Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les ingénieurs des Mines : cultures, pouvoirs, pratiques

 | 
Anne-Françoise Garçon
, 
Bruno Belhoste

Ressources energétiques et minérales : contrôle et ‎régulation

L’administration des Mines et le développement de la filière des carburants nationaux, carburants de remplacement, en France, de 1918 à la fin de la Seconde Guerre mondiale

Jean-Philippe Passaqui

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Pendant la Première Guerre mondiale, les capacités de production des constructeurs automobiles français connaissent une croissance considérable, destinée à répondre à la demande de la Défense nationale. Cela signifie une augmentation des besoins en hydrocarbures. Après le conflit, l’extension du parc de véhicules civils risque de ne pas faire retomber la consommation en carburants. C’est dans ces conditions que sont posés les premiers jalons d’une politique d’approvisionnements qui vise à répondre à la demande la plus immédiate en produits pétroliers, avant d’envisager la production de carburants capables de se substituer à l’essence de pétrole.

La Première Guerre mondiale montre ainsi le rôle pris par l’économie pétrolière qui, bien que pesant moins sur l’ensemble de l’activité industrielle française que l’économie charbonnière, occupe désormais une place importante parmi les préoccupations gouvernementales.

Dès 1914, les inquiétudes grandissent, dans la mesure où la Fran...

Auteur

Jean-Philippe Passaqui est chercheur associé au Centre d’histoire des techniques (CH2ST-EA 127, université Paris-I–Panthéon-Sorbonne), professeur d’AEHSC en classes préparatoires Saint-Cyr, au lycée militaire d’Autun. Ses travaux portent sur l’industrie des carburants nationaux en France, depuis la Première Guerre mondiale. À ce titre, il prépare, depuis 2008, un mémoire de HDR, sous le parrainage du professeur Anne-Françoise Garçon. Celui-ci porte notamment sur les tentatives de valorisation, en France, des schistes bitumineux. Enfin, il vient d’achever la rédaction d’un ouvrage s’appuyant sur les mémoires des élèves ingénieurs de l’École des mines de Paris, afin d’étudier les transformations de l’industrie houillère du centre de la France, de 1851 à 1873.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540