

232Hickerson (John D.), à la tête du bureau des affaires européennes du Département d’État américain. S’occupe des affaires de l’ONU auprès du secrétaire d’État.

233Hirsch (Etienne), ingénieur des mines, aux côtés de Monnet à Londres et Alger, la « mémoire technique » de Monnet d’après G. Elgey. Fait partie de la « trinité », Uri, Hirsch, Monnet (d’après P. Uri) au CGP. Il est commissaire général du plan de 1952 à 1959. Il a publié ses mémoires : Ainsi va la vie, 1988.

234Hirschfeld (Hans-Max), en 1947 appelé aux fonctions de Regeringcommissaris in algemene dienst, joue alors un rôle important dans les négociations sur l’OECE et l’ERP.

235Hoffman (Paul G), administrateur de l’ECA, républicain, industriel, ancien président de la firme Studebaker, partisan d’intégrer l’Allemagne dans l’ERP. Fondateur du CED (committee for economic development). Il démissionne de son poste de chef de l’ECA pour prendre la tête de la Fondation Ford en septembre 1950 ; il est remplacé par W. C. Foster.

236Hoffmann (Johannes), ministre-président du gouvernement de Sarre (1947-1955).

237Hoppenot (Henri), ambassadeur de France en Suisse, 1945-52.

238Hoppenot (Roger), directeur de l’office des changes en 1945, administrateur à la BIRD en 1948.

239Huet (Philippe), inspecteur des Finances, chargé de mission au cabinet du ministre de la Défense Nationale, (Paul Ramadier) en septembre 1948, conseiller technique au ministère des Finances et des Affaires économiques, juillet 1950, chef de la division des programmes de défense à l’OTAN en août 1951.

240Hull (Cordell), secrétaire d’État de Roosevelt, 1933-1944, favorable durant la guerre à une aide active à la Grande-Bretagne, le Prêt-Bail.

241Hyafil (Marc), à la DREE en 1945, cabinet du secrétaire d’État aux affaires économiques, novembre 1947, juillet 1948.

242IARA : Agence Interalliée des Réparations. Président : Jacques Rueff. Délégué de la France : Spitzmuller.

243ICA : International Cooperation Administration, remplace la FOA en juillet 1955.

244IEFC : International Emergency Food council ou Conseil international de la crise alimentaire.

245Igonet (Ch.), ministère de l’industrie et du commerce (MIC), coordination industrielle, services des échanges extérieurs.

246IMEX : Importations-exportation (procédure).

247Incentive Goods : marchandises stimulantes allouées dans le cadre de l’aide américaines, telles que chewing-gum, savon etc...

248INSEE : Institut national de la statistique et des études économiques.

249Istel (André), haut fonctionnaire français, auteur d’un plan de réforme des finances et des échanges mondiaux en 1942. Ce plan n’a pas été présenté à Bretton-Woods.

250ITO : International Trade Organization. sigle anglais pour OIC, organisation internationale du commerce et de l’emploi. La charte de l’organisation a été négocié à La Havane en 1947-1948 et jamais ratifiée.

251Jacobson (Alfred), ingénieur, président de la société française des ingénieurs de l’outre-mer, président de la commission du plan à l’assemblée de l’Union française.

252Jacquin de Margerie, (Bernard), inspecteur des Finances, directeur adjoint octobre 1947, administrateur suppléant au FMI octobre 1948, secrétaire général du SGCI novembre 1949. Remplacé par Thierry de Clermont-Tonnerre.

253JCS : Joint Chiefs of Staff, chefs d’état-major interarmes.

254JEIA : Joint Export Import Agency, administration regroupant les services alliés du commerce extérieur pour les zones anglo-américaine puis française d’Allemagne occidentale jusqu’à la création de la RFA.

255Jenkins (sir Gilmour), chef de l’office de contrôle pour l’Allemagne au Foreign Office.

256Jester (Perry N.), consul général des États-Unis à Dakar au moment de l’affaire de la mauvaise utilisation de l’aide ERP à l’AOF en décembre 1949.

257Jouhaux (Léon), fondateur de la CGT-FO en décembre 1947, président du conseil économique (1950), un des fondateur de la CISL.

258Joxe (Louis), secrétaire général du CFLN, 1943-44 puis du GPRF, 1944-46, directeur général des affaires culturelles au Quai d’Orsay, 1946-1952, ambassadeur à Moscou, 1952-1955.

259Juin (Alphonse), général, résident de France au Maroc.

260Junqua (René), attaché financier auprès du conseil français des suppléants, Londres. (sept 1950).

261Just (Evan), chef de la division des matériaux stratégiques à l’ECA. Rédacteur en chef de la revue technique : Engeneering and mining Journal, dépendant du syndicat Mac Grow Hill.

262Kaldor (Nicholas), économiste keynesien, auteur avec Jan Tinbergen d’une proposition de réforme du SMI où la monnaie serait gagée sur les matières premières.

263Kaplan (Léon), adjoint de Monnet au CGP.

264Katz (Milton), officier de marine, OSS, collaborateur de Harriman en Europe ; special representative (of ECA) in Europe, juillet 1950, Assisté de Tyler Wood.

