Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

« Messieurs des finances »

 | 
Philippe Hamon

Annexe. Les titulaires des principales charges financières sous François premier

Texte intégral

1Remarques préalables :

  • Il s’agit des offices du corpus défini dans l’introduction.
  • Il n’existe qu’une seule lacune certaine, mais de nombreux problèmes de datations.
  • Les circonscriptions sont classées par ordre alphabétique, à l’intérieur de chaque catégorie.
  • Les officiers en titre sont précédés d’un -, les commis d’un *, les remarques générales et les précisions diverses d’un •.

I. TRÉSORIERS DE FRANCE

  • 1 Jacqueton, Documents, p. XIV.

2• Rappel : pour Picardie, Bourgogne, Dauphiné, Provence, Bretagne, Savoie-Piémont et Milan, il existe une administration unique qui gère ordinaire et extraordinaire : tout passe par le général et le receveur général1.

1. LANGUEDOC

  • Jehan Cottereau, pourvu le 20-9-1506 : Jacqueton, Documents, p. 290 ou le 5-10-1506 : Spont, Semblançay, p. 86 note 4.
  • Charles de Pierrevive, pourvu sur résignation le 10-4-1528 : C.A.F., t. I n° 29452. À partir de janvier 1552, trésorier général des finances à Lyon3. Toujours en place le 12-3-1555 : B.N. P.O. 2274 (Pierrevive) n° 26. Plus cité comme tel le 31-3-1555 : ibid., n° 28.

2. LANGUEDOÏL

  • Loys de Poncher, pourvu le 1-8-1504 : Jacqueton, Documents, p. 289. Mort en charge le 8-10-1521 : Versoris, Livre de Raison, p. 113.
  • Philibert Babou, pourvu le 8-10-1521 : C.A.F., t. V n° 17424.
  • Leonor Babou, pourvu sur résignation entre mai 1545 et avril 1547 : C.A.F., t. VII n° 27500. Cité comme général des finances à Tours le 16-1-1558 : A.N. X1a 8621 f° 354v°, mort en juin 1558.

3. NORMANDIE

  • Florimond Robertet, pourvu en décembre 1501 : Jacqueton, Documents, p. 290 ou le 28-2-1502 : L. et S., t. I notice 589. Toujours en charge le 28-5-1526 : B.N. P.O. 2501 (Robertet) n° 18.
  • Claude Robertet, pourvu sur résignation à une date inconnue : C.A.F., t. VII n° 25844. Cité en charge le 15-9-1526 : C.A.F., t. V n° 18811. À partir de janvier 1552, trésorier général des finances à Rouen : B.N. P.O. 2501 (Robertet) n° 26. Toujours en charge le 16-1-1558 : A.N. X1A 8621 f° 3384.

4. OUTRE-SEINE ET YONNE

  • Pierre Legendre, pourvu le 1-8-1504 : Jacqueton, Documents, p. 290 ou le 3-10-1504 : L. et S., t. I notice 395. Mort en charge le 13-2-1525 : Bourgeois de Paris, Journal, p. 225.
  • Nicolas de Neufville, pourvu le 16-2-1525 : C.A.F., t. I n° 2121.
  • Pierre d’Apesteguy, pourvu sur résignation le 21-5-1527 : C.A.F., t. VI n° 19183. Démissionne à l’invitation du roi [en janvier-février 1528 ?] : C.A.F., t. VII n° 25650.
  • Nicolas de Neufville, retour en charge5.
  • Jehan Grolier, pourvu sur résignation fin 1531 ou début 1532, à une date inconnue6. À partir de janvier 1552, trésorier général des finances à Paris. Cité le 7-8-1563 et sans doute mort en charge : B.N. P.O. 1415 (Grolier) n° 6.

II. CHANGEURS DU TRÉSOR

  • Jaques Charmolue, pourvu le 27-2-1502 : Jacqueton, Documents, p. 290 ou le 2-3-1502 : Dupont-Ferrier, Cour du Trésor, p. 196. Mort en charge après le 2-3-1531 : A.N. M.C. XIX 647.
  • Nicolas Le Coincte, pourvu le 12-7-1531 : C.A.F., t. II n° 41498. Suspendu avec les receveurs généraux9.
  • 10 Le compte du terme de la Saint-Jean 1532 est-il le sien ? Voir A.N. PP 99 f° 63v°.

3* Jehan Dudere, commis pour le premier semestre de 1532 : B.N. fr 15630 f° 310.

  • Jehan I Duval, pourvu le 4-2-1533 : C.A.F., t. II n° 533611.
  • 12 Même si Duval continue jusqu’à sa mort, en 1545-1546, à porter le titre. Exemple dans A.N. M.C. CX (...)

4• Suppression effective de l’office avec l’ordonnance de Cognac (décembre 1542)12.

III. GÉNÉRAUX DES FINANCES

1. BLOIS

  • 13 Voir une déclaration du 26-7-1539 qui interdit toute connaissance du revenu du comté d’Asti aux ad (...)
  • 14 Clérambault Leclerc est un temps commis à cette recette : C.A.F., t. IV n° 11106 (10-6-1539). Sur (...)

5Il s’agit en fait des terres et seigneuries qui ne sont pas de l’apanage de la couronne et viennent des Orléans. Cet ensemble, qui comprend toujours Blois, Soissons et Coucy, peut varier. Ainsi Asti est abandonné en exécution du traité de Cambrai et revient après l’occupation du Piémont à partir de 153613. Le général est statutairement président de la Chambre des comptes de Blois. Il n’existe pas de recette générale en Blésois, mais une recette simple, tenue pendant la majorité du règne par la famille Viart14.

  • Jaques Hurault, sans doute pourvu lors de la création de la charge (1499) : voir Harsgor, Conseil, p. 2272. Cité le 12-7-1516 : B.N. P.O. 1551 (Hurault) n° 33. Sans doute mort en charge15.
  • Raoul Hurault, occupe l’office à la suite de son père : L. et S., t. I notice 333. Cité le 7-1-1520 : B.N. P.O. 2655 (Savoie) n° 36. Mort en charge en août 1528 (teste le 6-8 à Capoue « au lict de la mort » : B.N. Carrés d’Hozier 347 (Hurault) p. 224).
  • Jehan Breton, pourvu le 18-9-1528 : C.A.F., t. VI n° 19647. Mort en charge, sans doute le 19-8-1542 : B.N. Nouveau d’Hozier 67 (Breton) f° 62.
  • Claude Breton, pourvu en survivance le 3-11-1537 : C.A.F., t. VI n° 21348. Cité le 21-3-1555 : A.N. M.C. III, 88.

2. BOURGOGNE

6De 1486 à 1522, administration par le général d’Outre-Seine. Voir à cette charge.

  • Jaques Hurault, 1501-1515.
  • Raoul Hurault, 1515-1528, mort en charge (cf Blois ci-dessus).
  • Pierre d’Apestéguy, verse 12 000 lt aux Parties casuelles en novembre 1528 (A.N. KK 352 f° 25). Cité le 18-1-1529 (C.A.F., t. VI n° 19727). Extension de charge : le 17-7-1541, cité pour la première fois comme général de Bourgogne et Bresse (A.N. M.C. III, 23).
  • Clugny Thunot, pourvu sur résignation le 28-5-1543 : C.A.F., t. IV n° 13101. Sans doute mort en charge.
  • Philippe Merlan, pourvu le 6-2-1546 : Arbaumont, Armoriai, p. 456 ou le 12-2-1546 : C.A.F., t. IV n° 14765. Survivance pour son fils Gabriel, pourvu le 20-4-1550 : Arbaumont, Armoriai, p. 456.

3. BRETAGNE

  • Jehan François de Cardonne, pourvu le 23-4-1491 (charge de nouvelle création) : B.N. Carrés d’Hozier 152 (Cardonne) p. 75. Cité le 8-4-1516 : A.D. Loire-Atlantique, B 51 f° 25416.
  • Philibert Tissart, pourvu par résignation à une date inconnue : A.D. Loire-Atlantique, B 51 f° 350. Cité le 17-4-1516 : A.C. Nantes DD 43 f° 11. Privé de son office par arrêt : O.R.F., t. V p. 211 (il s’agit de l’arrêt de la Tour Carrée du 4-2-1528 : A.D. Loire-Atlantique B 582 f° 55).

7• Vacance de l’office, puis suppression le 16-2-1529 : O.R.F., t. V p. 211-213. Commission à Gilles de Commacre, président des comptes en Bretagne, pour faire les états particuliers des receveurs : A.D. Loire-Atlantique B 51 f° 352.

  • Gilbert Bayard, office rétabli pour lui, avant le 18-8-1829 : Prévot et Roman d’Amat, Dictionnaire de Biographie Française, t. V p. 991.
  • Anthoine Bullioud, pourvu sur résignation le 29-10-1531 : C.A.F., t. II n° 4271. Cité le 10-10-1546 et mort en charge ; son successeur, Guy Arbaleste, est pourvu le 19-4-1547 : A.D. Loire-Atlantique B 53 f° 9v° et 3017.

4. GUYENNE

  • 18 Sur l’apparition puis la disparition d’une première généralité de Guyenne sous Louis XI, voir Spon (...)

8• Charge créée le 14-1-1523 : A.N. P 2304, p. 829-833 et Jacqueton, Documents, p. 280 note 1318.

  • Pierre d’Apestéguy, sans doute premier titulaire. Cité le 15-6-1523 : B.N. P.O. 79 (Apesteguy) n° 2. Toujours en charge le 7-7-1524 : A.N. M.C. Inv. Carré n° 1967.
  • Jehan Prévost, pourvu dans des conditions inconnues, cité le 18-1-1525 : A.N. J 958 n° 18, à la date.
  • Pierre Secondat, pourvu sur résignation le 23-10-1532 : C.A.F., t. II n° 4980. À partir de janvier 1552, trésorier général des finances en Guyenne, par exemple dans B.N. P.O. 2669 (Secondat) n° 16 (19-6-1552). Son fils Jehan cité comme général le 19-2-1556 : ibid., n° 26. Il y a survivance en fait : père et fils cités le 16-1-1558 : A.N. X1a 8621 f° 325-326.

5. LANGUEDOC

9• La généralité inclut Dauphiné et Provence.

  • Henri Bohier, pourvu le 25-2-1510 : Jacqueton, Documents, p. 292.
  • Jehan de Poncher, pourvu sur résignation, le 31-10-1522 selon Jacqueton, Documents, p. 292, ou le 16-11-1522 selon Spont, Semblançay, p. 190 note 4. Cité le 25-10-1534 : O.R.F., t. VII p. 168. Sans doute mort en charge, le 24-9-1535.
  • Charles du Plessis, pourvu à une date inconnue. Cité le 5-12-1536 : C.A.F., t. III n° 8708. Toujours en charge le 25-9-1551 : Anselme, Histoire généalogique, t. IV p. 74619. Remplacé par François Chefdebien avant le 9-2-1553 : B.N. P.O. 2655 (Savoie) n° 56.

6. LANGUEDOÏL

10• Généralité amputée de la Guyenne à partir du 14-1-1523.

  • Jaques de Beaune, pourvu le 25-2-1510 : Jacqueton, Documents, p. 291 et note 8 (il était commis depuis la mort de Pierre Briçonnet en février 1509).
  • Guillaume de Beaune, pourvu sur résignation le 4-9-1516 : L. et S., t. I, notice 41.

11• intérim assuré par Jehan Prévost, après la fuite de Guillaume de Beaune (vers sept.-nov. 1527). Prévost cité le 23-5-1528 : A.N. Z1a 53 f° 387v° et 389-390.

  • Anthoine Bohier de Saint-Cirgues, pourvu sur résignation de Guillaume de Beaune, le 29-9-1529 : L. et S., t. I, notice 4120.
  • Anthoine Bohier de la Chesnaie, pourvu sur résignation, le 1-4-1543 : C.A.F., t. IV n° 12959. À partir de janvier 1552, trésorier général à Bourges.

12Cité le 25-5-1558 : B.N. P.O. 381 (Bohier) n° 50. Sans doute mort en charge, avant le 15-11-1561 : A.D. Indre et Loire E 279, à la date.

7. MILAN

13- Sébastien Ferrier, pourvu en 1499-1500. Cité le 14-5-1500 : Pélissier, Louis XII et Sforza, t. II p. 258. Disgrâcié en avril 1511 d’après Spont, Semblançay, p. 74.

  • 21 Il existe une probabilité pour que Ferrier soit resté en charge, avec Bohier comme autorité de tut (...)

14• Thomas Bohier assure la superintendance des finances du duché, sans doute jusqu’à Novare (juin 1513) : Spont, Semblançay, p. 7421.

  • Sébastien Ferrier, rétabli après la reconquête du duché, cité à partir du 1-10-1515 : A.N. J 910 n° 3. Cité le 29-10-1516 : B.N. fr 4525 f° 99v°. Mort en charge ou résignation ?
  • Geoffroy Ferrier, pourvu à une date inconnue. Cité le 29-7-1521 : B.N. fr 3050 f° 81. Sans doute mort en charge, peu avant le 6-8-1523 : B.N. fr 3027 f° 93.
  • Octavien Grimaldi, pourvu en août 1523 ? Voir ses offres de prêts dans B.N. fr 3027 f° 88 (4-8-1523). Cité le 26-11-1524 : B.N. fr 3044 f° 89. L’office est tenu in partibus, car le duché n’est jamais récupéré. Toujours cité comme général le 24-10-1544 : A.N. M.C. VIII 65.

8. NORMANDIE

  • Thomas Bohier, pourvu en 1493-149522. Mort en charge le 24-3-1524.
  • Guillaume Preudhomme, pourvu le 1-7-1524 : C.A.F., t. V n° 17802. Mort en charge, sans doute en septembre 154223.
  • Loys Preudhomme, pourvu à une date inconnue (y a-t-il survivance ?). Cité le 24-4-1543 : A.N. M.C. CXXII 41. Cité le 30-6-1551 : B.N. P.O. 2392 (Preudhomme) n° 39. Plus en charge le 12-6-1553 : Mirot, Hommages, t. I n° 173.

159. Outre-Seine-Et-Yonne

16• Inclut la Bourgogne (jusqu’en 1522), et la Picardie.

  • Jaques Hurault, pourvu le 11-12-1501 : Jacqueton, Documents, p. 292.
  • Raoul Hurault, pourvu sur résignation, en janvier 1515 pour Jacqueton, Documents, p. 292, ou, plus probablement, fin mars 1515 en suivant Spont, Semblançay, p. 11724. Cité le 14-4-1515 : B.N. Carrés d’Hozier 347 (Hurault) p. 201.
  • Morelet de Museau, pourvu sur résignation, peu avant le 25-9-1522 : C.A.F., t. V n° 17528.
  • Gaillard Spifame, pourvu sur résignation vers juillet 1528 : B.N. fr 14368 f° 190v° et 191. Mort en charge le 25 ou 26-3-1535.
  • Anthoine de Lamet, pourvu à une date inconnue. Cité le 30-5-1535 : C.A.F., t. III n° 7873. Vivant vers le 22-6-1541 : B.N. fr 26128 n° 200. Mort en charge.
  • Jehan d’Estourmel, pourvu le 19-9-1541 : C.A.F., t. IV n° 12113. Cité comme général le 26-4-1555 : A.N. M.C. LXVIII 1925. Résigne pour son fils Anthoine avant le 15-4-1557 : B.N. Carrés d’Hozier 241 (Estourmel) p. 321.

10. SAVOIE ET PIÉMONT

  • Claude de Bourges, pourvu le 13-6-1538 (charge de nouvelle création) : C.A.F., t. VI n° 21427. Cité en avril 1547 : B.N. fr 10392 f° 161v°.

IV. RECEVEURS GÉNÉRAUX DES FINANCES (JUSQU’À L’ORDONNANCE DE COGNAC)

1. BOURGOGNE (receveur général)

  • Jehan Sapin, pourvu le 27-6-1502 : Gallia regia, t. I n° 4187.
  • Bénigne Serre, pourvu le 2-1-1517 : C.A.F., t. I n° 585 ou le 29-1-1517 : Gallia regia, t. I n° 4187.
  • Guy Milletot, pourvu sur résignation le 6-10-1528 : C.A.F., t. VI n° 19660.
  • Anthoine Le Maçon, pourvu sur résignation le 22-8-1531 : C.A.F., t. VII n° 24094. Suspendu à partir du 28-12-1532, il conserve ses gages.

17* Estienne Noblet, commis le 28-12-1532 : C.A.F., t. VII n° 24127. Cité en octobre-décembre 1538 : C.A.F., t. VIII n° 31496.

18* Anthoine Le Maçon, commis pour 1539 : A.D. Côte d’Or B 1851 f° 5v°. Maintenu le 25-12-1539 : C.A.F., t. VII n° 24509.

  • A. Le Maçon sans doute ensuite rétabli comme titulaire jusqu’en 1543.

2. BRETAGNE (trésorier et receveur général)

  • Jehan de l’Espinay, pourvu vers avril 1498 : LE PAGE, Finances bretonnes, p. 40126. Mort en charge, soit le 29-1-1524 (A.D. Loire-Atlantique B 12838 f° 37), soit plus probablement le 30-7-1524 (B.N. Carrés d’Hozier 382 (Lespi-nay) f° 345v°27.
  • Jehan Parajau, pourvu le 9-8-1524 : C.A.F., t. I n° 2056. Suspendu vers la fin de janvier 1528 (à effet rétroactif au 1-1 pour les fonds maniés) : A.D. Loire-Atlantique B 568 f° 68-69.

19*Olivier Harouys, commis le 13-4-1528 : C.A.F., t. I n° 2056. Cité le 7-11-1528 : A.N. M.C. CXXII 1057 (20-4-1540).

  • Palamède Gontier, pourvu par résignation de Jehan Parajau le 11-12-1528 : C.A.F., t. I n° 3258. Suspendu le 4-11-1531.

20* Noël Barbillon, commis le 7-2-1532 : C.A.F. t. II n° 4404. Il couvre l’année financière 1532. Remplacé après l’ordonnance du 20-12-1532.

21* Michel Cosson, commis à la suite de l’ordonnance du 20-12-1532. Il assure l’année financière 1533 : B.N. fr 15630 f° 41. Toujours en place en décembre 1538 : C.A.F., t. VIII n° 32146. Remplacé.

22* Florimond Le Charron, commis à une date inconnue. Assure l’année financière 1539 : Le Page, Finances bretonnes, p. 415.

  • Le Charron est pourvu de l’office le 10-5-1540 : A.D. Loire-Atlantique B 52 f° 20028. Toujours en charge le 30-12-1560 : A.D. Loire-Atlantique B 582 f° 55. Mort en charge avant le 14-8-1561 : A.D. Loire-Atlantique B 117 f° 27.

3. DAUPHINÉ (trésorier et receveur général)

  • Aymar de la Colombière, pourvu le 15-7-1506 : Jacqueton, Documents, p. 298. En place jusqu’au 27-6-1530 : Gallia regia, t. II n° 8143.
  • François de la Colombière, pourvu, apparemment en survivance d’Aymar, son père, à une date inconnue. Cité dès le 11-8-1521 (O.R.F., t. III p. 61) et le 21-9-1521 (C.A.F., t. I n° 1420). Seul en charge après juin 1530. Suspendu (le 4-11-1531 ?).

23* Jehan Gaucher, commis à une date inconnue. Assure l’année financière 1532 : C.A.F., t. VII n° 28412 et 28547 ; B.N. fr 15630 f° 4.

24* Artus Prunier, commis à une date inconnue, à partir de l’année financière 1533 : B.N. fr 15630 f° 52. Cité le 20-1-1533 : C.A.F., t. II n° 5300.

  • A. Prunier est pourvu de l’office, le 19-9-1537 : Gallia regia, t. II n° 8143 (sur résignation de François de la Colombière, son beau-père ?). Cité comme titulaire en août 1538 : C.A.F., t. VIII n° 32015.

4. GUYENNE (receveur général)

25• Recette créée le 14-1-1523 (voir au général).

  • Hugues Malras, premier titulaire connu, cité le 15-6-1523 : B.N. P.O. 79 (Apestéguy) n° 2. Suspendu le 4-11-1531.

26* François Faure, commis, dates d’exercice inconnues (probablement premier semestre 1532) : C.A.F., t. II n° 7337 et t. III n° 8827.

27* Pierre de Combes, commis pour le second semestre 1532 : B.N. fr 15630 f° 17. Cité le 1-11-1532 : B.N. P.O. 826 (Combes), dossier 18566 n° 20.

28* Jaques Arnoul, commis pour 1533 : C.A.F., t. II n° 5299 et B.N. fr 15630 f° 36. Cité le 28-3-1534 : A.N. Z1a 59 f° 296.

  • Hugues Malras rétabli le 27-5-1534 : C.A.F., t. VI n° 20746. Suspendu de nouveau à une date inconnue.

29* Jaques Arnoul commis pour 1535 : B.N. P.O. 102 (Arnoul) dossier 2091 n° 12 et fr 15633 f° lv°. Toujours commis le 5-2-1539 : Roudié, Bordelais, p. 76. Plus en charge le 2-11-1539 : A.N. M.C. XIX 154.

30 ? Hugues Malras rétabli ? Il est cité comme receveur général les 15-3-1539 (A.N. Z1a 64) et 16-6-1540 (A.N. M.C. VIII 180). Il meurt en 1540-1541.

31* En commission jusqu’en décembre 1542 : Isambert, Recueil, t. 12 p. 806. Olivier Molan est cité comme commis le 10-4-1542 : A.N. M.C. CXXII 1064.

5. LANGUEDOC (trésorier et receveur général)

32• La circonscription inclut Lyonnais, Forez et Beaujolais.

  • Jehan Lallemant le jeune, pourvu le 17-9-1505 : Jacqueton, Documents, p. 293. Toujours en charge le 18-5-1521 : A.N. X3a 31 (7-5-1523).
  • Jehan Testu, pourvu à une date inconnue. Cité le 11-8-1521 : C.A.F., t. V n° 17413. Suspendu le 4-11-153129.

33* Martin de Troyes, commis. Cité pour le quartier de juillet 1532 : B.N. fr 15630 f° 9. Toujours commis le 26-7-1542 : A.N. M.C. XIX 161.

6. LANGUEDOÏL (receveur général)

  • Jehan Brachet, pourvu le 25-2-1510 : Jacqueton, Documents, p. 293.
  • Jehan Prunier, pourvu le 3-4-1515 : Jacqueton, Documents, p. 293. Mort en charge30.

34• Jehan Lallemant l’aîné assure un intérim d’un mois au moins (novembre 1516) : Jacqueton, Documents, p. 293 et B.N. fr 25720 n° 57.

  • Jehan Sapin, pourvu en décembre 1516 : Jacqueton, Documents, p. 293. En fuite, sans doute en octobre 1531.
  • 31 Après sa rémission (février 1532), Sapin obtient en juin-juillet le droit de résigner pour son gen (...)

35• Bénigne Serre assure l’intérim après la fuite de son beau-père : C.A.F., t. VI n° 20356 et t. VII n° 2849231.

36* Pierre Tarteret, commis pour 1532 : A.N. Z1a 59 f° 102v° (10-1-1534) et B.N. fr 15630 f° 1.

37• Division de la recette générale, à partir des commissions du 28-12-1532 : Languedoïl occidentale

  • Estienne Trotereau, commis à partir de janvier 1533 : B.N. fr 15630 f° 35. Cité le 28-11-1538 : B.N. P.O. 2888 (Trotereau) n° 3. Plus en charge le 29-1-1539 : C.A.F., t. III n° 10734.

38Languedoïl orientale

  • Guillaume de Moraynes, commis à partir de janvier 1533 : B.N. fr 15630 f° 36. Cité en novembre 1538 : C.A.F., t. VII n° 28688.

39• Réunification sous un commis unique.

  • 32 D’après C.A.F., t. VI n° 21591, il reçoit le 9-1-1539 des provisions comme receveur domanial dans (...)

40* Clérambault Leclerc, sans doute commis pour l’année fiscale 153932. Cité le 12-2-1539 : C.A.F., t. III n° 10797. Cité le 22-5-1541 : MICHAUD, Chancellerie, p. 123 note 10. Sans doute en place jusqu’en décembre 1542.

7. MILAN (trésorier et receveur général)

  • Jehan Grolier, pourvu à une date inconnue33. Cité le 21-3-1510 : A.N. J 910 n° 1. Charge effective disparue en 1521-1522. Cité le 26-11-1527 : A.N. M.C. CXXII 1334.

8. NORMANDIE (receveur général)

  • Jehan Lallemant l’aîné, pourvu en novembre 1494 : Jacqueton, Documents, p. 294. Cité le 21-8-1517 : C.A.F., t. V n° 16468.
  • Guillaume Preuhomme, pourvu (sans doute sur résignation) à une date inconnue. Cité le 13-12-1517 : C.A.F., t. V n° 16513.
  • Gaillard Spifame, pourvu sur résignation le 1-7-1524 : B.N. P.O. 2724 (Spifame) n° 11.
  • Jehan Carré, pourvu sur résignation le 28-5-1525 : C.A.F., t. V n° 18351. Suspendu le 4-11-1531.

41* Pierre Le Vassor, commis à partir de l’année fiscale 1532 : B.N. fr 15630 f° 6. Cité comme commis le 13-7-1542 : B.N. fr 26128 n° 2181. Sans doute en place jusqu’en décembre 1542.

9. OUTRE-SEINE-ET-YONNE (receveur général)

  • Jehan Ruzé, pourvu le 6-10-1505 : Jacqueton, Documents, p. 294. Office ôté le 11-2-1529 : Bourgeois de Paris, Journal, p. 313.

42* Estienne Besnier, commis le 18-3-1529 : C.A.F., t. VII n° 27859.

  • E. Besnier, confirmé le 20-3-1530, devient apparemment receveur en titre. Suspendu le 4-11-1531.

43* Anthoine Juge, commis pour l’année fiscale 1532 : B.N. fr 15630, f° 5 et Mirot, Bévy, p. 357.

44* Jaques Marcel, commis à partir de l’année fiscale 1533 : B.N. fr 15630 f° 35 (mais aussi pour les « plus valleurs » de 1532 : ibid., f° 30).

45* Philippe Le Tirant, commis le 26-12-1538 : C.A.F., t. VI n° 21565. Cité le 19-5-1542 : B.N. P.O. 2846 (Le Tirant) n° 19. Sans doute en charge jusqu’en décembre 1542.

