Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les ingénieurs des Mines : cultures, pouvoirs, pratiques

 | 
Anne-Françoise Garçon
, 
Bruno Belhoste

Les sciences, la diffusion du savoir sur trois siècles

Culture de la rationalisation chez les ingénieurs durant la seconde industrialisation

Michel Letté

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Avant qu’il ne désigne un mode d’organisation de la production industrielle, du travail et de l’entreprise au sortir de la Première Guerre mondiale, le terme « rationalisation » est une catégorie de la pensée et de l’action dont s’était largement emparée la classe des ingénieurs au cours du xixsiècle. On retracera brièvement l’histoire de la formation et de la diffusion des cultures aux origines d’un mouvement qui culmine avec la seconde industrialisation en faveur de la planification des méthodes de gouvernement et d’une affirmation de la puissance publique dans le domaine de la production scientifique et de la pratique industrielle.

Dans la continuité du scientisme triomphant, de la consolidation de l’État et du rôle des compétences technico-administratives au cours de la IIIRépublique, quelques ingénieurs, tel Henry Le Chatelier, corpsard des Mines occupant les plus hautes fonctions académiques, incarne l’une de ces évolutions de la rationalisation vers la recherche des moyens...

Auteur

Chimiste de formation, Michel Letté est maître de conférences en histoire des techniques au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam Paris). Il y a exercé depuis 2002 les fonctions de gestionnaire des collections du musée des Arts et Métiers. Il enseigne désormais au Centre d’histoire des techniques et de l’environnement (CDHTE), où il est également responsable de l’axe de recherches « Environnement, techniques, conflits » et du programme « Débordements industriels dans la cité et leurs conflits, xviiie-xxe siècles ». Publication : Henry Le Chatelier (1850-1936) ou la science appliquée à l’industrie, Presses universitaires de Rennes, 2004.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540