Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les ingénieurs des Mines : cultures, pouvoirs, pratiques

 | 
Anne-Françoise Garçon
, 
Bruno Belhoste

Les sciences, la diffusion du savoir sur trois siècles

Les experts des Mines : transferts et circulations entre les pays germaniques et la France (1750-1850)

Jakob Vogel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le rôle singulièrement important du monde germanique et du modèle de la « science des mines », élaboré à l’Académie minière de Freiberg en Saxe, pour l’élaboration du statut du corps des Mines français, au tournant du xviiie et au xixsiècle, est un fait déjà bien reconnu par les contemporains. Dans le contexte de la préparation de la nouvelle loi des Mines napoléonienne (qui devint la loi de 1810), l’ingénieur en chef Duhamel, en station dans les départements de la Moselle, de la Meurthe, du Bas-Rhin, de Rhin et Moselle, de la Sarre et du Mont-Tonnerre, parlait même de « sortir » la France de son statut d’« enfance » en appliquant au pays « les lois de l’Allemagne1 ». Les historiens français et allemands ont souvent décrit l’influence que le modèle allemand, ou plus précisément saxon, a joué au cours de la deuxième moitié du xviiisiècle, non seulement dans le développement de l’industrie minière française, mais aussi dans la formalisation et l’institutionnalisation de l’Art des ...

Auteur

Professeur d’histoire de l’Europe, xixe-xxe siècle au Centre d’Histoire de Sciences Po, Paris (depuis avril 2011), après avoir été professeur et directeur du Centre d’études européennes comparées (ZEUS) à l’université de Cologne (2008-2011) et directeur adjoint au Centre Marc-Bloch à Berlin (2006-2008). Ses travaux portent sur l’histoire culturelle, économique et sociale de l’Europe du « long xixe siècle ». Les dernières années il a travaillé et publié sur l’Histoire des savoirs et des sciences des xviiie et xixe siècles, notamment dans le secteur des Mines et de la production du sel. Ses premiers travaux portaient sur l’Histoire de la nation et du nationalisme dans une perspective comparée.
Publications (sélection) : Kirstin Buchinger, Claire Gantet, Jakob Vogel (dir.), Europäische Erinnerungsräume, Francfort/M., Campus, 2009 ; Ein schillerndes Kristall. Das Salz im Wissenswandel zwischen Frühneuzeit und Moderne, Cologne, Boehlau Verlag, 2008 ; Hartmut Berghoff, Jakob Vogel (dir.), Wirtschaftsgeschichte als Kulturgeschichte. Dimensionen eines Perspektivenwechsels, Francfort/M., Campus, 2004 ; Ralph Jessen, Jakob Vogel (dir.), Wissenschaft und Nation in der europäischen Geschichte, Francfort/M., Campus, 2002 ; Nationen im Gleichschritt. Der Kult der ‚Nation in Waffen‘ in Deutschland und Frankreich (1871-1914), Göttingen, Vandenhoeck & Ruprecht, 1997.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540