Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La vallée engloutie (Volume 2 : catalogue des sites)

 | 
Justine Gaborit

Sites de la rive gauche en Syrie en aval du barrage de Tabqa (section F, Mésopotamie)

Safat Az-ZoUr (Syrie) – F27

Texte intégral

Localisation

Région

Mayadin

Situation

rive gauche de l’Euphrate

Accès

dans le hameau de Safat az-Zour

Longitude

40.42889730

Latitude

35.12375818

Position

terrasse ancienne holocène

Environnement

en amont de la confluence du Khabour et de l’Euphrate

Informations sur l’état du site

État de conservation

érodé

Dimensions du site

1 ha

Altitude

192-195 m

Critère de datation

céramique

Périodes d’occupation attestées

Période sévérienne-sassanide

fort

Occupation postérieure

milieu viiie-xe s.

Cartographie

F. R. Chesney, Expedition, 1850 (Dakia)

R. Kiepert, Karte, 1900 (Röm. Ruine)

C. Héraud, Mission, 1922 f. (ruines)

1Dans le secteur de Safat ez-Zor, B. Geyer et J. Y. Monchambert ont repéré en 1984 un tell (Safat ez-Zor 2) et les ruines d’une fortification en brique cuite (Safat ez-Zor) en bordure du fleuve, qui avaient été signalées en 1922 par C. Héraud. Étant donné que les deux sites sont distants d’environ 100 m, ils semblent devoir être associés car le segment de rempart relevé par les prospecteurs appartient à un ensemble beaucoup plus vaste d’au moins 100 m2 (fig. 1).

Fig. 1 ‑ Plan topographique du secteur de Safat ez Zor avec la localisation des deux sites

Fig. 1 ‑ Plan topographique du secteur de Safat ez Zor avec la localisation des deux sites

B. Geyer et J.-Y. Monchambert 2003, t. I, p. 147, fig. 33

Ouvrage fortifié Byzantin

2Il est dégagé depuis son angle sud-ouest sur 90 m de long et moins de 5 m de profondeur (fig. 2). Les vestiges sont construits en briques cuites de 0,25-0,30 m de côté sur de 0,05 m d’épaisseur, maçonnées au mortier de chaux avec des graviers. Ils sont fondés sur une assise de galets.

Fig. 2 ‑ Relevé du rempart occidental de Safat ez Zor

Fig. 2 ‑ Relevé du rempart occidental de Safat ez Zor

B. Geyer et J.-Y. Monchambert 2003, t. I, p. 149, fig. 34

3La maçonnerie, qui peut être décrite d’après le plan et le cliché publiés par B. Geyer et J.-Y. Monchambert, représente la limite occidentale d’une enceinte d’au minimum 90 m de côté.

Rempart ouest

4L’angle sud-ouest est constitué d’une tour ronde saillante d’environ 6 m de diamètre (fig. 3).Vers le nord, on dénombre trois bastions : à 10 m se trouve un bastion semi-circulaire puis, à 20 m, un second bastion, rectangulaire peu saillant. Il est distant de 40 m d’un dernier bastion carré d’environ 4 m de côté.

Fig. 3 ‑ Vue de la tour d’angle depuis le nord-ouest

Fig. 3 ‑ Vue de la tour d’angle depuis le nord-ouest

B. Geyer et J.-Y. Monchambert 2003, t. I, p. 149, fig. 34

Datation

5D’après l’étude de S. Berthier sur le matériel recueilli, cette fortification est bien d’origine byzantine et a été réoccupée à la période islamique. B. Geyer et J.-Y. Monchambert la considèrent comme un poste militaire avancé de Circesium pour contrôler l’approche de la confluence du Khabour. Le site est actuellement longé par l’Euphrate mais les prospecteurs n’excluent pas que la confluence du Khabour ait pu être plus proche.

Le Tell

6De faible hauteur, il s’étend sur 130 N.-S x 80 m E.-O., sur la terrasse holocène ancienne à 100 m de la rive. Occupé en partie par le village, il ne présente pas de vestiges visibles. Les prospecteurs signalent un épandage de tessons dans les champs alentour et la présence d’une couche d’incendie repérée en coupe. Les éléments de datation pour les périodes antérieures au viie s. sont peu fiables (B. Geyer et J.-Y. Monchambert 2003, t. II, p. 41-42, no 558-575, pl. 42-43).

7Matériel recueilli en prospection

  • céramique peu abondante avec quelques tessons du ve-viie s.

8Périodisation d’après les prospections

  • âge du Bronze moyen (tell)

  • période néoassyrienne (tell)

  • période parthe (tell)

  • période romaine tardive (ive-vie s. apr. J.-C.)

  • période islamique

Bibliographie

B. Geyer et J.-Y. Monchambert, « Prospections… », MARI 5, 1987, p. 293- 344, site no 31.

S. Berthier, Peuplement rural et aménagements hydroagricoles dans la moyenne vallée de l’Euphrate fin viie-xixe siècle, Damas, 2001, p. 206, site no 31.

B. Geyer et J.-Y. Monchambert, La basse vallée de l’Euphrate syrien, Beyrouth, 2003, t. I, p. 81-82, site no 31 et 32 et p. 147-149, fig. 33-35.

Table des illustrations

Titre Fig. 1 ‑ Plan topographique du secteur de Safat ez Zor avec la localisation des deux sites
Crédits B. Geyer et J.-Y. Monchambert 2003, t. I, p. 147, fig. 33
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/7288/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,7M
Titre Fig. 2 ‑ Relevé du rempart occidental de Safat ez Zor
Crédits B. Geyer et J.-Y. Monchambert 2003, t. I, p. 149, fig. 34
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/7288/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 264k
Titre Fig. 3 ‑ Vue de la tour d’angle depuis le nord-ouest
Crédits B. Geyer et J.-Y. Monchambert 2003, t. I, p. 149, fig. 34
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/7288/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 1,0M

© Presses de l’Ifpo, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540