Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’invention de la gestion des finances publiques

 | 
Philippe Bezes
, 
Florence Descamps
, 
Sébastien Kott
, 
et al.

Rationalité juridique, rationalité gestionnaire et science des finances publiques : débats de doctrine

L’émergence d’une rationalité gestionnaire dans les théories du droit administratif au début du xixe siècle

Gilles J. Guglielmi

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Bòrò lankolo tè jò » (en bambara)
« Un sac vide ne tient pas debout. »

Introduction.

L’histoire des théories du droit administratif ne commence pas avec Hauriou et Duguit. Cette idée reçue, que le premier d’entre eux a largement contribué à installer, commence à être clairement dénoncée, depuis les années 1990, par les premiers ouvrages consacrés à une réflexion d’ensemble sur cette histoire et par les thèses en droit public, qui intègrent de plus en plus souvent des développements historiques dans leur champ de recherche1.

Les inventeurs du droit administratif ne sont pas les juges administratifs. Cette seconde idée reçue que le Conseil d’État, en tant qu’institution écrivant sa propre histoire, a généralement réussi à répandre, est tout aussi nettement démentie par l’analyse des étapes de la construction du droit administratif à des moments clefs : affirmation du Conseil d’État comme juridiction d’appel par la reconnaissance du caractère juridictionnel des conseils de préfecture2, a...

Auteur

Professeur de droit public, Gilles J. Guglielmi enseigne le droit administratif, le droit des services publics et le droit des contrats publics à l’Université Paris-II (Panthéon-Assas) où il dirige le master 2 juriste conseil des collectivités territoriales. Ses travaux de recherche portent sur l’histoire et la théorie du droit administratif, ainsi que sur le droit public des technologies de l’information et de la communication. Parmi ses ouvrages les plus récents, Droit du service public, Montchrestien (coll. Domat), 2007, (avec G. Koubi et G. Dumont) et Gestion privada de los servicios publicos, Buenos Aires, Ed. Ciudad Argentina, 2004. Il a également dirigé ou co-dirigé des ouvrages collectifs interdisciplinaires : L’Esprit de corps, PUF, 2005, Histoire et service public, PUF, 2004, La gratuité, une question de droit ?, L’Harmattan, 2003, L’égalité des chances. Analyses, évolutions, perspectives, Éd. La Découverte, 2000.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540