Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Wilfrid Baumgartner

 | 
Olivier Feiertag

Troisième partie. Gouverner la banque de la France (janvier 1949-mai 1958)

Chapitre XI. La sanction des finances extérieures et la convergence monétaire en Europe (1956-1958)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les dernières années de la IVe République furent marquées par la plus forte crise des finances extérieures que la France ait connue depuis les difficultés extrêmes des lendemains immédiats de la Seconde Guerre mondiale. La chute du régime trouva bien entendu dans les événements du 13 mai à Alger et dans les impuissances manifestes du pouvoir exécutif une cause autrement plus directe. Mais les difficultés chroniques de la balance des comptes entre 1956 et 1958 peuvent-elles pour autant être comprises coupées des données mouvantes de la politique extérieure de la France et des problèmes du fonctionnement de son régime constitutionnel ?

Gestionnaire de l’encaisse or et devises et des avoirs du Fonds de stabilisation des changes, la Banque de France, au moins autant que la direction des Finances extérieures du ministère des Finances, était a priori concernée au premier chef par le financement du déficit croissant de la balance des paiements. Mais il convient d’examiner plus précisément s...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540