Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Entre glorification et abandon. L’État et les artisans en France (1938-1970)

 | 
Cédric Perrin

Conclusion Générale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le point de départ de ce travail était de mesurer l’évolution précise de l’artisanat au xxe siècle pour vérifier la conception courante de son déclin. À l’issu de la recherche, cette idée relève largement du préjugé. Il n’y a pas de déclin de l’artisanat sur la durée. Bien au contraire, il fait preuve de stabilité. Ce maintien n’est pas exempt de variations dont l’amplitude peut d’ailleurs être assez forte mais leurs mouvements s’annulent et se compensent pour revenir à l’équilibre. Cette évolution ressemble à la notion d’équilibre dynamique des physiciens. Il faut comprendre ainsi un équilibre qui n’est pas constant mais un mouvement dont les variations se font autour d’une même valeur et qui tendent à s’équilibrer. Pour l’artisanat au xxe siècle, la valeur d’équilibre s’établit autour de 800 000 artisans. L’importante diminution des années 1950 et 1960 n’a pas entièrement gommée la croissance précédente puisque les artisans sont légèrement plus nombreux vers 1970 qu’en 1938. L’équ...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540