Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les ingénieurs des Mines : cultures, pouvoirs, pratiques

 | 
Anne-Françoise Garçon
, 
Bruno Belhoste

Securité et environnement‎

Savoir, prévoir, vouloir…

William Dab

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La présidence de cette session est surtout pour moi l’opportunité d’exprimer l’immense estime que je ressens de longue date pour les ingénieurs des Mines. D’abord, et bien évidemment, en raison de l’excellence de votre formation, avec toute la puissance intellectuelle et scientifique qui la caractérise. Il est inutile ici d’énumérer les membres du corps des Mines qui ont joué des rôles nationaux et internationaux dans tous les domaines, et qui sont passés à la postérité. Ensuite, peut-être aussi parce que j’avoue avoir le regret de ne pas être un des vôtres (à supposer que j’eusse réussi les concours requis…). En fait, j’ai longtemps hésité entre le métier d’ingénieur et celui de médecin… avec ce résultat curieux que la médecine m’a mené à former aujourd’hui des ingénieurs du Cnam. Enfin, parce que les ingénieurs des Mines avec qui j’ai eu la chance de travailler, je pense particulièrement à Gérard Renon et à Philippe Vesseron, m’ont fortement marqué par leur capacité à articuler un...

Auteur

Ancien directeur général de la Santé (2003-2005), William Dab est professeur titulaire de la chaire « Hygiène et sécurité » et directeur de l’Institut d’hygiène industrielle et de l’environnement – Sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (IHIE-SSET) du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam). Il est médecin, ancien interne des hôpitaux de Paris et docteur ès sciences (Épidémiologie). Après une carrière hospitalière, il a travaillé à l’Observatoire régional de santé d’Île-de-France, puis il a enseigné l’évaluation des risques sanitaires à l’École nationale de la santé publique. Il a été directeur adjoint du Service des études médicales d’EDF-GDF et délégué général de l’Association pour la prévention de la pollution atmosphérique (APPA). Ses travaux ont porté sur la surveillance épidémiologique, l’organisation du système de sécurité sanitaire, le sida et la sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (pollution atmosphérique, rayonnements, pollution des sols). Il anime le Nanoforum du Cnam, instance de débat public sur les nanotechnologies. Il coordonne le Réseau francophone de formation en santé au travail. Membre d’une dizaine de sociétés savantes et ancien vice-président de la Société française de santé publique, il préside le jury du prix « Santé et entreprises » du Club européen de la santé et est membre fondateur de l’Observatoire du principe de précaution. Il a été le président élu du Comité européen Environnement et santé de l’OMS pour la région Europe (53 pays membres). Il anime la rubrique Santé et environnement du Quotidien du médecin. Il est l’auteur de cinq livres (dont le « Que sais-je ? » Santé et Environnement, n° 3771) et d’une centaine de publications scientifiques.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540