Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les grandes mutations de la marine marchande française (1945-1995). Volume II

 | 
Bernard Cassagnou

Annexes

Annexe 13. Jauge UMS

Texte intégral

1Source : IETM 21.09.99

Ancienne jauge d’Oslo de 1947

2La jauge d’un navire est sa capacité volumétrique intérieure, exprimée en tonneau de jauge valant 2,83 m3 ou 100 ft3.

3Jauge brute = approximativement volume principal sous le pont de tonnage, c.-à-d. : pont complet continu immédiatement au dessous du pont supérieur.

4Jauge nette = volume total des locaux fermés utilisables commercialement, c.-à-d. : jauge brute moins les espaces propres à la conduite, à la machine et à l’équipage.

5La jauge servait de base aux différents droits et taxes portuaires, mais à cause de la possibilité d’exclure certains espaces, ce système ne donna pas satisfaction longtemps. Certains ports ont pris comme assiette le parallélépipède enveloppant le navire et sa cargaison. Aussi prenaient-ils en compte le volume des containers chargés en pontée.

Jauge UMS

6La convention de Londres sur le jaugeage des navires du 23 juin 1969 est entrée en vigueur le 18 juillet 1982 (décret 82-725 du 12.08.82) et s’applique à tous les navires existants 12 années plus tard, soit à compter du 18 juillet 1992. Elle instaure un système uniforme de détermination des jauges brute et nette.

7Jauge brute ou gross tonnage : GT = K1.V
où V = volume total de tous les espaces fermés exprimés en m3 (mesurage intérieur jusqu’au bordé, hors membre, pas d’espace exclus)
et K1 = 0,2 + 0,02 log10 V soit : 0,26 pour 1 000 m3 ; 0,28 pour 10 000 m3 ;
0,30 pour 100 000 m3 ; 0,32 pour 1 000 000 m3.

8Le coefficient K1, s’il avait été fixe selon la proposition française de 1969, aurait permis de définir une nouvelle unité proche de l’ancien tonneau (si K1 = 0,292 le nouveau tjb est peu différent de 3,40 m3). Le coefficient K1 étant variable en fonction du volume, il n’existe plus d’unité de jauge.

9Le facteur (4d / 3D) du 1er terme ≤ 1, et le 1er terme > 0,25

10Vc = volume total des espaces à cargaison en m3

11K2= 0,2 + 0,02 log10Vc

12D = creux sur quille, en mètres. d = tirant d’eau, hors membres, au milieu du navire en mètres.

13N1 = nombre de passagers en cabines ne contenant pas plus de 8 couchettes.

14N2 = nombre de passagers autres que ceux en cabines ne contenant pas plus de 8 couchettes.

15N1 + N2 = nombre total de passagers que le navire est autorisé à transporter, si N1 + N2 < 13 on considère que N1 et N2 sont égaux à 0. La jauge nette semble être tombée rapidement en désuétude par manque d’application pratique.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540