Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les ingénieurs des Mines : cultures, pouvoirs, pratiques

 | 
Anne-Françoise Garçon
, 
Bruno Belhoste

Innovation et industrialisation

L’essence nouvelle de la technique

Thierry Gaudin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Merci André, c’est un plaisir d’intervenir à la fin de cette session. Je vais être bref, car je ne voudrais pas qu’il manque du temps pour la discussion. Plutôt que de faire une synthèse, je souhaite remercier tous les participants pour les éclairages très divers qu’ils nous ont apportés. Hervé Joly nous a décrit très précisément les rôles des ingénieurs dans les mines au xxsiècle, avec un tableau de toutes leurs affectations. L’affaire de l’accident auquel s’est trouvé confronté Henry Fournel, ainsi que l’a présentée Lionel Latty, était très impressionnante au plan humain. Ce cas et ses péripéties judiciaires ont certainement rappelé des souvenirs à tous ceux qui ont vécu de tels problèmes en région. J’ai été assez étonné par ce qu’a dit Jean Rochat sur le rôle des ingénieurs des Mines dans les autorisations de sociétés. La dialectique libérale-dirigiste, présente tout l’après-midi, était particulièrement bien illustrée. Je relèverais simplement un point remarquable : comme nous ...

Auteur

Thierry Gaudin est ingénieur général des Mines, président de « Prospective 2100 » (http://2100.org). Il a été, de 1965 à 1969, dans la région du Nord, chargé des questions industrielles et de recherche auprès du préfet de Région. Puis, pendant dix ans, au ministère français de l’Industrie (1971-1981), responsable de la construction d’une politique d’innovation : débuts du capital-risque, constitution des agences régionales d’information scientifique et technique, salon Inova, mise en place d’enseignements du design, réseaux régionaux recherche-industrie, réforme de l’Anvar… De 1982 à 1992, il a fondé et dirigé le Centre de prospective et d’évaluation du ministère de la Recherche et de la technologie : veille technologique internationale, évaluation de l’efficacité des recherches et grands programmes technologiques, élaboration d’une prospective mondiale du siècle prochain, publiée en 1990 et 1993 chez Payot sous le titre 2100, récit du prochain siècle. Depuis 1993 : création de « Prospective 2100 », association internationale ayant pour objectif de préparer des programmes planétaires pour le xxie siècle, publications d’ouvrages sur la prospective et l’innovation, conférences dans les milieux industriels, scientifiques et culturels.

Publications récentes : L’Empreinte de la technique. Ethnotechnologie prospective, colloque de Cerisy 2009, coordonné avec Élie Faroult, L’Harmattan, 2010 ; La Pensée anticipatrice, thèse de doctorat en sciences de l’information et de la communication, sur travaux, soutenue à l’université de Paris-X-Nanterre le 17 avril 2008.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540