Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Un consulat et ses finances. Millau (1187-1461)

 | 
Florent Garnier

Première partie. Les cadres politiques et financiers

Introduction de la première partie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Augustin Thierry, au milieu du xixe siècle, distinguait les villes de commune pour le Nord de la France, les villes de consulat dans le Midi et les villes de prévôté dans les régions du Centre1. On s’est efforcé depuis de relativiser cette classification en s’attachant au vocabulaire et aux concepts employés par la doctrine et la pratique médiévales2. La renaissance du droit romain a favorisé, par exemple, l’utilisation des termes de consulatus et d’universitas pour désigner des communautés qui naissent à l’autonomie3. Davantage que l’emploi du vocable consulat pour qualifier l’organisation nouvelle des villes du Midi4, c’est à déceler l’apparition d’une universitas, c’est-à-dire une « collectivité dont les membres ont la volonté et la conscience de former une seule personne dans leur existence et leur action commune »5, que notre recherche doit tendre. Sa reconnaissance a été une préoccupation des communautés d’habitants qui désirent accéder à la vie juridique. Elle s’accompagne al...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540