Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Wilfrid Baumgartner

 | 
Olivier Feiertag

Troisième partie. Gouverner la banque de la France (janvier 1949-mai 1958)

Introduction de la troisième partie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« La Banque de France est une vieille dame, et les vieilles dames ne se laissent pas très aisément conter », avertissait Wilfrid Baumgartner devenu ministre des Finances, sollicité pour préfacer en 1961 une nouvelle chronique de la Banque de France1. « Je sais pour avoir gouverné sa maison pendant onze ans la rigueur d’une discrétion qui n’a d’égale que l’épaisseur des murs qui la protègent. » Mais l’ancien gouverneur, du même mouvement, regrettait aussi, « un peu hypocrite », que l’ouvrage qu’il présentait fût resté si allusif sur « les quinze dernières années ». C’est qu’il fallait sans doute, admettait-il non sans coquetterie, laisser le temps faire son œuvre.

L’histoire de la Banque de France au xxe siècle, et singulièrement après 1945, apparaît en effet toujours comme un champ encore largement en friche et, à la différence de l’avant-guerre, le cadre historique rapproché où camper le personnage étudié, entre 1949 et la fin de la Quatrième République, demande cette fois à être pl...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540