Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les réorganisations administratives

 | 
Julien Meimon

Avant-propos

Ralph Dassa

Texte intégral

1L’Institut de la gestion publique et du développement économique (IGPDE) peut se flatter d’être l’un des principaux centres de formation permanente de la fonction publique de l’État, sinon le plus important. Il est cependant plus qu’un simple centre de formation. Il a l’ambition d’être un outil au service de la modernisation du service public et une structure de recherche en matière de gestion publique et d’histoire économique.

2Pour répondre à ces dernières missions, l’Institut a veillé, depuis ses origines, à créer des passerelles entre le monde de l’administration publique et celui de l’entreprise, entre les universitaires ou chercheurs et les acteurs publics en charge du changement. L’IGPDE assume cette fonction d’intermédiaire à travers ses nombreux séminaires, colloques internationaux ou conférences. Il l’assume également au moyen de ses multiples publications.

3Tout récemment, il lui a semblé nécessaire d’expérimenter un nouveau type d’outil destiné à accroître la connaissance mutuelle et à renforcer les synergies entre les universitaires et les praticiens, entre les chercheurs et les décideurs publics responsables, à titres divers, de la modernisation de l’État. Ces deux mondes, relativement cloisonnés en France alors que dans d’autres pays européens ou aux États-Unis ils ont de longue date l’habitude de se côtoyer et de prendre appui l’un sur l’autre, ont en effet tout à gagner d’un dialogue régulier.

4L’IGPDE a donc décidé de créer un « Séminaire Expertise », rassemblant des universitaires et des hauts fonctionnaires, pour que puisse s’engager entre eux un dialogue animé et que leurs expériences puissent se croiser de manière concrète. L’intention est d’offrir aux décideurs la possibilité de bénéficier des hypothèses objectivées qu’offrent l’analyse universitaire et le recul historique.

5Organisée par le département « Recherche, Étude, Veille », la première session de ce séminaire a eu lieu, le 1er juin 2007, sous la direction scientifique de Julien Meimon, et a porté sur les réorganisations administratives et les modifications de structures des administrations centrales. Au moment où ce séminaire était décidé, il était difficile d’anticiper les décisions prises, depuis, par le gouvernement, notamment en matière de révision générale des politiques publiques ou encore de fusions majeures d’administrations, telle que celle intervenue désormais entre la direction générale des Impôts et celle de la Comptabilité publique.

6Le présent ouvrage, qui est la traduction de ce séminaire, s’inscrit donc pleinement dans l’actualité de l’État, dans une optique pluridisciplinaire et européenne.

7Ce volume fournit à l’IGPDE le prétexte d’une nouvelle série intitulée « Recherche, Études, Veille », dans la collection Histoire économique et financière de la France du Comité d’histoire économique et financière de la France qui relève de l’IGPDE. Destinée à nourrir la réflexion des décideurs publics, à partir d’enquêtes universitaires contemporaines, elle devrait contribuer à promouvoir un dialogue enrichi entre chercheurs et acteurs publics.

Auteur

Directeur général de l’IGPDE

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable