Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La France, l’Europe et l’aide au développement. Des traités de Rome à nos jours

 | 
Gérard Bossuat

Élargissements et nouveaux paradigmes de l’aide ‎‎(1975-1995)‎

Les relations entre le Royaume-Uni et la Communauté européenne dans le domaine de l’aide au développement entre 1975 et 2000 : influence mutuelle ou dialogue de sourds ?

Gordon D. Cumming

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Rapidement après son entrée dans la Communauté économique européenne (CEE) en 1973, le Royaume-Uni en est venu à être perçu par certains États membres comme un « partenaire difficile1 ». Les Britanniques ne se sentaient pas entendus sur des questions telles que le rabais budgétaire accordé en leur faveur ou encore la politique agricole commune (PAC) et en étaient particulièrement outrés. Ils se plaignaient également, quoique de manière moins véhémente, de leur manque d’ascendant sur les programmes d’aide européens qu’ils jugeaient « confus » et « dispersés »2. Mais dans quelle mesure le Royaume-Uni est-il fondé à affirmer qu’il n’a pas pu exercer toute sa part d’influence sur l’aide européenne au développement, dans les premières décennies de son appartenance à la CEE ?

Il s’agit d’une question importante qui n’est pourtant pas abordée dans la littérature. Seule une poignée d’observateurs évoquent le rôle des Britanniques dans la conception de la politique européenne d’ai...

Auteur

Gordon D. Cumming est professeur titulaire des sciences politiques à l’université de Cardiff. Il est membre honoraire de la Royal Historical Society et enseigne en tant que professeur invité à Sciences Po, Bordeaux. Il débute sa carrière au sein du ministère des Affaires étrangères britannique. Ses intérêts de recherche portent sur les politiques africaines et de développement de la France, du Royaume-Uni et de l’Union européenne. Il se focalise également sur les organisations non gouvernementales françaises et anglo-américaines ainsi que sur les politiques de renforcement de la capacité de la société civile. Il a produit des rapports pour l’Institut français des relations internationales ainsi que pour Chatham House. En outre, il a publié de nombreux articles, chapitres et livres (Aid to Africa, 2001 ; French NGOs in the Global Era, 2009 ; et, avec le professeur Tony Chafer, From Rivalry to Partnership : New Approaches to the Challenges of Africa, 2011).

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable