Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le choix de la CEE par la France

 | 
Laurent Warlouzet

Deuxième partie. Les Europe économiques en débat : les décideurs français et la CEE (1959-1969)‎

Chapitre V. L’Europe ordolibérale : la politique de la concurrence (1958-1965)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La première expression d’une interprétation volontariste du processus d’intégration économique européenne provient d’un groupe au sein de l’administration communautaire, animé par le commissaire à la concurrence, l’allemand Hans von der Groeben. Ces acteurs ont cherché à promouvoir une union économique ordolibérale à partir du socle de compétence que leur donnait le traité en terme de politique de la concurrence, et plus précisément dans la lutte contre les ententes. Domaine encore très récent lors des débuts de la CEE, il est rapidement pris en charge par le commissaire von der Groeben qui parvient à faire accepter un règlement 17/62 qui lui est très favorable. Mais la difficulté d’appliquer ce règlement sanctionne l’échec de cette Europe ordolibérale en 1964-1965.

I. Une nouvelle politique publique à l’échelle du Marché commun

La politique de la concurrence est un domaine d’intervention largement nouveau dans l’Europe des Six en 1957. Le patronat européen se mobilise pourtant assez ...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540