Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Entreprises de haute technologie, État et souveraineté depuis 1945

 | 
Patrick Fridenson
, 
Pascal Griset

Ressources stratégiques et enjeux militaires

Gérer l’incertitude : les pratiques française, britannique et américaine en termes de technique et d’organisation pour le développement du moteur à réaction, 1944-1955

Philip Scranton

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

« Si les recherches sur le moteur à réaction se poursuivent encore longtemps à ce rythme, la possibilité d’exploiter les résultats sans trop de déperdition va se poser de manière aiguë ; à l’heure actuelle, il est clair qu’aucun expert ne peut lire l’intégralité de la littérature sur le sujet, et très souvent, des résultats assez importants obtenus dans un laboratoire ne sont pas connus des autres laboratoires, même lorsqu’ils ne sont pas très éloignés… De plus, le voile du secret qui entoure parfois inutilement ces travaux n’incite pas les chercheurs qui travaillent sur les moteurs à réaction à accepter les résultats des autres chercheurs. Il faut sans attendre prendre des mesures à l’échelon international pour pouvoir examiner, clarifier et échanger les données disponibles1. »

Pendant la décennie qui suivit la fin de la Seconde Guerre mondiale, le Royaume-Uni, les États-Unis et la France, trois grandes nations occidentales, entreprirent de mettre au point une nouvelle t...

Auteur

Philip Scranton est University Board of Governors Professor d’histoire de l’industrie et de la technologie à l’Université Rutgers depuis 1999. Auparavant, il était Kranzberg Professor d’histoire de la technologie et des sciences au Georgia Institute of Technology. Il dirige depuis 1992 le Centre pour l’histoire des entreprises, de la technologie et de la société du Hagley Museum & Library. Il est rédacteur en chef de la revue Enterprise & Society. En 2003-2004, il a été titulaire de la chaire Lindbergh d’histoire aérospatiale au Musée national de l’air et de l’espace à Washington. Ses publications comprennent onze livres et soixante-cinq articles scientifiques. Les plus récentes sont : “On US and UK jet engine development”, Business History, July 2011, et Reimagining Business History, coauteur avec Patrick Fridenson, Baltimore, Johns Hopkins University Press, à paraître début 2013.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540