Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La vallée engloutie (Volume 2 : catalogue des sites)

 | 
Justine Gaborit

Sites de la rive gauche en Syrie en amont des barrages de Teshrin et de Tabqa (section D, Osrhoène)

Kara Qouzak nécropole (Syrie) – D13a

Texte intégral

Localisation

Région

Teshrin

Situation

rive gauche de l’Euphrate

Accès

à 500 m au sud-est du tell

Longitude

38.229662

Latitude

36.6305551

Position

plateau

Environnement

replat d’érosion du plateau calcaire

Informations sur l’état du site

État de conservation

intact

Dimensions du site

500  m

Altitude

395 m

Périodes d’occupation attestées

Période sévérienne-sassanide

nécropole rupestre et tumuli

1Trois ensembles de vestiges ont été repérés aux environs du site, par la mission de Kara Qûzâq. Les premiers au sud-est du tell sont facilement localisables, la position du troisième est plus imprécise. Les observations recueillies sont intéressantes et gagneraient à être étudiées puisque, en dehors des hypogées, ces vestiges ne sont pas datés. La fonction funéraire de tous les enclos circulaires repérés demande également à être confirmée.

Secteur 1 : nécropole rupestre

2G. Matilla Séiquer signale des entrées d’hypogées à 0,5-1 km au sud-est de tell Kara Qozak. Dans la seule tombe fouillée, la chambre funéraire présentait trois arcolosia contenant trois cuves disposées en U. Une lampe à huile byzantine trouvée en fouille atteste que la tombe était fréquentée au vie s. ; cette période correspond pour les fouilleurs à la dernière période d’utilisation. Des traces de réutilisation domestiques ont été notées.

Secteur 2 : tumuli

3La seconde zone de nécropole est située dans les alentours du village de Yamaiyya (non répertorié sur les cartes). Elle s’étend sur quelques collines jusqu’au wadi de Quzaq.

4Cette zone est signalée essentiellement par la présence de trois grands tumuli funéraires (fig. 1) qui forment trois buttes artificielles très reconnaissables sur les images satellite.

Fig. 1 ‑ Plan topographique du secteur 2

Fig. 1 ‑ Plan topographique du secteur 2

G. Matilla Séiquier 1998, p. 112

5Le plus grand mesure 30 m de diamètre et 5 m de haut ; il est entouré d’un muret de grosses pierres non équarries qui font penser à des « blocs cyclopéens d’une taille considérable » (A. Gonzalez Blanco 1998, p. 111). À l’intérieur de ce cercle de pierres, comme à l’extérieur, sont réparties des tombes. Le tracé de petites chambres rectangulaires est visible en surface par des pierres, ainsi qu’un grand nombre de tombes à fosses pillées. Les deux autres tumuli sont sans délimitation et regroupent également des sépultures.

Secteur 3 : enclos ?

6La troisième zone de nécropole est située à 150 m à l’est du plus grand tumulus, vers le village d’Ashuya (non localisé), après un petit coteau signalé par un enclos rectangulaire de 37 x 25 m, muni d’une ouverture dans le mur nord-est. La fonction de cet enclos n’a pas été précisée mais il pourrait servir de parc à bestiaux. À l’est, se trouvent deux autres tumuli ou enclos dont un de 5 m de diamètre. Les prospecteurs mentionnent d’autres tumuli sur une colline au sud.

Bibliographie

G. Matilla Séiquer, « El Peso de la tradición : lugares altos y enterramientos », Romanizacion y cristianismo en la Siria Mesopotàmica, A. Gonzàlez Blanco et G. Matilla Séiquer éd., Murcia, 1998, p. 110‑113.

G. Matilla Séiquer et J. Gallardo Carillo, « Urbanismo : Cuidades y necropolis », Romanizacion y cristianismo en la Siria Mesopotàmica, A. Gonzàlez Blanco et G. Matilla Séiquer éd., Murcia, 1998, p. 263‑264.

A. Gonzalez Blanco, « Christianism on the Eastern Frontier », Archaeology of the Upper Syrian Euphrates, the Tishrin Dam Area, Sabadell, 1999, p. 643-672.

Table des illustrations

Titre Fig. 1 ‑ Plan topographique du secteur 2
Crédits G. Matilla Séiquier 1998, p. 112
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/7210/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 208k

© Presses de l’Ifpo, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540