Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Un consulat et ses finances. Millau (1187-1461)

 | 
Florent Garnier

Deuxième partie. Les gens des finances

Introduction de la deuxième partie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’étude d’une institution, qu’elle soit financière ou non, requiert de s’intéresser aux hommes qui la composent et la font évoluer. Rappelons-nous les mots de Lucien Febvre pour reprocher à Henri Jassemin, à propos de la Chambre des comptes de Paris au xve siècle, d’avoir négligé l’aspect humain1. Depuis une vingtaine d’années, la prosopographie a renouvelé l’histoire politique2. Des divers travaux menés, certains ont été consacrés aux gens des finances de la monarchie3, aux officiers financiers des principautés, qu’elles soient bretonne4, bourbonnaise5, bourguignonne6 ou orléanaise7, et au personnel des Chambres des comptes8. Les recherches relatives aux gens des finances des villes médiévales sont plus rares.

L’intérêt porté aux groupes des dirigeants municipaux a ouvert la voie à une meilleure connaissance des différents acteurs de la société urbaine9. La place des juristes au service des villes a particulièrement retenu l’attention10. Mais les personnes qui assument une fonction ...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540