Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Des francs-tireurs aux experts

 | 
Aude Terray

Sources et bibliographie

Bibliographie

Texte intégral

I. Orientation et méthode

Douglas (Mary), Comment pensent les institutions, Paris, La Découverte, 1999, 180 p.

Frank (Robert) (dir.), Écrire l’histoire du temps présent, Paris, CNRS Éditions, 1993, 417 p.

Fridenson (Patrick), « Les organisations, un nouvel objet ? », Annales ESC, novembre-décembre 1989, p. 1461-1477 ; « Quand la gestion entre dans l’histoire », Revue financière de gestion, novembre-décembre 1993, p. 69-77.

Hirschman (Albert), Face au déclin des entreprises et des institutions, Paris, Éditions ouvrières, 1972, 144 p.

Lepetit (Bernard), « La société comme un tout : sur trois formes d’analyse de la totalité sociale », Cahiers du Centre de Recherches Historiques, avril 1999, p. 21-38.

Mintzberg (Henry), Le pouvoir dans les organisations, Paris, Éditions d’Organisation, 1986, 678 p.

Thuillier (Guy), L’histoire entre le rêve et la raison, Paris, Economica, 1998, 873 p.

II. Histoire orale et archives orales

Aron-Schnapper (Dominique) et alii, Histoire orale ou Archives orales ? Rapport d’activité sur la constitution d’archives orales pour l’histoire de la Sécurité Sociale, Association pour l’étude de l’histoire de la Sécurité Sociale, 1980, 114 p.

« La bouche de la vérité ? La recherche historique et les sources orales », Cahiers de l’IHTP, nº 21, novembre 1992.

Carré de Malberg (Nathalie) et Descamps (Florence), « L’historien devant le témoignage oral et écrit : le cas des anciens hauts fonctionnaires des Finances », Recherches contemporaines, nº 1, janvier 1994, p. 73-108.

Carré de Malberg (Nathalie), « L’exploitation de la source provoquée orale et écrite. L’exemple des inspecteurs des Finances », Études et Documents, VI, 1994, p. 551-576.

Descamps (Florence), « Les archives orales du Comité pour l’histoire économique de la France ou la fabrication d’une source », Études et Documents, III, 1991, p. 511-538. L’historien, l’archiviste et le magnétophone. De la constitution de la source orale à son exploitation, Paris, CHEFF, 2001, 864 p.

Frank (Robert), « La mémoire et l’histoire », Cahiers de l’IHTP, nº 21, novembre 1992, p. 65-73.

Fridenson (Patrick), « Avant-propos », Études et Documents, III, 1991.

Joutard (Philippe), Ces voix qui nous viennent du passé, Paris, Hachette, 1983, 268 p.

« Questions à l’histoire orale. Table ronde du 20 juin 1986 », Cahiers de l’IHTP, nº 4, juin 1987.

Terray (Aude), « Histoire de l’administration. Deux formes de dialogues entre l’historien et le témoin ; l’entretien “archive orale” et l’entretien complémentaire thématique », Études et Documents, VII, 1995, p. 501-509.

Thuillier (Guy), « À propos des souvenirs des hauts fonctionnaires », Études et Documents, III, 1991, p. 539-544.

Voldman (Danièle), « Le témoignage dans l’histoire française du temps présent », Bulletin de l’Institut d’Histoire du Temps Présent, juin 2000, p. 41-54.

III. Histoire administrative, science administrative, science politique, organisations

A. Science politique et science administrative

Badie (Bertrand) et Birnbaum (Pierre), Sociologie de l’État, Paris, Hachette, 1983, 238 p., « Sociologie de l’État revisitée », Revue internationale des sciences sociales, juin 1994, p. 189-203.

Baecque (Francis de) et Quermonne (Jean-Louis), Administration et politique sous la Ve République, Paris, Presses de la FNSP, 1981, 365 p.

Bauchard (Philippe), Les technocrates et le pouvoir, Paris, Arthaud, 1966, 318 p.

Birnbaum (Pierre), Dimensions du pouvoir, Paris, PUF, 1984, 264 p. ; Les sommets de l’État, essai sur l’élite du pouvoir en France, Paris, Le Seuil, 1977, 186 p.

Bodiguel (Jean-Luc) et Quermonne (Jean-Louis), La haute fonction publique, Paris, PUF, 1983, 272 p.

Bourdieu (Pierre), La noblesse d’État, grandes écoles et esprit de corps, Paris, Éditions de Minuit, 1989, 569 p.

Brun (Gérard), Technocrates et technocratie en France 1918-1945, Paris, Albatros, 1985, 324 p.

Catherine (Robert) et Thuillier (Guy), Introduction à une philosophie de l’administration, Paris, Armand Colin, 1969, 376 p.

Chevallier (Jacques), Science administrative, Paris, PUF, 1994, 592 p.

Closon (Francis-Louis) et Filippi (Jean), L’économie et les finances. Le ministre et le ministère. L’administration centrale. Les services, Paris, PUF, 1968, 512 p.

Crozier (Michel), On ne change pas la société par décret, Paris, Grasset, 1979, 298 p. ; Le phénomène bureaucratique, Paris, Le Seuil, 1963, 414 p.
  et Friedberg (Ehard), L’acteur et le système, Paris, Le Seuil, 1977, 445 p.

Darbel (Alain) et Schnapper (Dominique), Les agents du système administratif, Paris, Mouton, 1969, 160 p. ; Le système administratif, Paris, Mouton, 1972, 247 p.

Dubois (Vincent) et Dulong (Delphine) (dir.), La question technocratique. De l’invention d’une figure aux transformations de l’action publique, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, 1999, 253 p.

