Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les ingénieurs des Mines : cultures, pouvoirs, pratiques

 | 
Anne-Françoise Garçon
, 
Bruno Belhoste

Conclusions

Les enseignements de l’histoire

Pierre Couveinhes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Mesdames et Messieurs, Bruno Belhoste a brillamment synthétisé les contributions présentées lors des deux journées de ce colloque. Je ne reviendrai pas sur chacune d’entre elles, mais je voudrais remercier chaleureusement tous les intervenants pour leurs exposés passionnants. Au nom des ingénieurs des Mines, je remercie tout particulièrement les historiens, qui nous ont tendu un miroir où s’est reflétée une image que nous devons méditer et dont chacun d’entre nous s’efforcera certainement de tirer le meilleur profit.

Quelques considérations générales sur l’histoire

Je commencerai ma présentation par quelques considérations générales sur l’histoire. Cervantès a écrit, dans la première partie du Quichotte :

« La vérité dont la mère est l’histoire, émule du temps, dépôt des actions, témoin du passé, exemple et connaissance du présent, avertissement de l’avenir ».

À cet égard, je me permettrai de ne pas être d’accord avec mon collègue et ami Olivier Appert qui, citant George Bernard Shaw, s...

Auteur

Pierre Couveinhes est ingénieur général des Mines, rédacteur en chef des Annales des mines depuis 2008 et président de la Commission des Annales des mines depuis 2009. En 2010, il a été chargé de coordonner les manifestations organisées pour commémorer le bicentenaire de la loi et du décret de 1810, qui ont organisé le « Corps impérial des ingénieurs des Mines ». Parmi ces manifestations, figurait le colloque historique dont les actes sont présentés dans ce volume.
Après un début de carrière au ministère de l’Industrie, principalement à la Direction générale de l’énergie et des matières premières, Pierre Couveinhes a intégré, en 1984, le groupe Usinor (aujourd’hui Arcelor-Mittal), où il a en particulier dirigé le département « Aciers pour emballage ». En 1992, le groupe Vivendi lui a confié la coordination de la construction d’une cité de l’audiovisuel sur le site des studios de Babelsberg, près de Berlin. Il a rejoint le Conseil général des mines en 1999, où il a notamment contribué à la mise en place de la Commission de régulation de l’électricité. De 2000 à 2008, il a été directeur Business de la CEPMA, agence de l’Otan chargée de la gestion des oléoducs dans la zone Centre-Europe. Parallèlement à ces fonctions, il a été, de 2001 à 2005, président de la Commission des industries techniques du cinéma et l’audiovisuel au Centre national de la cinématographie. En 2008, il a rejoint le Conseil général des mines, devenu aujourd’hui le Conseil général de l’économie, de l’industrie, de l’énergie et des technologies (CGEIET).

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540