Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Un consulat et ses finances. Millau (1187-1461)

 | 
Florent Garnier

Troisième partie. L'argent urbain

Introduction de la troisième partie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’argent se révèle tout à la fois « image, valeur et pouvoir »1, tant des situations individuelles que d’attitudes et de choix collectifs. De récents travaux lui ont été consacrés qu’il s’agisse de L’Argent du roi2, au temps de François Ier, de L’Argent des villages3 ou de L’Argent des campagnes4 pour la période médiévale et des temps modernes. Il intéresse en chacun de ces domaines les sphères privée et publique, l’individu et les groupes sociaux, le profane et le sacré, le monde des affaires et les gouvernements qu’ils soient urbains, princiers ou royaux. Les développements qui précèdent ont envisagé l’argent de manière indirecte, à travers les gens des finances qui le manient, leur fortune, mais également avec la répartition de l’impôt au sein des États du Rouergue et les problèmes rencontrés par les comptables face aux variations monétaires. Les registres des trésoriers municipaux permettent d’évaluer les dépenses et les recettes de la ville. Cependant ils ne rendent pas toujour...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable