Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La France, l’Europe et l’aide au développement. Des traités de Rome à nos jours

 | 
Gérard Bossuat

Élargissements et nouveaux paradigmes de l’aide ‎‎(1975-1995)‎

Le rôle de la France et des Français dans la politique européenne de coopération au développement1

Dieter Frisch

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Il faut, dès le départ, prévenir un possible malentendu : ne pas confondre le rôle de la France avec celui des commissaires et fonctionnaires européens de nationalité française. En effet, s’il est normal que les représentants d’un État membre – ministres, ambassadeurs, experts dans les groupes du Conseil de ministres ou au comité du FED – défendent en premier lieu des intérêts nationaux (sans, toutefois, perdre de vue l’intérêt commun), les commissaires et fonctionnaires européens, en vertu du traité et du statut de la fonction publique européenne, s’acquittent de leurs fonctions en ayant uniquement en vue les intérêts de l’Union européenne. Certes, ils peuvent apporter utilement leur expérience et leur sensibilité nationales ; mais ils doivent les mettre au seul service de l’Europe.

Je distinguerai donc dans ma présentation entre les deux types de rôle, en commençant par celui joué par la France.

I. Le rôle de la France

Les organisateurs de ce colloque ont bien fait de dis...

Auteur

Diplômé en sciences économiques de l’université de Bonn et en langues modernes de l’université de Heidelberg, Dieter Frisch a servi à la Commission européenne de 1958 à 1993, dont 24 ans dans diverses fonctions relatives à la politique de coopération au développement. Directeur général du développement de 1982 à 1993, il a été notamment négociateur des conventions de Lomé III et IV. Il est l’auteur de nombreux articles et notamment d’un opuscule sur La politique de développement de l’Union européenne : un regard personnel sur 50 ans de coopération internationale, ECDPM, 2008. Il est membre du conseil d’administration du Centre européen pour la gestion de la politique de développement (ECDPM, Maastricht) dont il préside le comité de programmation. Dieter Frisch est aussi cofondateur de Transparency International et en est membre du conseil consultatif et conseiller spécial pour les affaires européennes.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540