François (Jean-Jacques), « Systèmes financiers publics, l’état d’urgence ? », compte-rendu de la séance du 2 juillet 1999, Association des Amis de l’École de Paris du Management, séminaire Vie des Affaires.

Grémion (Catherine), Profession : décideurs, Paris, Gauthier-Villars, 1979, 454 p.

Eck (François), La direction du Trésor, Paris, PUF, 1982, 127 p.

Gournay (Bernard), « Un groupe dirigeant : les grands fonctionnaires », Revue française de science politique, avril 1964, p. 215-242.

Kesler (Jean-François), L’ENA, la société, l’État, Nancy, Berger-Levrault, 1985, 584 p.

Kessler (Marie-Christine), Les grands corps de l’État, Paris, Presses de la FNSP, 1986, 344 p.

Lautman (Jacques) et Thoenig (Jean-Claude), « Conflit interne et unité d’action : le cas d’une administration centrale », Sociologie du travail, numéro spécial, VII, nº 3, 1966.

Lalumière (Pierre), L’Inspection des finances, Paris, PUF, 1959, 228 p. ; Les finances publiques, Paris, Armand Colin, 1970, 477 p.

« Le ministère des Finances », Pouvoirs, nº 53, 1990.

« Le ministre », Pouvoirs, nº 36, 1986.

Mamou (Yves), Une machine de pouvoir. La direction du Trésor, Paris, La Découverte, 1988, 318 p.

Martinez (Jean-Claude), Di Malta (Pierre), Droit budgétaire : budget de l’État, budgets locaux, budget de la Sécurité sociale, budget européen, Paris, LITEC, 3e édition, 998 p.

Quermonne (Jean-Louis), L’appareil administratif de l’État, Paris, Le Seuil, 1991 ; Le gouvernement de la France sous la Ve République, Paris, Dalloz, 1983, 699 p.

Rangeon (François), L’idéologie de l’intérêt général, Paris, Economica, 234 p.

Rivoli (Jean), Le Budget et l’État, Paris, Le Seuil, 1969, 143 p.

Rioux (Jean-Pierre), « Ces élites qui nous gouvernent », L’Histoire, nº 147, septembre 1991, p. 48-58.

Rosanvallon (Pierre), La crise de l’État Providence, Paris, Le Seuil, 1981, 190 p.

Rouban (Luc), La fin des technocrates ?, Paris, Presses de Sciences Po, 1977, 132 p. ; Le fonctionnaire détrôné ? L’État au risque de la modernisation, Paris, FNSP, 1991, 258 p.

Siwek-Pouydesseau (Jeanne), Le personnel de direction des ministères. Cabinets ministériels et directeurs d’administrations centrales, Paris, Armand Colin, 1969, 144 p.

Suleiman (Ezra N.), Les hauts fonctionnaires et la politique, Paris, Le Seuil, 1977, 236 p. ; Les élites en France, Grands corps et grandes écoles, Paris, Le Seuil, 1979, 282 p.

Thuillier (Guy), Les cabinets ministériels, Paris, PUF, 1982, 128 p. ; L’ENA, Paris, PUF, 1983, 296 p. ; Regards sur la haute administration française, Paris, Economica, 1979, 160 p. ; La bureaucratie en France au xixe et au xxe siècle, Paris, Economica, 1987, 737 p. ; Histoire de l’administration française, Paris, PUF, 1985, 128 p. ; Pour une histoire de la bureaucratie en France, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 1999, 605 p.

Thoenig (Jean-Claude), L’ère des technocrates. Le cas des Ponts et Chaussées, Paris, Éd. d’Organisation, 1973, 279 p.
  et Dupuis (François), L’administration en miettes, Paris, Fayard, 1985, 316 p.

B. Histoire politique, histoire administrative

Azema (Jean-Pierre), De Münich à la Libération (1938-1945), Paris, Le Seuil, 1979, 412 p.

Bézès (Philippe), Gouverner l’administration. Une sociologie des politiques de la réforme administrative en France (1962-1997), thèse de doctorat, IEP de Paris soutenue en janvier 2002, 1020-lvi p.

Baruch (Marc-Olivier), Servir l’État français : la haute fonction publique sous Vichy, Paris, Fayard, 1997, 700 p.

Berstein (Serge) (dir.), Les cultures politiques en France, Paris, Le Seuil, 1999, 416 p.
  et Rioux (Jean-Pierre), La France de l’expansion (1958-1974), Paris, Le Seuil, t. I : 1989, 380 p.

Brun (Gérard), Techniciens et technocratie en France, 1918-1945, Paris, Albatros, 1985, 319 p.

Carré de Malberg (Nathalie), « Les inspecteurs des Finances à la direction du Trésor xixe et xxe siècle », Revue des deux Mondes, juin 1998, p. 81-111 ; « Pourquoi devient-on inspecteur des Finances de 1919 à 1946 ? », Études et Documents, III, 1991, p. 293-403 ; « Image de soi et légitimité chez les inspecteurs des Finances de la Première Guerre mondiale à nos jours », Revue historique, 1981, p. 389-403.

Chadeau (Emmanuel), Les inspecteurs des Finances au xixe siècle, 1850-1914. Profil social et rôle économique, Paris, Economica, 1986, 184 p.

Descamps (Florence), « Une contribution à l’histoire du Plan Marshall : la mémoire des hauts fonctionnaires », in Girault (René) et Lévy-Leboyer (Maurice) (dir.), Le Plan Marshall et le relèvement de l’Europe, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 1993, p. 787-794.

Dulong (Delphine), Moderniser la politique. Aux origines de la Ve République, Paris, L’Harmattan, 1997, 291 p.

Drouard (Alain), Une inconnue des sciences sociales : la Fondation Alexis Carrel. 1941-1945, Paris, Éd. de la Maison des sciences de l’homme, 1992, 552 p.

Elgey (Georgette), Histoire de la IVe République, Paris, Fayard, 1992, 4 vol. 

Gemelli (Giulana), Fernand Braudel, Paris, Odile Jacob, 1990, 376 p.

Griffiths (Richard T.) (dir.), À la découverte de l’OECE, Paris, OCDE, 1997, 301 p.

Hamon (Hervé), Rotman (Patrick), La deuxième gauche. Histoire intellectuelle et politique de la CFDT, Paris, éditions Ramsay, 1982, 446 p.

Institut Charles de Gaulle (dir.), De Gaulle et ses premiers ministres (1959-1969), Paris, Plon, 1990, 300 p.

La direction du Budget entre doctrine et réalités, 1919-1944, journée d’études du 10 septembre 1999, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2001, 591 p.

La Genière (Renaud de), Le Budget, Paris, Presses de la FNSP, 1976, 405 p.

Les directeurs de ministères en France xixe-xxe siècle, colloque organisé par l’Institut français de science administrative et la 4e section de l’EPHE, édité parle Centre de recherche d’histoire et de philologie de l’EPHE, Genève, Librairie Droz, 1976, 173 p.

Létrillart (Philippe), Origines et débuts du club Jean Moulin, 1958-1962, DEA, Berstein (Serge) (dir.), IEP Paris, 1988, 192 p.

Paxton (Robert), La France de Vichy : 1940-1944, Paris, Le Seuil, 1973, 375 p.

Pilleul (Gilbert) (dir.), L’entourage et de Gaulle, Paris, Plon, 1979, 385 p.

Pinet (Marcel) (dir.), Histoire de la fonction publique, tome III, Paris, Nouvelle Librairie de France, G.-V. Labat éditeur, 1993, 589 p.

Pouch (Thierry), Les économistes français et le marxisme, Apogée et déclin d’un discours critique (1950-2000), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2001, 228 p.

Quennouêlle-Corre (Laure), La direction du Trésor 1947-1967, l’État banquier et la croissance, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière, 2000, 693 p.

Rémond (René), Coutrot (Aline) et Boussard (Isabelle), Quarante ans de cabinets ministériels, Paris, Presses de la FNSP, 1982, 275 p.

Rials (Stéphane), Administration et organisation 1910-1930. De l’organisation de la bataille à la bataille de l’organisation dans l’administration, Paris, Beauchesne, 1977, 271 p.

Rioux (Jean-Pierre), La France de la IVe République (1944-1958), Paris, Le Seuil, t. I, L’ardeur et la nécessité, 1944-1952, 1980, 314 p. et t. II, L’expansion et l’impuissance, 1952-1958, 1983, 384 p.

Rosanvallon (Pierre), L’État en France de 1789 à nos jours, Paris, Le Seuil, 1990, 361 p.

Terray (Aude), Le SEEF 1948-1961, DEA, Fridenson (Patrick) (dir.), EHESS, 1994, et « Le SEEF et la direction du Budget » in Carré de Malberg (Nathalie) (dir.) La direction du Budget face aux grandes mutations des années cinquante, acteur… ou témoin ?, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière, 1998, p. 609-623.

Thuillier (Guy), L’ENA avant l’ENA, Paris, PUF, 1983, 294 p. ; Bureaucratie et bureaucrates en France au xixe siècle, Genève, Librairie Droz, 1980, 696 p. ; Les femmes dans l’administration depuis 1900, Paris, PUF, 1988, 174 p.

Tricot (Bernard) (dir.), De Gaulle et le service de l’État, colloque de l’Institut Charles de Gaulle, Paris, Plon, 1977, 384 p.

Weexsteen (Antoine), Le conseil aux entreprises et à l’État en France. Le rôle de Jean Milhaud (1898-1991) dans la CEGOS et l’ITAP, thèse de doctorat, Patrick Fridenson (dir.), 1999.

Wolff (Jacques), « Le plan de stabilisation du 12 septembre 1963. Remarques à propos d’une esquisse chronologique », Revue de science financière, janvier-mars 1966, t. 58, p. 69-137.

C. Les organisations – gestion

Akrich (Madeleine), Callon (Michel), Latour (Bruno), « À quoi tient le succès des innovations. Premier épisode : l’art de l’intéressement », Annales des Mines, Gérer et comprendre, nº 11, juin 1988, p. 4-17, « À quoi tient le succès des innovations. Deuxième épisode : l’art de choisir les bons porte-parole », ibid., septembre 1988, p. 14-29. « Quelques mises au point en attendant la suite », ibid., décembre 1988, p. 41-42.

Benghozi (Pierre-Jean), « Innovateur éclairé ou entreprise prédisposée ? », Annales des Mines. Gérer et comprendre, nº 13, décembre 1988, p. 38-40.

Berry (Michel), Une technologie invisible ? L’impact des instruments de gestion sur l’évolution des systèmes humains, Paris, Centre de recherche en gestion de l’École polytechnique, 1983, 123 p.

Chandler (Alfred D.), Organisation et performance dans les entreprises, t. I : Les États-Unis 1880-1948, Paris, Éditions d’Organisation 1992, 429 p. ; Stratégies et structures de l’entreprise, Paris, Éditions d’Organisation, 1972, 543 p.

« Comprendre les organisations », Sciences Humaines, hors série, nº 20, mars-avril 1998.

François (Jean-Jacques), « Systèmes financiers publics : l’état d’urgence ? », Journal de l’École de Paris, janvier-février 2000, p. 23-29.

Freeman (Christopher), « À quoi tiennent la réussite ou l’échec des innovations dans l’industrie ? », Culture technique, mars 1989, p. 30-39.

