Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Entreprises de haute technologie, État et souveraineté depuis 1945

 | 
Patrick Fridenson
, 
Pascal Griset

État, recherche et entreprises de haute technologie : ‎un triangle vertueux ?‎

Recherche académique, recherche industrielle et chimie des substances naturelles : entre l’État et le marché

Muriel Le Roux

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Les travaux les plus récents de l’historiographie attestent la complexité des relations qui ont prévalu entre l’État et les entreprises, entre l’État et le monde académique, entre ce dernier et le monde industriel. Parmi les différents sujets débattus et négociés entre les acteurs, la recherche dans une acception large (R, R & D) et l’innovation ont sans doute constitué un terrain de discussion précoce car ces activités académiques ou industrielles sont corrélées au futur. Si la recherche et l’innovation engagent aussi bien les États que les industriels, il faut souligner qu’à chaque étape, différents scénarios sont possibles. Alors que la chimie comme science ou comme industrie est ancienne comparée à la physique nucléaire ou à la biologie, une approche retenant l’activité chimique comme fil conducteur permet d’analyser les pratiques de l’État en matière de recherche ou encore les stratégies industrielles. Cela amène aux questions suivantes : quand comment et pourquoi d...

Auteur

Docteur en histoire contemporaine des sciences et des techniques, elle est chargée de recherche au CNRS. Elle prépare une habilitation à diriger des recherches : De la recherche fondamentale à l’industrie pharmaceutique, l’histoire de la Navelbine et du Taxotère, un modèle d’innovation français ? Membre de l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (UMR 8066, CNRS-École normale supérieure), elle a été en poste à la Maison française d’Oxford de septembre 2007 à septembre 2011.
Ses recherches portent sur deux axes : l’histoire de l’innovation, de la recherche publique, de la recherche industrielle (de l’invention au développement), d’une part, et l’histoire du management des grandes organisations (centres de recherche, grandes entreprises…), d’autre part. Parmi ses publications : Un siècle de recherche industrielle à Pechiney, Paris, Éditions Rive droite, 1998 ; « Genèse des textes de Pierre Potier, chimiste des substances naturelles », Genesis, n° 20, 2003 ; “Contingency in Innovation and the Role of National Systems : Taxol and Taxotère in the USA and France” (avec Vivien Walsh), Research Policy, vol. XXXIII n° 9, 2004 ; “Did the 1970s Crisis Lead to Convergences or Divergences : Usinor vs. Pechiney ? A Cross-Examination of Renewal in The Steel and Aluminium Industries” (avec Éric Godelier), Business and Economic History on-line, 2005 ; Hommage à Pierre Potier, 1934-2006, dépasser les limites du présent, Paris, Maison de la Chimie, 12 mai 2006, p. 1-36 ; « L’État français, la politique scientifique, le CNRS et le laboratoire. Le cas de l’ICSN, 1960-2000 », in Kenneth Bertrams et Bart Van Tiggelen (dir.), Pour une histoire de la politique scientifique en Europe (xixe-xxe siècle), Bruxelles, Académie royale de Belgique, 2007, p. 105-125.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540