10. PICARDIE (receveur général)

  • Jehan de la Forge l’aîné, pourvu en 1494 : Jacqueton, Documents, p. 297.
  • Jehan de la Forge le jeune, pourvu, sans doute sur résignation, vers 151835. Cité le 1-5-1519 : O.R.F., t. II p. 457. Cité le 19-3-1522 et mort en charge en 1522-1523 : A.N. Z1a 66 f° 174v°.
  • Jehan de la Forge l’aîné reprend l’office. Cité le 19-4-1525 : Doucet, Parlement 1525-1527, p. 84. Il meurt en charge en 1525 (ancien style) et demeure comptable de deux ans et demi : A.N. Z1a 66 f° 174v°.
  • 36 Il est parallèlement commis aux réparations et fortifications des villes et frontières de Picardie (...)

46* Jehan Robineau, commis par la Régente (donc avant mars 1526) à une date inconnue36. Commission sans doute achevée avant le 27-1-1527 : C.A.F., t. VI n° 18967.

  • Pierre Faure, pourvu à une date inconnue. Il rend des comptes à partir de 1527 : C.A.F., t. VII n° 27516. Cité le 6-10-1528 : A.N. X3a 36. Reste en charge pour 1532 : B.N. fr 15630 f° 18. Suspendu le 28-12-1532.
  • 37 Il quitte sans doute sa commission lorsqu’il est pourvu comme receveur des amendes du Parlement de (...)

47* Nicolas de Saimbault, commis à partir de l’année fiscale 1533 : B.N. fr 15630 f° 42. Cité en charge le 2-2-1539 et comme « naguères commis » le 27-3-1539 : A.N. M.C. XIX 15137.

  • Pierre Faure, rétabli à une date inconnue. Cité le 6-6-1540 : A.N. M.C. VIII 180.

11. PROVENCE (trésorier et receveur général)

  • Ottobone Spinola, pourvu le 21-3-1513 : A.D. Bouches-du-Rhône, B 25 f° 125. Suspendu le 23-4-1517.

48* Pierre de Marçay, commis le 23-4-1517 : C.A.F., t. VII n° 23470.

  • Ottobone Spinola, rétabli le 28-1-1518. Mort en charge, sans doute le 4-9-1518 : Valbelle, Histoire journalière, t. II p. 442 note 4.
  • 38 Avec une erreur sur la fin d’exercice : le 24-10 et non le 24-12. Peut-être s’agit-il de la date d (...)

49* Jaques Puget, commis. Son compte court du 4-9-1518 au 24-10-1518 : Valbelle, ibid.38.

  • Pierre d’Arles, pourvu le 24-10-1518 : A.D. Bouches-du-Rhône B 26 f° 340. Hors de charge à une date inconnue.

50* André Le Roy, cité comme commis le 20-11-1521 : A.D. Bouches-du-Rhône B 1247 f° 19-21.

51* Pierre de Marçay, cité comme commis le 28-7-1523 : B.N. P.O. 1835 (Marçay) n° 2.

  • Julien Bonacorsi, pourvu sur résignation le 2-9-1523 : C.A.F., t. VII n° 23785. S’occupe de l’année fiscale 1532 : B.N. fr 15630 f° 5. Suspendu le 28-12-1532.

52* Jehan François, commis à partir de l’année fiscale 1533 : B.N. fr 15630 f° 50.

  • Nicolas de Cocil, pourvu par résignation de Bonacorsi le 1-12-1538 : C.A.F., t. VII n° 2473439.

12. SAVOIE ET PIÉMONT (trésorier et receveur général)

  • François de la Colombière, pourvu à une date inconnue (office de nouvelle création). Cité en février 1539 : C.A.F., t. VIII n° 30917. Toujours en charge à sa mort, avant le 28-2-1561 : B.N. fr 11969 f° 384v°40.

V. BIS RECEVEURS GÉNÉRAUX DES FINANCES À PARTIR DE DÉCEMBRE 1542

53• Les titulaires de Bretagne et de Savoie-Piémont ne sont pas repris (voir supra). Présentation par ordre alphabétique des capitales.

1. AGEN

  • Jehan Tassin, pourvu à une date inconnue et cité le 10-4-1543 : A.N. M.C. XIX 86. Remplacé pour gestion non satisfaisante le 12-12-1543 : C.A.F., t. IV n° 13487.
  • 41 C.A.F., t. IV n° 13487 le désigne comme receveur général par erreur comme le montrent toutes les m (...)

54* Jaques Arnoul, encore commis le 12-12-154341. Cité le 9-8-1544 : B.N. P.O. 102 (Arnoul) dossier 2091 n° 10.

  • Bérenger Béringuier, pourvu à une date inconnue. Cité le 16-3-1545 : B.N. fr 26129 n° 2401.
  • Jehan Tassin, rétabli avant le 15-4-1545 : C.A.F., t. VII n° 27407. Toujours en charge le 16-11-1548 : B.N. P.O. 2669 (Secondat) n° 1342.

2. AIX

  • -Nicolas de Cocil, toujours en place le 25-5-1548 : C.A.H., t. II n° 3000.

3. AMIENS

  • Pierre Faure, cité le 20-12-1545 : A.N. M.C. LXVIII, 4. Sans doute toujours en charge à la fin du règne.

4. BOURGES

  • 43 Un acte sans date évoque le receveur général de Bourges (sans doute pour 1543) sans le nommer : B. (...)

55Lacune de la documentation43.

5. CAEN

  • Guillaume de la Lande, pourvu à une date inconnue et cité le 4-8-1543 : C.A.F., t. IV n° 1325144. Cité le 30-3-1547 : B.N. P.O. 1635 (Lande, de la) dossier 37990 n° 15.

6. CHÂLONS (recette en fait pour l’heure basée à Reims)

  • Jehan Pioche, pourvu à une date inconnue, cité le 26-6-1544 : B.N. P.O. 2287 (Pioche) n° 6. Laisse son office le 4-8-1547 à son père Gibrien, en raison d’une situation financière délicate : C.A.H., t. I n° 232.

7. DIJON

  • Anthoine Le Maçon, rétabli.
  • Girard Sayve, pourvu le 13-8-1543 par résignation : C.A.F., t. IV n° 13273 et A.N. M.C. XIX 163 (29-5-1543). Toujours en charge le 20-2-1553 : B.N. fr 20649 f° 188.

568. Grenoble

  • Artus Prunier, toujours en charge le 7-11-1571 : B.N. P.O. 2394 (Prunier) dossier 53664 n° 5.

9. ISSOIRE

  • Anthoine de Cériers, pourvu à une date inconnue et cité le 20-10-1544 : B.N. P.O. 381 (Bohier) n° 64.

10. LYON

  • Martin de Troyes, jusque-là commis pour l’ensemble du Languedoc45. Cité le 15-12-1557 : A.N. X1a 8621 f° 272.

11. MONTPELLIER

57* Guillaume de Sabran, commis le 1-3-1543 : A.D. Hérault B 14 f° 87.

  • François Chefdebien, pourvu à une date inconnue. Cité le 29-7-1544 : A.D. Hérault B 14 f° 101. Toujours en charge le 17-10-1552 : Devic et Vaissette, Histoire du Languedoc, t. XI p. 301.

12. PARIS

  • Jaques Marcel, pourvu à une date inconnue. Cité le 8-6-1543 : A.N. M.C. XIX 86. Cité le 11-5-1552 : A.N. M.C. VIII 80 (22-10-1554). Mort en charge, sans doute en 1556 : B.N. P.O. 1835 (Marcel) n° 19 et A.N. PP 99 f° 58v°.

13. POITIERS

  • Nicolas de Troyes, pourvu à une date inconnue.
  • Guillaume de Moraynes, pourvu par résignation après le 23-4-1543 : A.N. M.C. XIX 163. Cité le 26-10-1543 : B.N. P.O. 2040 (Moraines) n° 3. Toujours en charge le 21-11-1551 : ibid., n° 10.

14. ROUEN

  • Jehan Voilant, pourvu le 4-2-1543 : C.A.F., t. VI n° 22509. Toujours en charge le 22-12-1548 : B.N. P.O. 3038 (Voilant) n° 26.

15. TOULOUSE

  • Estienne Mazade, pourvu à une date inconnue. Cité le 4-6-1543 : C.A.F., t. IV n° 13131. Toujours en charge le 27-11-1559 : B.N. fr 11969 f° 379 et 379v°.

16. TOURS

  • Jehan Fournier, pourvu à une date inconnue. Cité le 19-7-1543 : A.N. M.C. LXXXVI 99 (I.A.D. Bohier, 23-3-1566) n° 1028. Toujours en charge le 2-2-1549 : B.N. P.O. 2655 (Savoie) n° 48.

VI. TRÉSORIERS DE L’ÉPARGNE

  • Philibert Babou, pourvu le 18-3-152346.
  • Guillaume Preudhomme, pourvu sur résignation le 11-5-1525 : C.A.F., t. V n° 1830547.
  • Jehan II Duval, pourvu sur résignation le 11-7-1539 : B.N. Clairam-bault 1215 f° 78. Prise en main effective à partir du 1-1-1540 : A.N. M.C. CXXII 161 (21-2-1548). Comptes qui s’achèvent le 22-4-1547 : B.N. fr 10392 (funérailles de François Ier, en marge).

VII. TRÉSORIERS DES FINANCES EXTRAORDINAIRES ET PARTIES CASUELLES

  • Pierre d’Apestéguy, pourvu à une date inconnue. Compte à partir du 15-6-1524 : A.N. J 1040 n° 17.
  • Philippe Le Tirant, pourvu le 21-5-1527 : C.A.F., t. VI n° 19184. -Pierre d’Apestéguy, rétabli presque immédiatement. Cité le 15-6-1527 : B.N. P.O. 79 (Apestéguy) n° 3.
  • Jehan Laguette, pourvu le 15-6-1531 : Jacqueton, Épargne, 2e partie, p. 15. Suspendu à une date inconnue.

58* Jaques Bernard, commis en novembre 1533 (ou peut-être novembre 1534). Exerce jusqu’au 11-9-1537 : B.N. fr 5085 f° 166-167.

  • Jehan Laguette, rétabli48. Cité le 9-11-1537 : A.N. M.C. III, 14. Cité en novembre 1549 : B.N. fr 26130 f° 2462.

VIII. TRÉSORIERS DE L’ORDINAIRE DES GUERRES

A. PREMIÈRE CHARGE

  • Jehan de Poncher, pourvu au plus tard en 1508 : B.N. Carrés d’H. 347 (Hurault) p. 196.
  • René Thizart, pourvu sur résignation en 1522 : L. et S., t. I notice 540. Cité le 21-1-1523 : Borrelli, Recherches, t. III p. 233. Suspendu.

59* Georges Heroet, commis le 30-11-1528 : B.N. fr 6762 f° 101 et 110v°.

  • G. Héroet, à une date inconnue, devient trésorier en titre (sur résignation de Thizart ?). Il meurt avant mars 1543.

60• Suppression de la charge et établissement des payeurs de compagnies (5-1-1534).

61• Rétablissement de la charge (mars 1543).

  • Nicolas de Troyes, pourvu au rétablissement. Cité le 21-4-1543 : A.N. M.C. XIX 163. Toujours en charge le 25-4-1553 : B.N. P.O. 2655 (Savoie) n° 57.

B. SECONDE CHARGE

  • Geoffroy de la Croix, pourvu en 1485 : MIROT, Bévy, p. 303. Mort en charge le 9-3-1515 : L. et S., t. I notice 345.
  • Morelet de Museau, pourvu le 11-3-1515 : L. et S., t. I notice 345. Cité le 20-7-1522 : C.A.F., t. V n° 1750849.
  • Jehan Grolier, pourvu à une date inconnue, sans doute sur résignation. Cité le 15-1-1523 : A.N. M.C. CXXII, 11. Cité le 3-5-1532 : A.N. M.C. CXXII 19. Plus en charge le 7-6-1532 : C.A.F., t. II n° 4617.
  • Guy de la Maladière, pourvu à une date inconnue, sans doute sur résignation. Cité le 7-8-1532 : A.N. M.C. CXXII 18.

62• Suppression et rétablissement (cf première charge)

  • Guy de la Maladière, rétabli en mars 1543. Mort, sans doute en charge, avant le 10-2-1547 : C.A.F., t. VI n° 23182.
  • Jaques Veau, pourvu à une date inconnue. Cité le 13-6-1547 : A.N. M.C. XIX 172. Toujours en charge le 13-12-1555 : A.N. M.C. CXXII 166.

IX. COMMIS/TRÉSORIERS DE L’EXTRAORDINAIRE DES GUERRES

63• Bien qu’il s’agisse de commissions, les responsables sont considérés comme titulaires de leur poste, au même titre que les officiers jusqu’ici.

  • Philibert Babou, commis en septembre 1513. Début de compte au 13-9-1513 : B.N. fr 4523 f° 49.
  • Lambert Meigret, commis le 30-9-1516 : C.A.F., t. I n° 522.
  • Jehan Prévost, commis le 1-2-1522 : A.N. J 958 n° 18 (au 31-7-1523). Cité le 2-12-1523 : A.N. M.C. VIII 40.
  • Jehan Carré, commis à une date inconnue. Début de son compte le 17-1-1524 : B.N. fr 4523 f° 49.
  • Gaillard Spifame, commis le 28-5-1525 sur résignation : C.A.F., t. V n° 18349.
  • Jehan Laguette, commis, sans doute sur résignation, le 17-7-1528 : C.A.F., t. VI n° 19576.
  • Jehan Godet, commis à une date inconnue. Début de compte le 11-5-1531 : B.N. fr 4523 f° 4950. Sans doute suspendu au printemps 1534.
  • Martin de Troyes, commis à une date inconnue. Cité le 15-4-1536 : B.N. P.O. 505 (Breton) dossier 11435 n° 14. Cité le 23-1-1539 : A.N. M.C. XIX 151.
  • Jehan Godet, rétabli à une date inconnue, sans doute dès le 14-8-1539 (début d’un compte cité dans B.N. Dupuy 79 f° 20v°)

64• dédoublement à partir de 1542

65+ 1542

  • Jehan Godet
  • Anthoine Le Maçon (campagne de Perpignan) : B.N. fr 4523 f° 49 et A.N. M.C. XIX 163 (1-6-1543).

66+ 1543

  • Jehan Godet : cité le 10-1-1544 (dernière mention connue) : A.N. M.C. III, 28.
  • Anthoine Le Maçon : B.N. P.O. 1788 (Le Maçon) dossier 41322 n° 17.
  • Pierre Sanson, commis pour l’année : A.N. M.C. XIX 175 (29-6-1548).
  • Anthoine Le Maçon, cité 16-1 et 30-9-1544 : A.N. M.C. XIX 164 et 165.

67+ 1545

  • Jaques Veau, cité le 15-2-1545 et le 9-1-1546 : B.N. fr 26129 n° 2391 et A.N. M.C. XIX 168.
  • Anthoine Le Maçon, cité 7-2 et 12-6-1545 : A.N. M.C. XIX 88 et 167.
  • + 1546
  • Anthoine Pétremol, cité 31-1 et 11-7-1546 : B.N. P.O. 2253 (Pétremol) n° 18 et fr 26130 n° 2578 ; puis Pierre Sanson, cité 12-7 et 23-10-1546 : A.N. M.C. XIX 169 et 91.
  • Anthoine Le Maçon, cité le 31-10-1546 : A.N. M.C XIX 9151.

68+ 1547

  • Françoys Barguyn, cité dès le 23-12-1546 comme commis du côté de Piémont et Dauphiné : B.N. fr 26130 n° 2600.
  • Anthoine Le Maçon, cité le 17-3-1547 : A.N. M.C. XIX 91.

Notes

1 Jacqueton, Documents, p. XIV.

2 Sur les conditions de la résignation à survivance : A.N. M.C. VI, 1 (5-2-1527).

3 Avec un certain retard dans le changement d’appellation : trésorier de France sans plus le 12-2-1552, trésorier de France et général des finances en la charge de Lyon le 13-12-1552 : B.N. P.O. 2274 (Pierrevive), n° 18 et 19.

4 Le 20-1-1553, il résigne à survivance pour son fils Florimond : A.N. M.C. LXVIII, 14. Florimond mourra en 1569.

5 Il est cité comme trésorier de France dans des minutes du 29-2 et du 20-3-1528 : A.N. M.C. XIX 61 et CXXII 1043. Mais, comme souvent avec ce type de source, on ne peut affirmer que ces mentions correspondent effectivement au retour en fonction : l’inertie des dénominations est en effet forte chez les notaires.

6 Il est cité comme tel dès les 1-1 et 3-1-1532 : A.N. M.C. CXXII 17. Cependant le partage des gages laisse à Neufville les profits des mois de janvier et février : C.A.F., t. II n° 5739.

7 Un compte du Trésor se termine le 3-5-1531 : A.N. PP 99 f° 63v°. Cela correspond peut-être à la date de fin d’exercice, donc de mort, de Charmolue.

8 Son compte commence sans doute au 1-7 : A.N. PP 99 f° 63v°. Une tentative de Pierre d’Apestéguy pour prendre possession de la charge n’aboutit pas : voir A.N. J 960/1 f° 9 et J 964, n° 29 (17-7-1531).

9 Le Coincte meurt en 1532, avant le 16-11 : A.N. M.C. VIII 134.

10 Le compte du terme de la Saint-Jean 1532 est-il le sien ? Voir A.N. PP 99 f° 63v°.

11 L’entrée en fonction de Duval est très peu claire. Il est en effet cité comme changeur dès le 13-11-1532 (A.N. M.C. CXXII 18) et est sans doute celui qui tient le compte depuis le 29-7-1532 (A.N. PP 99 f° 63v°). Il a dû négocier l’office avec Le Coincte avant la mort de ce dernier, à moins qu’il ne soit simplement commis au change du Trésor jusqu’en 1533. Ses provisions tardives sont néanmoins surprenantes, puisque les commis dans les recettes générales sont censés, depuis le 28-12-1532, lever aussi les deniers de l’ordinaire.

12 Même si Duval continue jusqu’à sa mort, en 1545-1546, à porter le titre. Exemple dans A.N. M.C. CXXII 1078 [8( ?)-5-1545].

13 Voir une déclaration du 26-7-1539 qui interdit toute connaissance du revenu du comté d’Asti aux administrateurs de Piémont-Savoie et qui précise que le trésorier général d’Asti rendra ses comptes à la Chambre des comptes de Blois : O.R.F., t. IX p. 511.

14 Clérambault Leclerc est un temps commis à cette recette : C.A.F., t. IV n° 11106 (10-6-1539). Sur Blois, voir aussi C.A.F., t. V n° 16196 (1-6-1515), B.N. P.O. 505 (Breton) dossier 11435 n° 6 et 8.

15 Il meurt soit le 21, soit le 25 octobre 1519. C’est par erreur que Spont, Semblançay, p. 150 note 1, place son décès en janvier-février 1518. Il s’appuie sur B.N. fr 5500 f° 200 qui évoque feu Jaques Hurault à propos de lettres patentes du 8-3-1518. Mais en fait c’est parce qu’Hurault est mort à la date (non précisée) du document, non à celle desdites lettres. Sur Hurault vivant le 14-4-1519 : B.N. Carrés d’Hozier 347 (Hurault) p. 207.

16 A.D. Loire-Atlantique B 51 f° 254, le cite par erreur comme général le 7-12-1523.

17 Arbaleste est autorisé à résigner le 12-2-1551 et devrait prendre la suite de Charles du Plessis dans la généralité de Languedoc : B.N. fr 5128 f° 14.

18 Sur l’apparition puis la disparition d’une première généralité de Guyenne sous Louis XI, voir Spont, Semblançay, p. 65 note 5.

19 En février 1551, du Plessis avait cependant été autorisé à résigner en faveur de Guy Arbaleste : B.N. fr 5128 p. 14.

20 Guillaume de Beaune a obtenu une lettre de rémission en avril 1529. Sur les problèmes de la passation de pouvoir de Prévost à Bohier, voir A.N. M.C. CXXII 15 (8-10-1529).

21 Il existe une probabilité pour que Ferrier soit resté en charge, avec Bohier comme autorité de tutelle.

22 Trois auteurs habituellement fiables fournissent trois dates différentes, sans mentionner de référence précise : 5-10-1493 pour Spont, Semblançay, p. 90 ; novembre 1494 pour Jacqueton, Documents, p. 293 ; entre 12-2 et 12-4-1495 pour Chevalier, Tours, p. 497. Harsgor, Conseil, p. 2662 parle de 1498, toujours sans source, mais ici il s’agit manifestement d’une erreur.

23 Il meurt à l’époque du siège de Perpignan (août-septembre 1542), alors qu’il est à Lyon, à Saint-Just : B.N. Dossiers Bleus 544 (Preudhomme) f° 8. Le 23-8-1542, il reçoit encore une commission : C.A.F., t. IV n° 12700.

24 Jaques est encore cité en fonction le 6-2-1515 : il est désigné pour prendre part aux États d’Auxonne : C.A.F., t. V n° 15757.

25 Un document fait problème : d’après C.A.H., t. I, n° 1920, Estourmel reçoit d’Henri II, avant le 5-9-1547, une pension de 2 000 lt comme dédommagement pour s’être démis comme général.

26 L’Espinay a été trésorier général de 1489 à 1491, puis remplacé par Thomas Bohier le 23-4-1491. Il s’agit donc en fait d’un rétablissement.

27 Il aurait encore présenté un compte le 13 juillet : A.D. Loire-Atlantique, B 568 f° 12.

28 C’est le premier acte conservé du dauphin Henri en tant que duc de Bretagne. Il a la jouissance du duché depuis des lettres royaux du 9-2-1540 : Reydellet (Chantai), “Les pouvoirs du dauphin Henri en Bretagne (1536-1547)”, Mémoires de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Bretagne, t. LXVIII, 1991, p. 235.

29 Il garde son titre jusqu’en 1542. Le 6-5-1541, il passe une procuration de résignation pour son gendre Guillaume Ruzé, qui n’a pas de suite : A.N. M.C. VIII 61.

30 Le 15-7-1516 pour Carré de Busserolle, Dictionnaire, t. III, vol. II, p. 209. Mais des clercs sont à son service jusqu’en octobre 1516 : A.N. M.C. CXXII, 9 (4-11-1521).

31 Après sa rémission (février 1532), Sapin obtient en juin-juillet le droit de résigner pour son gendre : C.A.F., t. VII n° 28376. La transaction a sans doute lieu, car Serre est mentionné plusieurs fois, au cours des années qui suivent, comme receveur général des finances : en mai-juin 1533 (C.A.F., t. VII n° 28516), le 4-8-1536 (A.N. M.C. CXXII 21), en mai-juin 1537 (C.A.F., t. VIII n° 30660) et le 10-11-1540 (A.N. M.C. CXXII 1059). Cependant, à cause de la suspension, il n’exerce pas.

32 D’après C.A.F., t. VI n° 21591, il reçoit le 9-1-1539 des provisions comme receveur domanial dans les provinces de Languedoïl. Est-ce que cela se rattache à sa commission ?

33 Il est cité comme commis le 5-10-1509, après la mort de son père : Spont, Semblançay, p. 68 note 5 et L. et S., t. I notice 305.

34 Office perdu sans compensation d’après Grolier lui-même : A.N. J 967, 19/3.

35 Son deuxième compte est daté de septembre 1519 : Mirot, Bévy, p. 357.

36 Il est parallèlement commis aux réparations et fortifications des villes et frontières de Picardie : B.N. fr 21413 n° 381 (10-12-1526).

37 Il quitte sans doute sa commission lorsqu’il est pourvu comme receveur des amendes du Parlement de Paris, le 22-2-1539 : C.A.F., t. III n° 10836.

38 Avec une erreur sur la fin d’exercice : le 24-10 et non le 24-12. Peut-être s’agit-il de la date de reddition de son bref compte.

39 Mais, par acte du 12-12-1538, J. François conserve le droit de gérer ce qui reste à percevoir des finances de 1538 pour se rembourser de ses avances : A.D. Bouches du Rhône B 1451 f° 106V-107.

40 Selon Romier, Origines politiques, t. 1 p. 538-539, il couvre (avec un alternatif sous Henri II) toute la période de l’occupation française.

41 C.A.F., t. IV n° 13487 le désigne comme receveur général par erreur comme le montrent toutes les mentions ultérieures.

42 C’est Béringuier qui lui succède, avant le 21-1-1550 : B.N. P.O. 298 (Béringuier) n° 4.

43 Un acte sans date évoque le receveur général de Bourges (sans doute pour 1543) sans le nommer : B.N. fr 18111 f° 88. Nicolas Riglet est cité comme receveur général à Bourges le 31-5-1555 : A.N. M.C. XIX 198 et en 1556 : A.D. Cher, E 1143.

44 On trouve mention, le 17-12-1543, d’un Jehan de la Lande, commis à la recette générale de Caen : A.N. M.C. LIV 17. S’il n’y a pas erreur sur le prénom, il s’agit sans doute d’un commis de Guillaume (un parent ?) pour la gestion de cette recette. Voir note suivante sur le même problème.

45 Guillaume Moreau, seigneur de la Galetière, est en A.N. M.C. XLIX 74 (14-8-1545) cité comme commis à la recette générale de Languedoc à la date du 31-2-1543. Il est très probablement le Guillaume Moreau désigné comme clerc de Martin de Troyes à la recette générale de Languedoc dans les années 1533-1534 : B.N. fr 15630 f 42 v° ; A.N. M.C. CXXII 1047 (5-6-1534).

46 Modifications importantes d’attributions les 15-11 et 28-12-1523 : O.R.F., t. III p. 309 et 318.

47 Sur la date effective de son entrée en charge, voir Jacqueton, Épargne, 1ère partie p. 28.

48 Sur les conditions de ce rétablissement, voir A.N. J 965, 6/46 (8-9-1537).

49 Morelet projetait de résigner dès juillet 1521 : B.N. fr 2978 f 108.

50 Il est cite comme commis le 19-1-1531 dans C.A.F., t. II n° 4385. Il s’agit probablement d’une confusion (avec le 19-1-1532 nouveau style ?).

51 Il est cité sans fonction dans de nombreux documents de 1546. Il est possible qu’il soit en partie relayé par Veau, cité le 28-8-1546 et le 18-3-1547 : A.N. M.C. XIX 169 et 170. A moins qu’il y ait alors trois titulaires ?

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 1999

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540