Fridenson (Patrick), « Les organisations, un nouvel objet », Annales ESC, novembre-décembre 1989, nº 6, p. 1461-1477 ; « Pour une histoire de l’État contemporain comme organisation », Cahiers du Centre de Recherches Historiques, octobre 2000, nº 25, p. 149-156.

Hatchuel (Armand), « L’avenir de la grande entreprise industrielle : vers une rationalisation des processus d’apprentissage ? », Entreprises et histoire, nº 10, 1995, p. 61-68.

Le Masson (Pierre) et Weil (Benoît), « Nature de l’innovation et pilotage de la recherche industrielle », Cahiers de recherche du centre de gestion scientifique, décembre 1999, p. 1-83.

Mintzberg (Henry), Structure et dynamique des organisations, Paris, Éditions d’Organisation, 1982, 434 p. ; Le management, voyage au centre des organisations, Paris, Éditions d’Organisation, 1991, 570 p. ; Safari en pays stratégie. L’exploration des grands courants de la pensée stratégique, Paris, Éditions Village Mondial, 1999, 423 p.

Moisdon (Jean-Claude) (dir.), Du mode d’existence des outils de gestion, Paris, Seli Arslan, 1997, 286 p.

« Les outils de gestion », Entreprises et histoire, nº 13, décembre 1996, 164 p.

Nizet (Jean), Pichault (François), Comprendre les organisations. Mintzberg à l’épreuve des faits, Paris, Gaëtan Morin Editeur, 1995, 315 p.

Pallez (Frédérique), « Les souplesses cachées du mammouth », Journal de l’École de Paris, janvier-février 2000, p. 9-12 ; « L’administration en mouvement ? », Journal de l’École de Paris, nº 23, mai-juin 2000, p. 15-24 ; « Qu’apprend l’histoire de l’administration aux chercheurs en gestion ? », Gérer et comprendre, décembre 2001, nº 66, p. 51-54.

Roy (Bernard), « L’aide à la décision : que devrait-on en attendre ? », in Albert David et alii, Les nouvelles fondations des sciences de gestion, Paris, Vuibert, 2001, p. 141-149.

Saint-Martin (Denis), « Énarchie contre “consultocratie” : les consultants et la réforme administrative en France depuis les années 80 », Entreprises et histoire, nº 25, octobre 2000, p. 82-92.

IV. Histoire économique

A. Travaux sur l’ensemble de la période 1920‑1967

Asselain (Jean-Charles), Histoire économique de la France, t. II, Paris, Le Seuil, 1984, 209 p.

Belhoste (Bruno) (dir.), La France des X : deux siècles d’histoire, Paris, Economica, 1995, 398 p.

Bellescize (Diane de), Les neuf sages de la Résistance, Paris, Plon, 1979.

Beltran (Alain) et Chauveau (Sophie), Elf Aquitaine des origines à 1989, Paris, Fayard, 1998, 367 p.

Bonin (Hubert), L’argent en France depuis 1880. Banquiers, financiers, épargnants, Paris, Masson, 1989, 302 p. ; Suez, du canal à la finance (1858-1939), Paris, Economica, 1987, 673 p.

Bouvier (Jean), Un siècle de banque française. Les contraintes de l’État et les incertitudes des marchés, Paris, Hachette, 1973, 283 p. ; « Pour une analyse sociale de la monnaie et du crédit : xixe-xxe », Annales ESC, juillet-août 1974, p. 813-827 ; Introduction à Émile Moreau, memorie di un governatore della Banca de Francia, ex. dactylogr.

Braudel (Fernand) et Labrousse (Ernest) (dir.), Histoire économique et sociale de la France, tome IV, vol. 2, Paris, PUF, 1980, 973 p. ; tome IV, vol. 3, 1982, 1837 p.

Broder Albert), Histoire économique de la France au xxe siècle, Paris, Éditions Ophrys, 1998, 335 p.

Carré (Jean-Jacques), Dubois (Paul) et Malinvaud (Edmond), La croissance française. Un essai d’analyse économique causale de l’après-guerre, Paris, Le Seuil, 1972, 710 p.

Caron (François), Histoire économique de la France xixe-xxe siècle, 2e éd., Paris, Armand Colin, Paris, 1995, 451 p.

Commissariat général du Plan (dir.), Jacques Rueff. Leçons pour notre temps, Paris, Economica, 1977, 179 p.

Dard (Olivier), « Économie et économistes des années trente aux années cinquante : un tournant keynésien ? », Historiens et géographes, nº 361, mars-avril 1998, p. 173-195.

Dumez (Hervé) et Jeunemaitre (Alain), Diriger l’économie : l’État et les prix en France, 1936-1986, Paris, l’Harmattan, 1989, 269 p.

Ehrmann (Henry), La politique du patronat français : 1936-1955, Paris, Armand Colin, 1959, 416 p.

Feiertag (Olivier), Wilfrid Baumgartner, les finances de l’État et l’économie de la Nation (1902-1978). Un grand commis à la croisée des pouvoirs, thèse de doctorat, Plessis (Alain) (dir.), Université de Paris X-Nanterre, 1994, 636 p. ; (dir.), Histoire du Trésor en France de 1870 à la fin des années soixante. Bilan d’étape et propositions, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 1997, 209 p.

Frank (Robert), La hantise du déclin. Le rang de la France en Europe, 1920-1960 : finances, défense et identité nationale, Paris, Belin, 1994, 316 p.

Fridenson (Patrick) et Straus (André) (dir.), Le capitalisme français xixsiècle et xxe siècle. Blocages et dynamismes d’une croissance, Paris, Fayard, 1987, 224 p.

Guillaumont-Jeanneney (Sylviane), Pour la politique monétaire, Paris, PUF, 1982, 290 p.

Hautcœur (Pierre-Cyrille), « L’autofinancement : théories, questions de méthode et tentative de cadrage macro-économique pour la France (1914-1990) », Entreprises et histoire, octobre 1999, nº 22.

Kipping (Matthias), Bjanar (O.) (eds), The americanisation of European business, Londres, Routledge, 1998.

Kuisel (Richard F.), Le capitalisme et l’État en France. Modernisation et dirigisme au xxe siècle, Paris, Gallimard, 1984, 476 p.

Lefebvre (Pascal), L’agence Havas et l’audiovisuel, 1920-1986, Paris, L’Harmattan, 1998, 302 p.

Lefeuvre (Daniel), Chère Algérie, 1930-1962, Paris, Société française d’histoire d’outre-mer, 1997, 397 p.

Lesourne (Jacques) (dir.), Les polytechniciens dans le siècle. 1894-1994, Paris, Dunod, 1994, 487 p.

Le Van-Lemesle (Lucette), L’enseignement de l’économie politique en France, 1860-1939, thèse de doctorat d’État, Prost (Antoine) (dir.), Université de Paris I, 1997, à paraître au Comité pour l’histoire économique et financière de la France. « L’institutionnalisation de l’économie politique en France », in Breton (Yves) et Luftalla (Michel) (dir.), L’économie politique en France au xixe siècle, Paris, Economica, 1991, p. 355-388.

Lévy-Leboyer (Maurice), Plessis (Alain), Aglietta (Michel), Boissieu (Christian de) (dir.), Du franc Poincaré à l’écu, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 1993, 809 p.

Lévy-Leboyer (Maurice) et Casanova (Jean-Claude) (dir.), Entre l’État et le marché. L’économie française de 1880 à nos jours, Paris, Gallimard, 1991, 694 p.

Malaval (Catherine), De la tour d’ivoire à la maison de verre ? Histoire et identité de la presse des entreprises françaises de la fin du xixe siècle aux années 1970, thèse de doctorat d’histoire, EHESS, 1999.

Margairaz (Michel), L’État, les finances et l’économie. Histoire d’une conversion 1932-1952, 2 t., Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 1991, 1 456 p. ; « Le ministre des Finances : personnalités, structures, conjonctures », Pouvoirs, nº 53, 1990 ; « Les autodidactes et les experts : X-Crise, réseaux et parcours intellectuels dans les années 30 », in Belhoste (Bruno), La France des X : deux siècles d’histoire, Paris, Economica, 1995, 398 p, p. 169-184 ; (dir.), Pierre Mendès France et l’économie. Pensée, action, Paris, Odile Jacob, 1989, 471 p.

Marseille (Jacques), Empire colonial et capitalisme français, histoire d’un divorce, Paris, Albin Michel, 1984, 1984, 458 p.
  et Boissieu (Christian de) (dir.), La France et l’outre-mer, un siècle de relations monétaires et financières, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 1998, 753 p.

Patat (Jean-Pierre), Luftalla (Michel), Histoire monétaire de la France au xxe siècle, Paris, Economica, 1986, 292 p.

Rosanvallon (Pierre), « Histoire des idées keynésiennes en France », Revue française d’économie, vol. II, automne 1987, p. 23-56.

Saint-Marc (Michèle), Histoire monétaire de la France, Paris, PUF, 1983, 442 p.

Straus (André), « Le financement de l’industrie française », in Lévy-Leboyer (Maurice) (dir.), Histoire de la France industrielle, Paris, Larousse, 1996, p. 374-548.

B. Période 1920-1945

Andrieu (Claire), Les banques sous l’Occupation. Paradoxes de l’histoire d’une profession, Paris, Presses de la FNSP, 1991, 331 p. ; Le programme commun de la Résistance. Des idées dans la guerre, Paris, Les Éditions de l’Érudit, 1984, 212 p.

Boyer (Robert), « Le particularisme français revisité. La crise des années trente à la lumière des recherches récentes », Le Mouvement social, nº 154, janvier-mars 1991, p. 3-40.

Carré de Malberg (Nathalie), « Les limites du libéralisme économique chez les inspecteurs des Finances sous la IIIe République », Bulletin d’histoire de la France contemporaine, nº 6, 1985, p. 37-67.

Dard (Olivier), Jean Coutrot : de l’ingénieur au prophète, Besançon, Presses Universitaires Franc-Comtoises, 1999, 468 p.

Dockès (Pierre) et alii (dir.), Les traditions économiques françaises, 1848-1939, Paris, CNRS éd., 2000, 1001 p.

Jeanneney (Jean-Noël), François de Wendel en République, Paris, Le Seuil, 1976, 669 p.

Lacroix-Riz (Annie), Industriels et banquiers sous l’Occupation. La collaboration économique avec le Reich et avec Vichy, Paris, Armand Colin.

Mouré (Kenneth), La politique du franc Poincaré (1926-1936), Paris, Mission historique de la Banque de France/Albin Michel, 1998, 554 p.

Nouschi (Marc), « Georges Boris, analyste de la crise économique et sa pratique dans les années 30 en France », Le Mouvement social, janvier-mars 1981, nº 114, p. 51-75.

Rochebrune (Renaud de) et Hazera (Jean-Claude), Les patrons sous l’Occupation, Paris, Odile Jacob, 2éd., 1997, 2 t., 874 p.

Sauvy (Alfred), Histoire économique de la France entre les deux guerres, 2e éd., Paris, Economica, 1984, 3 vol. 

C. Période 1945-1967

Arena (Richard), « Les économistes français en 1950 », Revue économique, nº 5, septembre 2000, p. 969-1008.

