Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Bureau des finances de la généralité de Lyon. XVIe-XVIIIe siècle

 | 
Karine Deharbe

Première partie. Un Bureau bien organisé

Chapitre premier. Origine et évolution de l’institution

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’histoire du Bureau s’enracine dans la longue période qui précède.

Depuis la création des trésoriers de France et des généraux des finances, genèse de l’institution, la monarchie aboutit à créer un corps unitaire, dont les membres ont une conscience aiguë. La royauté, à son égard, suit une ligne de conduite variable : tantôt prodigue, tantôt raisonnable, elle pourvoit à ses effectifs en fonction de ses besoins ou bien des sursauts d’une raison qui la conduisent à refréner ses penchants naturels.

Il est certes facile de créer des offices. Il faut ensuite leur fournir gages et travail…

I. DE L’ORIGINE DES TRÉSORIERS DE FRANCE ET DES GÉNÉRAUX DES FINANCES

Les bureaux des finances se rattachent par leurs origines à la fois aux trésoriers de France, chargés dans les chambres du Trésor de l’administration du domaine à l’exclusion des baillis et sénéchaux, et aux généraux des finances, compétents pour les revenus extraordinaires ou impositions1.

A. DE LA CRÉATION DES TRÉSORIERS DE FRANCE ET DE...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540