Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les ingénieurs des Mines : cultures, pouvoirs, pratiques

 | 
Anne-Françoise Garçon
, 
Bruno Belhoste

Les sciences, la diffusion du savoir sur trois siècles

Théorie et ingéniérie économiques : deux siècles de contribution des ingénieurs des Mines

Michel Armatte

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pour traiter du rôle des ingénieurs des Mines en économie, nous allons en passer d’abord par quelques propos liminaires sur la science économique comme ingénierie, et sur ses rapports avec le rôle économique de l’État dans différents régimes de savoirs.

I. La science économique

Compte tenu de l’étendue de la période évoquée par un bicentenaire il serait déraisonnable de penser que la science économique soit restée la même sur cette période. Non seulement elle s’est enrichie tout au long de cette période, mais elle l’a fait en modifiant sans cesse sa dénomination, la définition de son champ d’étude, et les visions et paradigmes théoriques ou méthodologiques qui se sont concurrencés et succédé. Il n’est pas nécessaire toutefois de remonter à l’Ancien Régime et l’on peut considérer qu’après la chute de l’empire, l’économie discutée, enseignée et diffusée est largement sous l’influence majoritaire de l’école libérale française initiée par Jean-Baptiste Say, et poursuivie par Joseph Garnie...

Auteur

Michel Armatte est ingénieur Ensam 1967. Après un DEA de statistique en 1968, il est maître de conférences à l’université Paris-Dauphine et soutient une thèse d’économie à l’EHESS en 1995 sur l’histoire du modèle linéaire en statistique et économétrie. Il est directeur de l’UFR Économie appliquée de 1995 à 2000 et chef de projet Enseignement numérique (CANEGE et AUNEGE). Retraité depuis 2009, il est chercheur associé au Centre Alexandre-Koyré depuis 2000.
Publications récentes : « Crise financière : modèles du risque et risque de modèle », Mouvement, 2009, www.mouvements.info/crise-financiere-modeles-du-risque.htm ; « Climate Change Scenarios and the economic crisis », in Changing Climate, Changing Economy, 2009, Jean Philippe Touffut (éd.), Edward Elgar, The Cournot Centre for Economic Studies Serie ; La Science économique comme ingénierie. Quantification et Modélisation, 2010, Paris, Presse des Mines ; « L’observation est-elle un témoignage », colloque de Besançon, septembre 2010, Journal électronique d’histoire des probabilités et de la statistique, 2011, vol. 7/n° 2, www.jehps.net ; « L’économiste dans la cité : ingénierie et expertise », Nouvelles Perspectives en sciences sociales, 2011, vol. 6, n° 2, p. 97-131.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable