Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La France, l’Europe et l’aide au développement. Des traités de Rome à nos jours

 | 
Gérard Bossuat

Remise en cause de l’approche européenne du ‎developpement (1995-2010)‎

La France, l’Europe et l’aide au développement

Bernard Petit

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

En ces temps que l’on dit troublés pour l’Europe, il est important de prendre conscience du rôle de leader qu’elle joue dans l’expression d’une solidarité à l’échelle mondiale. D’abord, parce que la coopération au développement est le domaine d’action qui symbolise le mieux les valeurs fondatrices du projet européen : respect de l’autre, engagement, solidarité. Ensuite, parce que la mondialisation a conduit à un rapprochement inévitable entre les pays en développement et l’Europe : leur bien-être et le nôtre, leur stabilité et la nôtre, leur avenir et le nôtre sont de plus en plus intimement liés.

Les défis auxquels l’Europe doit faire face dans le monde d’aujourd’hui sont trop importants et trop complexes pour qu’un État membre, quel qu’il soit, puisse les relever seul. L’Europe n’a pas d’autre choix que de mener une politique cohérente, concertée, coordonnée, fondée sur des valeurs partagées et une vision commune du développement.

Et la France l’a bien compris, comme l’i...

Auteur

Bernard Petit est directeur général honoraire de la Commission européenne, consultant pour la fondation Bill et Melinda Gates, président du conseil d’administration de la fondation TuBerculosis Vaccin Initiative (TBVI) et membre du conseil d’administration de la Fondation pour les études et la recherche sur le développement international (FERDI). Il a servi pendant 37 ans à la Commission européenne (1971-2008), exclusivement sur les questions de développement. Il a notamment exercé les fonctions de directeur des politiques globales et sectorielles, a été responsable de plusieurs divisions traitant en particulier des financements, de la programmation, des politiques macroéconomiques, de l’appui budgétaire et de la prospective. Responsable de la “Task force”, il a été chargé de la négociation de l’accord de Cotonou (1998-2000) et négociateur en chef de la première révision de cet accord (2004-2005). Il a occupé les fonctions de directeur général adjoint de la direction générale du Développement jusqu’en décembre 2008. Bernard Petit est titulaire d’un doctorat de spécialité de droit européen de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, diplômé du centre universitaire d’études des Communautés européennes de la Faculté de droit de Paris et de l’École supérieure de commerce de Marseille. Il est chevalier de l’Ordre national du mérite.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540