Andrieu (Claire), « À la recherche de la politique du crédit 1946-1973 », Revue historique, avril-juin 1984, p. 337-415.
  et Levan-Lemesle (Lucette), Prost (Antoine) (dir.), Les nationalisations de la Libération. De l’utopie au compromis, Paris, Presses de la FNSP, 1987, 392 p.

Badel (Laurence) (dir.), La nationalisation de l’électricité, nécessité technique ou logique politique ?, Association pour l’histoire de l’électricité en France, Paris, PUF, 1996, 595 p.

Bonin (Hubert), Histoire économique de la IVe République, Paris, Economica, 1987, 447 p.

Bossuat (Gérard), La France, l’aide américaine et la construction européenne 1944-1954, 2e éd., Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 1997, 1042 p.

Brunhoff (Suzanne de), Capitalisme financier public, influence économique de l’État en France, 1948-1958, Paris, Sedes, 1965, 212 p.

Caron (François), « Le plan Mayer : un retour aux réalités », Histoire économie et société, nº 3, 3e trimestre 1982, p. 423-437.

Carré de Malberg (Nathalie) (dir.), La direction du Budget face aux grandes mutations des années cinquante, acteur… ou témoin ?, Paris, Comité pour l’Histoire économique et financière de la France, 1998, 864 p.

Chessel (Marie) et Pavis (Fabienne), Le patron, le technocrate et le professeur. Une histoire de l’enseignement supérieur de gestion, Paris, Belin, 2001, 284 p.

Descamps (Florence) (dir.), La France et les institutions de Bretton Woods, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 1998, 379 p.

Ehrmann (Henry), La politique du patronat français : 1936-1955, Paris, Arman Colin, 1959, 416 p.

Fridenson (Patrick), « Le prix de l’expansion : le financement de Renault en 1948 », Études et Documents, X, 1998, p. 451-472 ; « Who is responsible for the French economic miracle (1945-1960) », in Adcock (Michael), Chester (Emily), Whiteman (Jeremy) (ed.), Revolution, society and the politics of memory, Melbourne, University of Melbourne Press, 1997, p. 309-313.

Gauron (André), Histoire économique et sociale de la Ve République, tome I : Le temps des modernistes, Paris, La Découverte, 1983, 212 p.

Girault (René) et Poidevin (Raymond) (dir.), Le rôle des ministères des Finances et des ministères de l’Économie dans la construction européenne, 1957-1978, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2002, t. I, 572 p., t. II, 210 p.

Glachant (Jean-Michel), Le marché et le hors-marché. Une analyse économique des entreprises publiques françaises, Paris, Publications de la Sorbonne, 1994, 250 p.

Gueslin (André), L’économie ouverte, 1948-1990, Paris, La Découverte, 1989, 128 p.

Guillaumont-Jeanneney (Sylviane), Politique monétaire et croissance économique de la France, 1950-1966, Paris, Armand Colin, 1969, 168 p.

Institut Charles de Gaulle (dir.), De Gaulle en son siècle, t. III, Paris, Plon/La documentation française, 1992, 768 p. ; 1958 : la faillite ou le miracle ? Le plan de Gaulle-Rueff, Paris, Economica, 1986, 194 p.

Kocher-Marboeuf (Eric), Une décennie d’action au service de la France gaullienne, Jean-Marcel Jeanneney, 1959-1969, Thèse de doctorat, Berstein (Serge) (dir.), IEP de Paris, 1996, à paraître au Comité pour l’histoire économique et financière de la France.

Launay (Marcel), Robert Buron, Paris, Beauchesne, 1993, 208 p.

Le Douarec (François), Félix Gaillard, 1919-1970, un destin inachevé, Paris, Economica, 1991, 243 p.

Lévy (Michel), Alfred Sauvy : compagnon du siècle, Paris, Manufacture, 1990, 219 p.

Lévy-Leboyer (Maurice) et Girault (René) (dir.), Le plan Marshall et le relèvement économique de l’Europe, Paris, Comité pour l’histoire économiqueet financière de la France, 1993, 840 p.

Lynch (Frances), France and the International Economy, Londres, Routledge, 1997, 227 p.

Mercié (Claudie), « Profils polytechniciens des trente glorieuses, 1945-1975 », in Belhoste (dir.), La France des X : deux siècles d’histoire, Paris, Economica, p. 369-385.

Mioche (Philippe), La sidérurgie et l’Etat en France des années quarante aux années soixante, Thèse de doctorat d’État, Université de Paris IV, 1992.

Morsel (Henri) (dir.), Histoire de l’électricité 1946-1987, t. III, Paris, Fayard, 1996, 1 196 p.

Mounier-Kahn (Pierre), L’informatique en France de la 2e Guerre mondiale au plan Calcul : science, industrie, politiques publiques, thèse de doctorat, CNAM, 1999.

Quennouëlle (Laure), « Les hauts fonctionnaires des Finances et la monnaie à travers la source orale, 1944-1958 », Études et Documents, VI, 1994, p. 489-550.

Roussel (Eric), Georges Pompidou, Paris, J-C Lattès, 1994, 562 p.

Samuel (Patrick), Michel Debré. L’architecte du général, Suresnes, Arnaud Franck Éditions, 2000, 415 p.

Valence (Thierry de), Les politiques monétaires, budgétaires et conjoncturelles en France (janvier 1959-juin 1974), DEA, Caron (François) (dir.), Université de Paris IV, 1998.

Wachtel (Marc) et Revel (Jacques) (dir.), Une École pour les sciences sociales : de la 6e section à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris, Éditions du Cerf, 1998, 554 p.

V. Économie – statistiques – Plan – comptabilité nationale

Armatte (Michel), « Les mathématiques sauraient-elles nous sortir de la crise économique ? X-Crise au fondement de la technocratie », in Martin (Thierry) (dir.), Mathématiques et action politique, Paris, INED, 2000, p. 113-130.
  et Desrosières (Alain), « Méthodes mathématiques et statistiques en économie : nouvelles questions sur d’anciennes querelles », in Beaud (J.P.) et Prévost (J. G), L’ère du chiffre, systèmes statistiques et traditions nationales, Montréal, Presses Universitaires du Québec, 2000, p. 431-481.

Bauchet (Pierre), La planification française : du premier au sixième Plan, Paris, Le Seuil, 5e éd., 1970, 384 p.

Beitone (Alain), L’information économique et sociale, Recherche réalisée pour la Fédération de l’Éducation Nationale dans le cadre d’une convention FEN-IRES, Noisy-Le-Grand, Institut de recherches économiques et sociales, septembre 1997, 176 p.

Belhoste (Bruno), La formation polytechnicienne, Paris, Dunod, 1994, 469 p. ; (dir.), La France des X : deux siècles d’histoire, Paris Economica, 1995, 398 p.

Beltran (Alain), Bungener (Martine), « Itinéraire d’un ingénieur. Pierre Massé avant le Plan », Vingtième siècle, nº 15, Juillet-Septembre 1987, p. 59-68.

Boyer (Robert), « La croissance française de l’après-guerre et les modèles économiques », Revue économique, nº spécial, vol. XXVII, nº 5, septembre1976, p. 882-940 ; « French statism at the crossroad », in Crouch (Colin) et Streeeck (Wolfgang) (dir.), Political economy of modern capitalism, Londres, Sage Publications, 1997, p. 71-101 ; « Vers l’érosion du particularisme français ? », French Politics and Society, vol. 10, nº 1, Printemps 1992, p. 9-24 ; « The influence of Keynes on French Economics Policy : Past and Présent », Série des tirés à part du CEPREMAP, nº 159 ; « Les modèles macro-économiques globaux et la comptabilité nationale (1950-1980) », in Pour une histoire de la statistique, Paris, Economica, 1987, t. II, p. 635-659 ; « L’économiste face aux innovations qui font époque. Les relations entre histoire et théorie », Revue économique, septembre 2001, p. 1 065-1 113.
  et Dore (Ronald) (dir.), Les politiques des revenus en Europe, Paris, La Découverte, 1994, 220 p.

Bouvier (Jean), Initiation au vocabulaire et aux mécanismes économiques contemporains : xixe siècle–xxe siècle, Paris, SEDES, 3e éd., 1977, 370 p.

Brunhes (Bernard), Présentation de la comptabilité nationale, Paris, Dunod, 1980, 92 p.

Cazes (Bernard), « Les rapports entre rationalisation des choix budgétaires et planification nationale », Analyse et prévision, juillet-août 1970, p. 427-431.

Cinquante ans d’INSEE ou la conquête du chiffre, Paris, INSEE, 1996, 220 p.

Desrosières (Alain), « Les spécificités de la statistique publique en France », Courrier des statistiques, nº 49, 1989, p. 37-54 ; « La construction de la statistique publique italienne et sa réorganisation en 1989 », Courrier des statistiques, nº 52, décembre 1989, p. 3-8 ; La politique des grands nombres. Histoire de la raison statistique, Paris, La Découverte, 1993, 440 p. ; « De l’école de l’INSEE à l’ENSAE et l’ENSAI : 1942-1994. Éléments d’histoire d’une école de statistique et d’économie », communication à la 4e conférence internationale sur l’enseignement de la statistique (ICOTS 4), Marrakech, juillet 1994, Paris, INSEE/Centre de Recherche en Economie et Statistique, 20 p. ; « La commission et l’équation : une comparaison des plans français et néerlandais entre 1945 et 1980 », Genèses, 1999, p. 28-52.

Etner (François), Histoire du calcul économique en France, Paris, Economica, 1987, 304 p.

Fischman (Marianne), Lengel (Émeric), « Le regard des ingénieurs français sur la machine sociale : X Crise et la construction des premiers modèles macro-économiques des années 30 », à paraître in Breton (Yves), Le Gall (Philippe) (dir.), L’émergence d’une tradition économique française ; « X-Crise et le modèle des frères Guillaume », in Dockès (Pierre) et alii (dir.), Les traditions économiques françaises : 1848-1939, Paris, éd. CNRS, p. 369-382 ; « La contribution d’X-Crise à l’émergence de l’économétrie en France dans les années 30 », Revue européenne des sciences sociales, t. XXXVIII, 2000, p. 115-134.

Favereau (Olivier), « Des secrets et des rencontres. Contributions des années50 à redécouvrir dans les années 2000 », Revue économique, nº 5, septembre 2000, p. 1 079-1 094.

Fourquet (François), Les Comptes de la puissance. Histoire de la comptabilité nationale et du Plan, Paris, Encres, 1980, 462 p.

Fraisse (Robert), « Sciences humaines et sociales, État et entreprise : les années 70 », Entreprises et histoire, nº 11, mars 1996, p. 109-112.

Fridenson (Patrick), « le changement par le calcul économique : le cas de Renault (1956-1980) », Revue française de gestion, septembre-octobre 1998, p. 60-69.

Furner (Mary O.) et Supple (Barry) (eds.), The state and economic knowledge. The American and British experiences, Cambridge, Cambridge University Press, 1990, 477 p., p. 354-375.

Glachant (Jean-Michel), « Maurice Allais et la fondation d’une seconde école française de tarification rationnelle des entreprises publiques », Économies et sociétés, série Economica, nº 11, juin 1989, p. 109-140.

