Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La vallée engloutie (Volume 2 : catalogue des sites)

 | 
Justine Gaborit

Sites de la rive gauche en Syrie en aval du barrage de Tabqa (section F, Mésopotamie)

Tell Abou Hassan (Syrie) – F49

Texte intégral

Localisation

Région

Abou Kemal

Situation

rive gauche de l’Euphrate

Accès

7 km de l’agglomération de Hajin

Longitude

40.88511631

Latitude

34.65423656

Position

terrasse holocène ancienne

Environnement

surplombant directement le fleuve

Informations sur l’état du site

État de conservation

menacé

Dimensions du site

300 N.-N.-E./S.-S.-O. x 250 m O.-N.-O./E.-S.-E.

Superficie

7,5 ha

Altitude

189,5-202,5 m

Critères de datation

céramique, monnaie, architecture

Périodes d’occupation attestées

Période hellénistique

indéterminé

Période romaine

bourg, contrôle de route et point de traversée

Période sévérienne-sassanide

bourg, contrôle de route et point de traversée

1Ce site impressionnant (fig. 1) a été visité par G. Bell en 1909. En 1937, A. Parrot, directeur de la mission de Mari, à la recherche d’occupations contemporaines de son site, décida d’ouvrir un sondage à Tell Abou Hassan. La direction de ce chantier fut confiée à J. Lauffray, architecte de la mission : un rapide sondage de 20 x 10 m fut donc creusé sur 8 m de profondeur, entre le 22 février et le 6 mars 1938. Les résultats ont été très succinctement résumés par A. Parrot dans le rapport de la 4e campagne de fouilles de Mari (A. Parrot 1938, p. 27-29). Les prospections menées par B. Geyer et J.-Y. Monchambert en 1982 ont permis la première étude sérieuse du matériel. Celle-ci confirme l’occupation de l’âge du Bronze et des phases de réoccupation classique ; elle a révélé aussi le maintien d’un habitat jusqu’au vie s apr. J.-C.

Fig. 1 ‑ Vue aérienne oblique du site depuis le nord-ouest

Fig. 1 ‑ Vue aérienne oblique du site depuis le nord-ouest

©Y. Guichard

Topographie (fig. 2)

2Le tell massif, de forme oblongue, surplombe directement l’Euphrate au sud-ouest. La partie nord du tell est occupée par un cimetière, encore en usage, qui s’étend peu à peu vers le sud. Le sondage de la mission Parrot correspond à la dépression rectangulaire qui marque la surface au nord-ouest. La moitié méridionale est très perturbée : une ravine sinueuse traverse la partie occidentale, tandis qu’un réseau de wadis découpe la partie sud-ouest du tell (fig. 3). La limite sud-est a été fortement détruite par l’installation d’une pompe. En 2004, une piste, qui contourne le site par l’est et le nord, a nivelé la base du tell.

3Côté est, deux buttes occupées par un cimetière pourraient indiquer l’existence d’une ville basse détruite par l’extension des champs. On notera également à l’angle nord-ouest du site, en contre bas du tell, la présence d’une butte similaire occupée par une station de pompage.

Fig. 2 ‑ Plan topographique du site

Fig. 2 ‑ Plan topographique du site

B. Geyer et J.-Y. Monchambert 2003, t. I, p. 121, fig. 12

Fig. 3 ‑ Partie sud-ouest du tell depuis le nord

Fig. 3 ‑ Partie sud-ouest du tell depuis le nord

Fortifications

4Aucune trace d’ouvrage défensif n’a été repérée en surface ni sur les vues aériennes. Il est clair, cependant, que la forme rectangulaire du tell est artificielle et témoigne de travaux de terrassement ou de la présence d’un mur massif, sans doute en brique crue puisque aucun mur de pierre ou en blocage n’apparaît dans les coupes au pied du tell.

Urbanisme

5L’érosion et le cimetière au sommet du tell ne laissent pas deviner la densité ou les orientations des constructions. Seules les parois érodées du sondage livrent quelques indices : un mur enduit de djousse est visible dans la partie supérieure du sondage. Fondé sur une semelle de pierre, il est associé à des sols et à une couche de cendre scellée par un niveau de destruction puis par le comblement du secteur.

6Le ravinement de l’eau, dans les wadis dans la partie sud, a mis également au jour des moellons calcaires, des fragments de maçonnerie en blocage et un jambage taillé dans le gypse (fig. 4).

Fig. 4 ‑ Vestiges en coupe dans le sondage de 1938

Fig. 4 ‑ Vestiges en coupe dans le sondage de 1938

Fig. 5 ‑ Fragments de jambage en gypse

7Matériel recueilli en prospection (B. Geyer et J.-Y. Monchambert 2003)

  • céramique (no 138-220) avec une bonne proportion de tessons des périodes hellénistique et romaine et des fragments d’amphore à décor peint à spirale et de brittle ware tardive (v-vie s).

8Périodisation selon les prospecteurs

  • âge du Bronze

  • période néoassyrienne

  • période classique (hellénistique, parthe, romain)

  • période romaine tardive (ive-vie s. apr. J.-C.)

Bibliographie

A. Parrot, « Les fouilles de Mari. Quatrième campagne (hiver 1936-1937) », Syria19, 1938, p. 1-29.

B. Geyer et J.-Y. Monchambert, « Prospections… », MARI 5, 1987, p. 293- 344, site no 9.

B. Geyer et J.-Y. Monchambert, La basse vallée de l’Euphrate syrien, Beyrouth, 2003, t. I, p. 77-78, site no 9, t. II, p. 21-24.

Table des illustrations

Titre Fig. 1 ‑ Vue aérienne oblique du site depuis le nord-ouest
Crédits ©Y. Guichard
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/7311/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 2,3M
Titre Fig. 2 ‑ Plan topographique du site
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/7311/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 1,2M
Titre Fig. 3 ‑ Partie sud-ouest du tell depuis le nord
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/7311/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 2,1M
Titre Fig. 4 ‑ Vestiges en coupe dans le sondage de 1938
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/7311/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 1,9M
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/7311/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 2,9M

© Presses de l’Ifpo, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable