Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Wilfrid Baumgartner

 | 
Olivier Feiertag

Troisième partie. Gouverner la banque de la France (janvier 1949-mai 1958)

Chapitre X. La Banque de France, La croissance économique et l’inflation (1954-1958)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Entre 1954 et la chute de la IVe République, l’histoire de l’économie française apparaît globalement caractérisée par le remarquable contraste entre l’état de crise financière latente quasi-permanent et la croissance régulière et rapide de l’économie réelle.

À l’intersection des deux niveaux d’analyse, la banque centrale offre un champ d’observation particulièrement riche : sous le long ministère d’Edgar Faure rue de Rivoli de septembre 1953 à la fin de 1955, l’ère des avances directes de la Banque à l’État et, conjointement, du financement public de l’économie semblait provisoirement se clore tandis que s’amorçait pour vingt ans la croissance résolue de l’économie française dans le contexte plus général d’un retour à la prospérité mondiale et à l’accélération des échanges internationaux, singulièrement entre les économies réunies dans la CEE. À partir de 1956 toutefois, à l’expansion dans la stabilité s’est progressivement substitué en France un mode de croissance inflationniste, en...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540