Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Wilfrid Baumgartner

 | 
Olivier Feiertag

Troisième partie. Gouverner la banque de la France (janvier 1949-mai 1958)

Chapitre IX. La banque de France face aux débuts de la construction européenne (1950-1955)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les répercussions sur les échanges européens de la hausse des prix mondiaux entraînée par la guerre de Corée, la rapide redéfinition des rapports de force qui en résulta au sein de l’Union européenne des paiements à peine née, la fin aussi du régime artificiel établi depuis 1948 par l’aide Marshall ont contribué, au début de la décennie 1950, à replacer d’un coup la France au contact des réalités extérieures, particulièrement dans son environnement européen. Sur le plan commercial et monétaire, le relèvement très rapide de la puissance financière de la RFA, évident au sein de l’UEP, lui faisait prendre la tête du bloc des pays fortement créditeurs de l’Union : la Belgique, la Hollande et secondairement la Suisse. Dans le même temps, les efforts de la Grande-Bretagne pour restaurer la prédominance internationale de la livre sterling prirent à partir de 1952 les formes du long débat sur le retour à la convertibilité externe des monnaies européennes au cours duquel le rôle d’arbitre, u...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540