Grandmont (Jean-Michel), « Rapport sur les travaux scientifiques de Maurice Allais », Annales d’économie et de statistiques, nº 14, 1989, p. 25-38.

Henry (Gérard-Mary), Keynes, Paris, Armand Colin, 1997, 223 p.

Hufty (Marc) (dir.), La pensée comptable. État, néolibéralisme, nouvelle gestion publique, Paris, PUF, 1998, 256 p.

Israel (Giorgio), La mathématisation du réel, Paris, Le Seuil, 1996, 365 p.

Jobert (Bruno) et Théret (Bruno), « France : la consécration républicaine du néo-libéralisme. L’ultime étape d’une reconquête ? », in Jobert (Bruno) (dir.), Néolibéralisme et politiques publiques en Europe, Paris, L’Harmattan, 1993, p. 1-50.

Lebaron (Frédéric), La croyance économique, Paris, Le Seuil, 2000, 261 p. ; « Les fondements sociaux de la neutralité économique », Actes de la recherche en sciences sociales, nº 116-117, mars 1997, p. 69-91 ; « La dénégation du pouvoir. Le champ des économistes français au milieu des années 1990 », Actes de la recherche en sciences sociales, nº 119, septembre 1997, p. 3-27.

Le Gall (Philippe), Histoire de l’économétrie (1914-1944). L’érosion du déterminisme, thèse de doctorat, Lallement (Jérôme) (dir.), Université de Paris I, 1994 ; « La loi, l’homme, le nombre : retour sur l’histoire de la modélisation économétrique », Revue d’histoire des sciences humaines, à paraître.

Lordon (Frédéric), « Le désir de faire science », Actes de la recherche en sciences sociales, nº 119, septembre 1997, p. 27-35.

Malinvaud (Edmond), « Pourquoi les économistes ne font pas de découvertes », Revue d’économie politique, volume 106, nº 6, 1996, p. 929942 ; « Recherche et enseignement supérieur. Les défis de la discipline économique », Revue économique, septembre 2000, p. 1 043-1 053.

Mioche (Philippe), Le Plan Monnet : genèse et élaboration, 1941-1947, Paris, Publications de la Sorbonne, 1987, 323 p.
  et Cazes (Bernard) (dir.), Modernisation ou décadence, contribution à l’histoire du Plan Monnet et de la planification en France, Aix-en-Provence, Publications Université de Provence, 1990.

Munier (Bertrand), « Portée et signification de l’œuvre de Maurice Allais, Prix Nobel d’économie 1988 », Revue d’économie politique, 99e année, nº 1, 1989, p. 1-27.

Nizard (Lucien) avec Belanger (Pierre), Laraucin (Jean-Paul), Longepierre (Michel), Bouchet (Claude), Monzies (Marie-Christine), Muller (Pierre), Changement social et appareil d’État du 5e au 6e Plan, Grenoble, CERAT, 1974, 357 p., et annexes.

Ogien (Albert), L’esprit gestionnaire, Paris, Éditions de l’EHESS, 1995, 209 p.

Pavé (Francis), « Du concept pur aux applications pratiques et retour. Les tribulations de l’Institut Henri Poincaré et de l’Institut de la Statistique de l’Université de Paris », Gérer et comprendre, mars 2002, nº 67, p. 63-66.
  et Colasse (Bernard), « La mathématique et le social. Entretien avec Georges Th. Guilbaud », Gérer et comprendre, mars 2002, nº 67, p. 67-74.

Perroux (François), Les Comptes de la Nation. Apparences et réalités dans notre comptabilité nationale, Paris, PUF, 1949, 256 p.

Pour une histoire de la statistique, t. I : Contributions, Paris, Economica, 2e éd., 1987, 593 p. ; t. II : Matériaux, Paris, Economica, 2e éd., 1987, 969 p.

Prou (Charles), Méthodes de la comptabilité nationale française, Paris, Armand Colin, 1956, 224 p.

Riutort (Philippe), « Le journalisme au service de l’économie. Les conditions d’émergence de l’information économique en France à partir des années 50 », Actes de la recherche en sciences sociales, nº 131-132, mars 2000, p. 41-56.

Riveline (Claude), « Le retour des tribus », Sociétal, juin 1997, p. 39-44.

Rousso (Henry) (dir.), De Monnet à Massé, enjeux politiques et objectifs économiques dans le cadre des quatre premiers plans (1946-1965), Paris, Éditions du CNRS, 1986, 245 p. ; « La planification en crise (1965-1985) », Paris, Éd. du CNRS, 1987, 229 p.

Spenlehauer (Vincent), « L’évaluation des politiques publiques, avatar de la planification », Université de Grenoble II, thèse de doctorat, 1998.

Steiner (Philippe), « La Revue économique, 1950-1980. La marche vers l’orthodoxie académique ? », Revue économique, nº 5, septembre 2000, p. 1009-1058.

Trente ans de prévision et de conseil, 1965-1995, actes du colloque à l’occasion du trentenaire de la direction de la Prévision, Paris, Imprimerie nationale, 1997, 320 p.

Touchelay (Béatrice), L’INSEE des origines à 1961 : évolution et relation avec la réalité économique et sociale, thèse de doctorat, Broder (Alfred) (dir.), Paris XII, 1993. « L’INSEE et le CNPF de 1946 à 1961 : l’histoire d’une alliance modernisatrice », Le Mouvement social, avril-juin 2000, p. 25-47.

Vanoli (André), Une histoire de la comptabilité nationale, Paris, La Découverte, 2002, 656 p.

Villa (Pierre), Une analyse macroéconomique de la France au xxe siècle, Paris, Éd. du CNRS, 1993, 416 p.

Volle (Michel), Histoire de la statistique industrielle, Paris, Economica, 1982, 304 p.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540