Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Wilfrid Baumgartner

 | 
Olivier Feiertag

Quatrième partie. Haut fonctionnaire des finances sous la Ve république (1958-1978) : les protections de l'économie d'endettement et la pression des marchés

Chapitre XIII. Le gouverneur au ministère des Finances : viscosité du système financier et de la société française (1959-1962)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les structures et les mécanismes du système financier français avaient été largement tenus à l’écart de la volonté réformatrice qu’avait incarnée Jacques Rueff et qui avait abouti aux mesures d’assainissement de décembre 1958. Mais dès le début de 1959, à peine formé le premier gouvernement de la Ve République sous l’ardente autorité de Michel Debré, l’auteur de L’Ordre social reprenait son combat en faveur d’une réforme radicale de l’organisation des marchés de l’argent en France, condition sine qua non, selon lui, de la réussite complète du plan de 1958. Cette critique, au vrai assez circonstancielle, eut d’autant plus de retentissement qu’elle coïncida avec un net retournement des conditions du fonctionnement même du système financier en France : le mouvement de reflux des capitaux (130 millions de dollars en 1959) qui suivit immédiatement l’annonce des mesures de redressement, ajouté aux excédents grandissants de la balance courante (435 millions de dollars pour la balance comme...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540