265Kennan (George), dans l’ombre de William Bullit à Moscou en 1933, auteur du « Long telegram » analysant le discours de Staline du 10 février 1946. Chef du Policy Planning Group au DE en juillet 1947, développe une analyse qui est à l’origine du containment, doctrine exposée dans un article de Foreign Affairs, juillet 1947, signé Mr. X ; co-auteur du plan Marshall. Ambassadeur en URSS (mai 1952-septembre 1952).

266Keynes (John Maynard), Lord, intervient dans cette histoire au titre de Bretton-Woods et comme interlocuteur occasionnel de Guillaume Guindey en janvier 1946. Il conseille aux Français de se satisfaire pour la reconstruction, de briques et de l’effort national, il craint qu’un prêt américain à la France ne réduise celui promis à la Grande-Bretagne.

267Kirkpatrick, (sir Ivone A.), collaborateur de sir Orme Sargent au Foreign office. Haut commissaire britannique en Allemagne en juin 1950.

268Kleffens (Eelco Nicolaas van), ministre des affaires étrangères des Pays-Bas, 1939-1946 (gouvernement en exil), ministre sans portefeuille en 1946, ambassadeur à Washington en 1947, puis à Lisbonne en 1950.

269Koenig, (Pierre) général, héros, avec ses hommes, de Bir-Hakeim, mai 1942, commandant des FFI, Commandant en chef de la zone française d’occupation en Allemagne, 1945-1949, député RPF, ministre de la Défense Nationale en 1954 et 1955.

270Kohnstamm (Max), chef du bureau allemand au Ministère néerlandais de Affaires étrangères (1948-1952).

271Kojeve (Alexandre), d’origine russe, philosophe formé à Berlin, spécialiste de Hegel, Marjolin fut son élève, proche de Raymond Aron : « un indépendant, une sorte d’éminence grise aux pouvoirs intellectuels fascinants » Raymond Aron dixit, délégué français à l’OECE et président du groupe chargé d’examiner les réponses des pays participants aux questionnaires relatifs aux exportations (comité des échanges de l’OECE).

272KOMINFORM : bureau d’information communiste, centre d’action pour la mise en œuvre de la doctrine Jdanov à partir de septembre 1947. Créé lors de la réunion du château de Szklarska-Poreba (Basse-Silésie) des PC de l’URSS, Pologne, Yougoslavie, Bulgarie, Roumanie, Hongrie, France, Italie, Tchécoslovaquie.

273Krug (Julius A.), secrétaire américain à l’intérieur en 1947, préside un comité chargé d’évaluer les ressources américaines dans le cadre de l’aide Marshall.

274La Guardia (Fiorello Henry), maire de New York, 1934-1945, président de l’UNRRA, 1946-1947.

275Labonne (Eirik), résident de France au Maroc, puis détaché auprès du Président du Conseil, chargé de la coordination des études politiques et économiques de l’Union Française.

276Labouisse (Henry), en 1948, assistant spécial et conseiller économique du Directeur des affaires européennes du secrétaire d’État américain. Remplace Parkman comme représentant ECA à Paris en septembre 1951, puis MSA puis FOA jusqu’en mai 1954 ; à l’ambassade de Paris de novembre 1944 à janvier 1946, participe à la négociation des accords du 28 juin 1948, direction Europe du Département d’État, bureau des affaires européennes du Planning Staff. En 1954 devient représentant à Beyrouth de l’UNRWA. Le Quai d’Orsay a tenu à l’honorer à son départ de Paris par un déjeuner chez Drouant dont je n’ai pu retrouver le menu.

277Lacoste (Francis), chargé d’affaire de la France à Washington en 1945, premier conseiller à Washington de 1944 à 1948, délégué à la Résidence générale du Maroc, 1948-1950.

278Lacoste (Robert), ministre de la production industrielle de septembre 1944 à novembre 1945, élabore huit plans sectoriels de modernisation, puis à nouveau en 1947 (SFIO).

  • 7 Auriol, Journal, 1947, note 4, Février.

279Laffon (Emile), commissaire civil en Allemagne, adjoint au gouvernement militaire de la zone française d’occupation. Souvent en conflit avec Koenig7.

280Lamy (Emmanuel), inspecteur des Finances, sous-directeur, 22 octobre 1946, administrateur suppléant à la BIRD, juillet 1948, attaché financier aux États-Unis par interim, juin 49, puis successeur de Christian Valensi. Directeur des Finances du Maroc, janvier 1950.

281Lapie (Pierre-Olivier), député SFIO de Nancy de 1936 à 1958, secrétaire d’État aux Affaires étrangères dans le gouvernement L. Blum, décembre-janvier 1947, Président de la commission des Affaires Etrangères de l’Assemblée Nationale.

282Largentaye (Jean de), inspecteur des Finances, membre de la délégation française à Bretton-Woods, auteur d’un rapport pour le ministre des Finances sur la conférence, août 1945, 117 pages.

283Larre (Joseph), inspecteur des Finances, chef de mission au SE AAA, avril 1948, au SGCI, juin 1949.

284Larson (Jess), chef de la DMPA, à Washington ; il a sous ses ordres Stott, directeur du Foreign Expansion Program. La DMPA a été créée par Truman le 28 août 1951. Le siège de la région 3, Europe, Afrique et Moyen-Orient est à Londres.

285Lattre (André de), inspecteur des Finances, chargé de mission au cabinet du Secrétaire d’État aux Finances, septembre 1948.

286Laurentie (Henri), délégué adjoint au Conseil de tutelle de l’ONU en 1947.

287Lavergne (Guy de), inspecteur des Finances, administrateur au CAAA, 1946, administrateur suppléant au FMI, 1949, directeur de l’Office des changes, décembre 1952.

288Le Brun (Pierre), membre dirigeant de la CGT, communiste, siège au CGP.

289Le Norcy (Félix), directeur adjoint au ministère des Finances puis directeur, juillet 1946.

290Lecoeur (Auguste), sous-secrétaire d’État à la Production industrielle dans le GPRF dirigé par Gouin et Bidault en 1946, place des hommes du PCF à la direction de CDF, accompagne L. Blum à Washington en mars-mai 1946.

291Ledoux (Pierre), inspecteur des Finances, adjoint de Pierre-Paul Schweitzer au SGCI puis S. G. de la BNCI, décembre 1950.

292LEND LEASE : Prêt-Bail américain.

293Leroy-Beaulieu (Paul), inspecteur des Finances, chef de la division financière, groupe français du conseil de contrôle à Berlin, janvier 1946. Directeur du commerce extérieur, mai 1946, conseiller économique et financier du CGC de Berlin, mars 1948, directeur des affaires économiques et financières au Haut Commissariat de la République française en Allemagne, 25 août 1949, attaché financier à Londres 1952. Président du bureau économique et financier de l’OTAN, juin 1949.

294Letourneau (Jean), MRP, plusieurs fois ministre, ministre du Commerce dans le gouvernement Ramadier.

295Lévêque (Jean-Maxime), inspecteur des Finances, à la DFE en septembre 1951.

296Lévy (Jacques), ingénieur des tabacs, SAAFA de septembre 1944 à décembre 1949. Président du conseil des surplus alliés, 1945, Directeur au SGCI, janvier 1952.

297Lie (Trygve), norvégien, ancien ministre des Affaires étrangères de 1940 à 1945, secrétaire général de l’ONU de 1946 à 1953.

298Lieftinck (Pieter), de 1945 à 1952 il fut ministre des Finances des Pays-Bas.

299Lintott (Harry), du Board of Trade britannique. Premier adjoint de Marjolin au secrétariat de l’OECE.

300Lippman (Walter), journaliste américain, spécialiste des questions internationales.

301Lodge (Henry Cabot), sénateur américain du Massachussetts, républicain. Ambassadeur américain à l’ONU en 1953.

302Louet (Michel), deuxième conseiller à Sofia, Bulgarie, 1947-1949.

303Lovett (Robert A.), adjoint de Marshall au Secrétariat d’État. Secrétaire à la Défense (septembre 1951-janvier 1953).

304MAAG, Military Assistance Advisory Group, chargé de gérer le PAM, bureau : rue La Boëtie, à Paris

305Mac Cloy (John), proche de Jean Monnet, juriste et banquier, président de la BIRD puis Haut commissaire américain en RFA après les accords de Washington du 8 avril 1949 (1949-1952).

306Mac Grew (Donald J.), représentant de la Trésorerie américaine, membre de la mission de l’ECA à Paris.

307Mac Neil (Hector), sous secrétaire d’État au Foreign Office.

308Mac-Bride (Sean), ministre des Affaires Etrangères de la République d’Irlande.

309Magron (R.), rapporteur de la commission de la main-d’oeuvre du plan, et à ce titre intéressé par la productivité.

310Makins (sir Roger), collaborateur de Plowden à l’organisation britannique du plan. Adjoint au sous-secrétaire d’État aux Affaires étrangères, 1948-1952 ; ambassadeur aux USA, 1953.

311Malagodi (Giovanni), remplace Stoppani comme « sage » dans l’été 1948 pour le partage de l’aide américaine. Conseiller économique et financier du gouvernement italien de 1947 à 1953. Président du comité de la main-d’œuvre de l’OECE. Secrétaire du parti libéral italien en 1954.

312Mandereau (Jean-Louis), originaire des Affaires étrangères, mis à la disposition du ministère de l’Economie Nationale, 1944-47, chef du service français d’approvisionnement de Washington, 1947-49, aux Affaires économiques du Quai d’Orsay, secrétaire permanent de la délégation française à l’OECE, 1949-1951.

313Manet (Olivier), deuxième conseiller à la Haye, 1948-1952.

314Mangoldt (Von), chef de la délégation de la RFA à l’OECE.

315Mansholt (Sicco Leendert), ministre de l’agriculture des Pays-Bas de 1945 à 1948.

316Margerie (Bernard de). Voir Jacquin de Margerie.

317Marie (André), Radical, vice-président du conseil et ministre de la justice du gouvernement Queuille, septembre 1948.

318Marjolin, (Robert), Collaborateur de Charles Rist, rencontre Monnet à Londres en 1941, nommé directeur des relations économiques extérieures en 1944 par Pierre Mendès-France alors ministre de l’Economie Nationale, commissaire adjoint au plan en novembre 1945, secrétaire général de l’OECE en avril 1948, jusqu’en novembre 1954. Voir : Le travail d’une vie, Mémoires, 1911-1986, Robert Laffont, 1986.

319Marshall (George C), secrétaire d’État américain, janvier 1947-1949, secrétaire à la défense (1950-1951). L’homme du « discours » du 5 juin 1947.

320Masaryk (Jan), fils du fondateur de la Tchécoslovaquie moderne, ministre des affaires étrangères de Tchécoslovaquie de 1940 à 1948, y compris dans le gouvernement Gottwald. Se suicide « officiellement » en mars 1948.

321Massigli (René), commissaire aux Affaires étrangères du CFLN, ambassadeur de France en Grande-Bretagne jusqu’au 15 janvier 1955. Voir : Une comédie des erreurs, 1943-1956, Plon, 1978.

322Mayer (René), radical. Commissaire aux communications et à la Marine du CFLN, juin 1943-août 1944 puis ministre des Travaux Publics jusqu’en octobre 1945, commissaire général aux Affaires allemandes et autrichiennes, décembre 1945-juin 1946, délégué de la France aux Nations-Unies, en 1947-1948 et 1949, ministre des Finances et des Affaires économiques dans le gouvernement Schuman, décembre 1947, juillet 1948. Ministre de la Défense Nationale en 1948, rapporteur du Pacte de l’Atlantique en 1949, Garde des Sceaux de 1949 à 1951, vice président du Conseil, ministre des Finances et des Affaires économiques, 1951-1952, président du Conseil en 1953. Partisan de la CED et président de la Haute-Autorité du Charbon et de l’Acier de 1955 à 1958.

323MDAP : Mutual Defense Assistance Program, à partir du 1er juillet 1949 jusqu’au 30 juin 1951. Aide en moyens de productions à des fins de réarmement, distincte de l’aide Marshall.

324Mendès France (Pierre), commissaire aux Finances du CFLN en 1943, ministre de l’économie nationale du GPRF jusqu’à sa démission en avril 1945, député de l’Eure, délégué de la France à l’ECOSOC de l’ONU. Brillant débatteur à l’Assemblée Nationale.

325Meyer (Simon), attaché financier, novembre 1946 ; détaché au CAAA, chef de la division économie générale et finances de la ZFOA, mai 1948.

326Mikoyan (Anastase), ministre du commerce de l’URSS jusqu’en 1955.

327Minost (Emile), président de la Banque de l’Indochine.

328Mitterrand (François), UDSR, ministre des Anciens Combattants dans les gouvernements Ramadier et Schuman de 1947, secrétaire d’État à la Présidence du Conseil, chargé de l’information dans le gouvernement Queuille septembre 1948. Ministre d’État en 1952, ministre de l’Intérieur (juin 1954-février 1955).

329Moch (Jules), SFIO, ministre de l’intérieur du gouvernement Queuille en septembre 1948 et du gouvernement Schuman en novembre 1947, réprime les manifestations communistes. Ministre de la Défense Nationale (1950-1951). Huit fois ministre sous la IVe république

330Mollet (Guy), SFIO, secrétaire général de la SFIO en 1946 contre Daniel Mayer. Européen converti. délégué français à l’Assemblée Consultative du Conseil de l’Europe (1949). Vice-président du Conseil en mars 1951.

331Molotov (Viatcheslav M.), président du conseil des commissaires du Peuple de 1930 à 1941, ministre des Affaires étrangères en 1953 (mars).

332Monick (Emmanuel), gouverneur de la Banque de France, octobre 1944, janvier 1949.

  • 8 697 ministres... op. cit. voir bibl. n° 38 ; pp. 43-46.

333Monnet (Jean), famille de négociants en cognac, participe à l’organisation franco-britannique du ravitaillement de guerre en 1914-1918, exerce des fonctions importantes à la SDN, fondé de pouvoir d’une banque d’affaires américaine, directeur en 1939-40 du conseil franco-britannique, des approvisionnements de guerre, inventeur du « Victory program » américain, commissaire à l’Armement, à l’approvisionnement et à la reconstruction du CFLN en 1943, commissaire général du Plan, 1946-1952. Président de la Haute-Autorité de la CECA d’octobre 1952 à 1955, fondateur du Comité d’Action pour les États-Unis d’Europe en 1956. Un des pères de la modernisation française et de l’Europe, voir ses Mémoires, 1976, Paris, Fayard, et Pierre Viansson-Ponté, Le Monde, 17 mars 1979. Pages intéressantes sur lui dans Louis Franck8. La République Française a rendu hommage à l’auteur de la modernisation d’après-guerre et au père de l’Europe en transférant ses cendres au Panthéon le 9 novembre 1988.

334Montremy (Philippe Waldruche de), inspecteur des Finances, sous-directeur des prix, janvier 1947, directeur adjoint au ministère des Finances et des Affaires économiques, juillet 1949.

335Moutet (Marius), SFIO, ministre de la France d’Outre-Mer dans les gouvernements Gouin, Bidault, Ramadier.

336MPL : The Marshall Plan Letter, publiée par Harold G. Stagg, Washington, donne des informations précieuses sur l’attitude des milieux d’affaires américains à propos du Plan Marshall.

337MSA : Mutual Security Act, la première loi est approuvée par le Président des États-Unis le 10 octobre 1951. Elle prévoit $ 7,483 milliards d’aide dont 6,050 à l’Europe (5,028 d’aide militaire et 1,22 d’aide économique), c’est la fin du Plan Marshall.

338MSA : Mutual Security Agency, remplace l’ECA le 1er décembre 1951 jusqu’en juin 1953, où elle est remplacée par la FOA.

339MSP : Mutual Security Program, décrit les objectifs du Mutual Security Act.

340Murphy (Robert D.), ancien consul général des États-Unis à Alger, conseiller politique du général Clay en Allemagne. Ambasseur en Belgique (1949-52).

341Myrdal (Gunnar), économiste suédois, proche de Keynes (groupe de l’école de Stockholm), ministre du commerce en 1945, secrétaire général de la CEE pendant 10 ans.

342National Advisory Council On International, Monetary And Financial Problems : créé en 1945 par le Bretton Wood Agreement Act, coordonne la politique américaine au FMI, BIRD et Eximbank, point IV, présidé par le Secrétaire au Trésor. Chargé de conseiller le Président des États-Unis dans les affaires d’aide à l’étranger. Il est le passage obligé de toute demande d’aide américaine avant le plan Marshall. cf. le discours de Léon Blum devant le NAC lors de la négociation Blum-Byrnes, le 25 mars 1946.

343National Production Aut Hority, créé le 10 septembre 1950, W. H. Harrison, s’occupe des matières premières importantes.

344National Security Council, créé en 1947, pour intégrer les politiques économique, intérieure, étrangère et militaire américaines.

345Nourse (Edwin G), préside le comité d’experts économiques, conseillers à la Maison-Blanche, chargés d’évaluer l’impact sur les États-Unis d’une aide étrangère (1947).

346OAA : Organisation pour l’alimentation et l’agriculture, FAO.

347OECE : Organisation européenne de coopération économique, créée en avril 1948.

348Offshore Procurement (OSP) : achats hors de la zone dollar ou hors des États-Unis sur des fonds Marshall.

349Office of Defense mobilization, créé le 15 décembre 1950, Charles Wilson, président d’ITT, dirige la mobilisation économique intérieure.

350Offroy (Raymond), rejoint Londres en 1941, chef du service d’information et presse du Quai d’Orsay, 1944-1948, consul général à Milan, 1949-1951.

351OIC : Organisation international du commerce, ou ITO (sigle anglais). La conférence dont la Charte constitutive a été discutée à La Havane (1947-1948) n’a jamais vu le jour par suite du refus du Congrès des États-Unis de la ratifier.

352ONIC : Office national interprofessionnel des céréales. ORT : Organisation reconstruction travail, organisation israélite de formation professionnelle.

353Ostrorog (Stanislas), ministre plénipotentiaire à Dublin, 1946-1950, ambassadeur à Dublin, 1950-1951.

354OD : Overseas Development Reserve Fund

355PA : Procurement Autorizations, réquisitions d’achats nécessaires pour obtenir les produits du plan Marshall, délivrées par l’ECA.

356Paris (Jacques-Emile), conseiller du CFLN auprès des gouvernements alliés à Londres, 1943-1945, chargé d’affaires à Oslo, ambassadeur à Sofia, 1945-1950.

357Paris (Jacques-Camille), secrétaire général du Conseil de l’Europe.

358Parkman (Henry), avocat de Boston, assistant politique du Général Clay en Allemagne, a joué un rôle important dans l’élaboration de la constitution allemande, représentant américain à l’Autorité internationale de la Ruhr, chief of ECA Mission to France, en août 1950 jusqu’en août 1951.

359Parodi (Alexandre), ambassadeur de France, représentant permanent de la France au Conseil de sécurité de l’ONU (1946-1949), secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, février 1949-1955.

360Paul (Marcel), ministre de la production industrielle du gouvernement Gouin.

361Payart (Jean), ambassadeur de France en Yougoslavie, 1945-1950.

362Pelieu (Pierre), directeur du bureau des TOM à New York, dépend du ministère de la France d’Outre-Mer.

363Perouse (Maurice), proposé comme attaché financier à Washington par Pinay, octobre 1952, ancien sous directeur des finances extérieures.

364Peter (Georges), directeur des Affaires économiques et du Plan au ministère de la France d’Outre-Mer, 1943-1950, puis directeur de l’Office du Niger.

365Petit Pierre (Max), assure la direction du département politique (Affaires étrangères) de la Confédération Helvétique de 1944 à 1961.

366Petsche (Maurice), action paysanne ; secrétaire d’État puis ministre des Finances de 1948 au 16 août 1951.

367Pflimlin (Pierre), MRP, ministre de l’agriculture dans le gouvernement Queuille (1948-1949).

368Philip, (André), ministre de l’Economie nationale et des Finances de Félix Gouin, ministre de l’Economie nationale dans le gouvernement de Paul Ramadier.

369Pinay (Antoine), fin 1948, secrétaire d’État aux Affaires économiques. Président du Conseil en 1952, ministre des Affaires étrangères en 1955.

370Pivert (Marceau), SFIO, leader de l’extrême gauche de la SFIO avec L. Boutbien, hostile au gouvernement Ramadier.

371Pleven (René), commissaire aux colonies du CFLN, UDSR, ministre des Colonies, ministre des Finances, puis de l’Economie et des Finances en avril 1945 après le départ de Pierre Mendès France. Deux fois président du Conseil, 1950-51, 1951-52.

372Plowden (Edwin, Noël), président de l’Economic Planning Board britannique, ou Central Planning Board, 1947-1953. « l’alter-ego » de Monnet en Grande-Bretagne avec moins de pouvoir. Monnet s’est beaucoup appuyé sur lui pour tenter une spécialisation des économies française et britannique en 1949.

373PLT : plan à long terme préparé par chaque membre de l’OECE pour la durée du Plan Marshall et justifiant l’utilisation de l’aide américaine.

374PME : Plan de modernisation et d’équipement, ou Plan Monnet.

375Poher (Alain), chef de cabinet de Robert Schuman aux Finances (1946), secrétaire d’État au Budget dans le 1er gouvernement Queuille. 24 novembre 1948, nommé commissaire général aux affaires allemandes et autrichiennes. Délégué à l’AIR (1950-1952).

376Pons (Paul-Marie), directeur adjoint de la DIME au ministère de la Production industrielle de 1942 à 1946, rapporteur de la commission de modernisation de l’automobile et de la machine outil du plan Monnet, vice-président du CA de Renault (1945-1946), directeur général des Forges et Ateliers de Jeumont. Il propose un plan très serré de spécialisation de la production automobile contre lequel Renault s’élève (Voir Ph. Mioche : Le Plan Monnet, genèse et élaboration, 1941-1947, op. cit.).

377PRE : Plan de redressement européen (d’après R. Marjolin : Mémoires, op. cit.), ERP, en anglais : European Reconstruction Program, ou Programme cit.), ERP, en anglais : European Reconstruction Program, ou Programme de reconstruction européenne.

378Puaux (Gabriel), résident de la République française au Maroc, en 1944.

379Purvis – Bloch-Laine (accords), juin 1940, le gouvernement français rétrocède à la Grande-Bretagne ses marchés de guerre ($ 158 millions) devenus inutiles après la défaite.

380Quaroni (Pietro), ambassadeur d’Italie en France (1947-1958).

381Queuille (Henri), président du Conseil (septembre 1948-octobre 1949) et ministre des finances et des affaires économiques en septembre 1948. Radical.

382Rakosi (Matyas), vice Président du Conseil de Hongrie en 1945, secrétaire général du PCH, orthodoxe stalinien.

383Ramadier (Paul), SFIO, premier président du Conseil de la IVe République, janvier-novembre 1947.

384Reed (Horace G.), membre de la mission ECA puis MSA à Paris de juin 48 à 1954, chevalier de la Légion d’Honneur pour les efforts accomplis dans les négociations délicates menées pour les matériaux stratégiques. A lui aussi le Quai offre un dîner au « Cabaret » à Paris !

385Reynaud (Paul), ancien Président du Conseil de la Troisième République, libéral, ministre des Finances dans le gouvernement éphémère d’André Marie août 1948, écrit : S’unir ou périr, Flammarion, 1951.

386RFC : Reconstruction Finance Corporation.

387Richard (Jean), conseiller commercial à Washington (1949-1957).

388Riviere (Jean), ambassadeur à La Haye, 1946-1949, et à Prague, 1949-1952.

389Robaglia (Jacques), directeur adjoint au ministère de l’Industrie, textiles, papiers et industries diverses (1947-1965).

390Robertson (Brian), haut commissaire britannique en Allemagne.

391Rodes (Robert E.), président of the American Trade Association of Morocco, (Composée de 36 membres en février 1950).

392Roll (Eric), sous-secrétaire au Trésor britannique, 1948-1949, président du comité des programmes de l’OECE.

393Rosenstock-Franck (Louis), directeur des prix au ministère des Finances.

394Rueff (Jacques), président de l’Agence internationale des réparations (AIR ou IARA) (1946-1952).

395SAA : Service d’Aide aux forces alliés, dirigé par J. Levy.

396Sadrin (Jean), directeur-adjoint des Finances extérieures, puis directeur des Finances extérieures, en 1955 ?

397Saffroy (Pierre), ambassadeur à Luxembourg, 1946-1957.

398Sailly (Jean de), conseiller commercial à Londres en 1945.

399Saxon (James), assistant du secrétaire au trésor J. W. Snyder (1947-1952).

400Schneiter, (Pierre), sous-secrétaire d’État aux Affaires étrangères (1946-1947), Secrétaire d’État pour les questions allemandes et autrichiennes (1947-1948).

401Schuman (Robert), né au Luxembourg, citoyen allemand jusqu’en 1919, vote les pleins pouvoirs à Pétain, mais entre dans la résistance (MRP). Ministre des Finances du gouvernement Ramadier, président du Conseil (décembre 1947, juillet 1948), ministre des affaires étrangère en septembre 1948 jusqu’en 1952. Voir Raymond Poidevin : Robert Schuman, homme d’État, Imprimerie Nationale, 1986. René Lejeune : Robert Schuman, une âme pour l’Europe, Saint-Paul, Paris, 1986.

402Schumann (Maurice), un des pères fondateurs du MRP le 26 novembre 1944, président du MRP, secrétaire d’état aux Affaires étrangères (1951-1954). Fidèle du général de Gaulle.

403Schweitzer (Pierre Paul), inspecteur des Finances, secrétaire du SGCI en juin 1948, directeur du Trésor le 20 février 1953, remplace François Bloch-Lainé.

404SDECE : Service de documentation et de contre-espionnage français. SEAAA : Secrétariat d’État aux affaires allemandes et autrichiennes, dirigé par Pierre Schneiter (MRP) sous le gouvernement Schuman (1947-1948).

405Segalat (André), secrétaire général du gouvernement (1946-1958).

406Sergent (René), attaché financier à l’ambassade de France à Londres. Secrétaire général adjoint de l’OTAN puis secrétaire général de l’OECE en 1955.

407Seydoux de Clausonne (François), premier conseiller à Bruxelles, 1945-1946, commissariat des Affaires allemandes et autrichiennes, 1946-1949, chargé des affaires d’Europe, 1949-1955.

408SFIO : Parti socialiste, section française de l’Internationale Ouvrière.

409Sforza (Comte Carlo), ministre des affaires étrangères dans le gouvernement de Gasperi, 1947-1951.

410SGAA, secrétariat général des affaires allemandes et autrichiennes, créé par de Gaulle en août 1945.

411SGCI, secrétariat général du comité Interministériel chargé des questions de coopération économique européenne, créé par décret du 25 juin 1948, (J. O. du 27 juin 1948, p. 6194.) signé de Bidault et Mayer. Il est composé en juin 1948 de P. P. Schweitzer, IF, Georges Elgozy, IF, B. Beau, IF, Ledoux, Marcel Chouraqui, Maunoury, A. Dutheillet de la Mothe et chargé d’assurer l’instruction des dossiers concernant l’OECE et l’ECA (Paris). De surcroît il est en relation avec l’ambassade américaine à Paris et les divers ministères français intéressés par l’aide américaine ou la coopération européenne. Il est sous l’autorité directe du Président du Conseil. En fait c’est aux Finances qu’il s’adresse. De prestigieux hauts fonctionnaires succéderont à Schweitzer : Bernard de Margerie, Thierry de Clermont-Tonnerre, Paul Delouvrier.

412Silbermann, chef du service de la productivité au département américain du Travail, expert auprès de Paul Hoffman.

413Snoy et d’oppuers, (Jean-Charles, baron), secrétaire général du ministère des Affaires économiques, Président du Conseil du Benelux.

414SNVS : Société nationale de vente des surplus, créée le 24 août 1946.

415Snyder (John Wesley), secrétaire américain au Trésor (1946-1953). Président du NAC (conseil consultatif national pour les problèmes monétaires et financiers internationaux, 1946-1953).

416Soustelle (Jacques), ministre des colonies en 1945.

417Southard (Frank A. Jr.), assistant secretary of the Treasury, et directeur exécutif au FMI. Opposé en 1950 à la création d’une union européenne des paiements, capable de ternir l’influence du FMI.

418Spaak (Paul-Henri), président de l’OECE (1948-1950). Président de l’Assemblée consultative du Conseil de l’Europe en août 1949. Plusieurs fois ministre des affaires étrangères de Belgique entre 1935 et 1966, Premier Ministre en 1938, Président de l’Assemblée Générale des Nations-Unies en 1946, Secrétaire général de l’OTAN de 1957 à 1961, avocat constant de l’unité européenne.

419Spierenburg (Dirk Pieter), directeur des affaires économiques extérieures des Pays-Bas en 1945 et chef de la délégation hollandaise à l’OECE, fait fonction de Président du Comité des échanges de l’OECE en 1948. Membre de la Haute autorité de la CECA. Président du conseil de l’OECE (1951).

420Spitzmuller (Henry), délégué adjoint, puis délégué de la France à l’IARA (AIR), 1946-1951.

421Stassen (Harold E.), nouveau directeur de la MSA janvier 1953, républicain, participe à l’élaboration de la charte de la Havane, a un entretien avec Staline en avril 1947, un libéral chez les Républicains.

422Stikker (Dirk Uipho), banquier, ministre des Affaires étrangères des Pays-Bas, 1948-1952 puis ambassadeur à Londres, 1952-1958.

423Suetens (Maximilian), directeur général du commerce extérieur de Belgique (1951).

424TOM : Territoires d’Outre-Mer.

425Tanguy-Prigent (François), ministre de l’Agriculture en 1945 et dans le gouvernement Ramadier.

426Tarbé de Saint-Hardouin (Jacques), conseiller politique de Koenig à Baden-Baden et à Berlin.

427Tatarescu (Georges), libéral, ministre des affaires étrangères de Roumanie dans le gouvernement de Front national présidé par Groza, chef du Front des laboureurs, en 1945.

428Teitgen (Pierre-Henri), ministre des Affaires étrangères par intérim en mars 1947, vice-président du Conseil du gouvernement Ramadier.

429Thibodeaux (Ben H.), premier secrétaire et conseiller à l’ambassade des États-Unis à Paris (1947-1950). Fonctionnaire de l’ECA.

430Thorez (Maurice), rentre en France en 1944, secrétaire général du PCF, ministre d’État chargé de la Fonction publique par de Gaulle (1945, janvier 1946), vice-président du Conseil des gouvernements Gouin, Bidault et Ramadier, exclu du gouvernement le 5 mai 1947, espère encore accéder au gouvernement jusqu’à la « correction fraternelle » de Slarska-Poreba de septembre 1947. Meurt en 1964.

431Thorp (Willard), secrétaire d’État adjoint pour les affaires économiques.

432Timmons (Benson E. L.), ECA-France, depuis automne 1947, puis à la FOA. ex-professeur d’économie à l’université de Georgie, nommé en janvier 1955 directeur de la FOA France.

433Tixier (Claude), inspecteur des Finances, directeur adjoint en 1945, directeur du cabinet du secrétaire d’État au budget en novembre 1947, directeur adjoint du cabinet de René Mayer, ministre des finances, juin 1948, directeur du cabinet du Président du Conseil septembre 1948 et janvier 1949. Directeur général des Finances de l’Algérie en juillet 1949.

434Togliatti (Palmiro), théoricien communiste, membre des gouvernements italiens entre 1944 et 1947,

435Tomlinson (William M.), représentant de la Trésorerie américaine en France puis chief finance division ECA special mission to France. Adjoint au représentant américain à la CECA. Un ami proche de Jean Monnet.

436Tuthill (John W), minister for Economic Affairs à l’ambassade des États-Unis en France en 1957-59

437UEBL : Union Économique Belgo-Luxembourgeoise.

438UDSR : Union démocratique et socialiste de la Résistance.

439UNICHAR, Union charbonnière rhénane, chargée de distribuer le charbon allemand dans le sud de l’Allemagne.

440UNRRA : United Nations Relief and Rehabilitation Agency.

441Uri (Pierre), collaborateur de Jean Monnet au CGP. Il a joué un rôle important dans la Commission du bilan national, fin 1947. Au CGP de 1947 à 1952. Auteur du rapport Spaak de relance européenne en 1955.

442USMC : United States Maritime Commission, remplace la WSA.

443Valensi Christian, attaché financier aux États-Unis, 1944-1948.

444Valery (François), conseiller à la Cour des comptes, membre de la délégation française à la CFAS, s’occupe plus spécialement de l’Air. Il gère au MAE la coopération économique européenne.

445Van den Brink (Johannes Roelof Maria), de 1948 à 1952 ; il détient le poste de ministre des Affaires économiques des Pays-Bas.

446Van Helmont (Jacques), chargé de mission au CGP, 1946-1950, participe à la commission du Bilan national. Secrétaire de la délégation française et des réunions des chefs de délégations à la conférence sur le plan Schuman.

447Van Zeeland (Paul), ministre des affaires étrangères de Belgique de 1949 à 1954. Président de l’OECE.

448Vandenberg (Arthur H.), sénateur républicain, avec Tom. Connally (démocrate) bipartisanship en politique étrangère. Président de la Commission des affaires étrangères du Sénat. D’origine modeste, cireur de chaussure, petit employé, puis dirige un journal à Grand Rapid et sénateur du Michigan en 1928, d’après le Monde du 20 avril 1951 p. 4.

449Vergeot (Jean), statisticien à l’Economie Nationale et au CGP.

450WAA : War Assets Administration, chargée de négocier les surplus américains.

451White (Harry), sous-secrétaire d’État à la trésorerie, chef des experts monétaires de la Trésorerie américaine en 1943, directeur des études monétaires, auteur du plan américain présenté à Bretton-Woods.

452Wilson, (Charles E.), directeur de la mobilisation économique américaine au moment du réarmement occidental en 1950-52.

453Wood (Ralph C), division des finances de l’ECA (France).

454Wood (Tyler C), administrateur adjoint du plan Marshall en Europe, août 1951, second de Milton Katz, ambassadeur du plan Marshall en Europe.

455Wormser (Olivier), premier secrétaire à l’ambassade de Londres, 1945-1948 ; au service des affaires économiques du Quai d’Orsay, 1948 ; chef de service en 1950, puis directeur général adjoint des Affaires économiques et financières en 1954.

456WSA : War Shipping Administration, administration américaine chargée de régler les problèmes de transports pendant la guerre et durant l’immédiate après-guerre. J. F Hote est le resident auditor de la WSA en France.

457Yrissou (Henri), inspecteur des Finances, conseiller technique au ministère des Finances, juillet 1948, directeur du cabinet du Président du Conseil, (A. Pinay), mars 1952.

458Zeeland, (Paul Van), économiste, ministre des affaires étrangères de Belgique de 1949 à 1954. Ardent défenseur de l’intégration européenne.

459ZFOA : Zone française d’occupation en Allemagne.

460ZONE FRANC : elle comprenait en 1952 la France métropolitaine, Monaco, la Sarre ; les départements d’Outre-Mer d’Algérie, Guadeloupe, Martinique, Guyane, La Réunion, ; les protectorats du Maroc et de Tunisie ; l’AOF, l’AEF, les États sous tutelle du Cameroun et du Togo ; Madagascar et dépendances, les Comores, Saint-Pierre-et-Miquelon ; les établissements français de l’Inde ; les états associés du Viet-Nam, Cambodge et Laos ; La Nouvelle-Calédonie et dépendances ; les établissements français de l’Océanie, le condominium des Nouvelles-Hébrides.

461ZOIA : Zone d’organisation industrielle africaine, un des rêves « fous » de Labonne pour le développement de l’Afrique française avec l’aide américaine.

Notes

1 CE 73, note du 16 mai 1949, direction Amérique.

2 C. r. de la séance n° 1 du CI présidé par René Mayer, 13 février 1948, in F 10 5569.

3 In 80 AJ 4 ou AMF 10.

4 Voir entretiens avec Paul Devinat en 1980, menés par Mme J. T. Bonazzi, Archives Nationales, in 404 AP 1.

5 CE 91, 15 février 1952.

6 In CE 63, PF 4 juin 1953, H. Bonnet à G. Bidault n° 2331, « a/s réorganisation de l’assistance mutuelle ».

7 Auriol, Journal, 1947, note 4, Février.

8 697 ministres... op. cit. voir bibl. n° 38 ; pp. 43-46.

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/igpde/docannexe/image/2802/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 237k

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 1997

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter