Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La France, l’Europe et l’aide au développement. Des traités de Rome à nos jours

 | 
Gérard Bossuat

Élargissements et nouveaux paradigmes de l’aide ‎‎(1975-1995)‎

Débat

Dieter Frisch, Philippe Hugon, Gordon D. Cumming, Guia Migani et Giuliano Garavini

Note de l’éditeur

Modératrice : Laure Quennouëlle-Corre

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

De la salle
L’aide financière a-t-elle profité aux pays aidés ? A-t-elle été utile ? Quel rôle les femmes ont-elles joué dans les politiques de développement initiées par la CEE ?

Dieter Frisch
Sur la première question, je n’ai pas de chiffres. Je peux simplement dire que si nous regardons bien, aussi longtemps que nous avons financé des projets, les résultats étaient très visibles. C’est-à-dire, si nous financions une route, la route était là, si nous financions un hôpital, l’hôpital était là. Alors, nous avons beau dire que c’est une entreprise européenne qui a réalisé cette route et ensuite la conclusion est facile, à savoir que l’argent est revenu en Europe : dans un sens, c’est vrai, mais en réalité l’hôpital que nous avons financé ne se trouve pas en Europe mais dans le pays en question, donc même si du fait de l’entreprise qui réalise quelque chose, cet argent vient en partie en retour, le bien produit ou l’infrastructure créée est tout de même dans le pays. Très souvent, ceci n...

Auteurs

Diplômé en sciences économiques de l’université de Bonn et en langues modernes de l’université de Heidelberg, Dieter Frisch a servi à la Commission européenne de 1958 à 1993, dont 24 ans dans diverses fonctions relatives à la politique de coopération au développement. Directeur général du développement de 1982 à 1993, il a été notamment négociateur des conventions de Lomé III et IV. Il est l’auteur de nombreux articles et notamment d’un opuscule sur La politique de développement de l’Union européenne : un regard personnel sur 50 ans de coopération internationale, ECDPM, 2008. Il est membre du conseil d’administration du Centre européen pour la gestion de la politique de développement (ECDPM, Maastricht) dont il préside le comité de programmation. Dieter Frisch est aussi cofondateur de Transparency International et en est membre du conseil consultatif et conseiller spécial pour les affaires européennes.

Philippe Hugon est professeur émérite de sciences économiques à Paris Ouest-Nanterre et directeur de recherche à l’IRIS, en charge de l’Afrique. Il travaille plus particulièrement sur l’économie et la géopolitique africaines, et sur le comparatisme entre l’Afrique et l’Asie. Auteur d’une centaine d’articles dans des revues spécialisées et de nombreux ouvrages sur le développement et l’économie politique internationale, il est directeur scientifique de la Revue Tiers Monde et responsable du chapitre Afrique subsaharienne de L’Année stratégique. Dernières publications : 3e édition de Géopolitique de l’Afrique, Paris, SEDES (2012) et 7e édition de L’économie de l’Afrique, Paris, La Découverte, 2012.

Gordon D. Cumming est professeur titulaire des sciences politiques à l’université de Cardiff. Il est membre honoraire de la Royal Historical Society et enseigne en tant que professeur invité à Sciences Po, Bordeaux. Il débute sa carrière au sein du ministère des Affaires étrangères britannique. Ses intérêts de recherche portent sur les politiques africaines et de développement de la France, du Royaume-Uni et de l’Union européenne. Il se focalise également sur les organisations non gouvernementales françaises et anglo-américaines ainsi que sur les politiques de renforcement de la capacité de la société civile. Il a produit des rapports pour l’Institut français des relations internationales ainsi que pour Chatham House. En outre, il a publié de nombreux articles, chapitres et livres (Aid to Africa, 2001 ; French NGOs in the Global Era, 2009 ; et, avec le professeur Tony Chafer, From Rivalry to Partnership : New Approaches to the Challenges of Africa, 2011).

Guia Migani est docteur en histoire de l’université de Florence et de Sciences Po Paris, elle est chercheur post-doc à l’université de Padoue. Elle travaille sur la politique européenne de coopération au développement, les relations eurafricaines, la guerre froide et l’intégration européenne. Son dernier projet de recherche porte sur l’évolution de l’aide européenne entre 1973 et 1986. Spécialiste des relations eurafricaines, elle a notamment publié La France et l’Afrique subsaharienne, 1957-1963. Histoire d’une décolonisation entre idéaux eurafricains et politique de puissance, Bruxelles, Peter Lang, 2008 et « Les accords de Lomé et les relations eurafricaines : du dialogue Nord-Sud aux droits de l’homme » in E. Robin-Hivert, G.-H. Soutou (dir.) L’Afrique dans la mondialisation, Paris, PUPS, 2012. Avec Antonio Varsori, elle a dirigé l’édition de l’ouvrage, Europe in the International Arena during the 1970s, Peter Lang, 2011.

Giuliano Garavini est chercheur post-doc en Histoire internationale à l’université de Padoue. Il est l’auteur de Dopo gli imperi. L’integrazione europea nello scontro Nord-Sud, Le Monnier, Florence, 2009, paru en 2012 chez Oxford University Press sous le titre : After Empires : European Integration, Decolonization and the Challenge from the Global South (1957-1986). Giuliano Garavini prépare un ouvrage relatif au choc pétrolier de 1973 et coordonne un projet triennal de recherche (FIRB), financé par le ministère italien de l’Éducation, sur le thème du conflit entre pétrole et énergies renouvelables dans les années 1970 et 1980.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540