Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La vallée engloutie (Volume 2 : catalogue des sites)

 | 
Justine Gaborit

Sites de la rive droite en Syrie en amont des barrages de Teshrin et de Tabqa (section B, Cyrrhestique et Chalcybonitique)

Youssef Pacha (Syrie) – B21

Texte intégral

Nom antique attesté

non identifié

Autres toponymes

Kisba Adji Youssef Pasha

Localisation

Région

Teshrin

Situation

rive droite de l’Euphrate

Accès

en aval du débouché du wadi Qalqal, au S.-O. du village de Youssef Pasha

Longitude

38.18335193

Latitude

36.38755296

Position

terrasse ancienne

Informations sur l’état du site

État de conservation

détruit

Dimensions du site

non précisées

Critère de datation

céramique

Périodes d’occupation attestées

Période romaine

village, contrôle de route et point de traversée

Période sévérienne-sassanide

village et nécropole

ive-viie s.

hypogée à arcosolia

Cartographie

C. Héraud, Mission, 1922, f. VI (ancienne caserne turque)

Carte de l’État‑Major, réédit. 1920, f. Menbedje (caserne de Youssouf Pâcha)

1Ce site a été inventorié par A. K. Rihaoui, qui le décrit comme une vaste ruine située en partie dans la plaine alluviale. Il y suppose, d’après la céramique, une occupation post-hellénistique, entre les périodes romaine et arabe.

Nécropole

2Une seule tombe a été repérée au sud-ouest du village de Youssef Pasha et étudiée par la mission australienne de Jebel Khaled. Le plan de cet hypogée n’a pas été relevé mais la description donnée permet de restituer une chambre centrale carrée de 2,40 m sur laquelle ouvrent trois arcosolia, peu cintrés, chacun de 1,90 m de long et de 2,40 m de profondeur. Sous chaque arcosolium, se trouvent trois cuves, l’une parallèle à la paroi du fond de la niche et les deux autres creusées dans la profondeur de la niche, perpendiculairement à la première cuve.

3Sur les parois, ont été relevées huit inscriptions grecques, chacune gravée dans une tabula pour rappeler le nom du défunt occupant la cuve la plus proche. En dépit des différences des styles épigraphiques, il pourrait s’agit d’une famille :

  • groupe 1 : Flavio, Longeinos, Gleikis, Gaius

  • groupe 2 : Ouaklios, Kareigapi

  • groupe 3 : Kamisth, Stephana, Kousatos (origine sémitique, QST : archer)

  • groupe 4 : Ouabaiou, Bapoiapou (deux noms sémitiques).

4On compte au total onze noms d’origines latine, sémitique et grecque.

5La datation basée sur l’épigraphie permet de situer l’utilisation de l’hypogée par cette famille au ive ou ve s.

6Périodisation selon les prospections (A. K. Rihaoui 1965)

  • période romaine

  • période byzantine

  • période arabe

Bibliographie

A. K. Rihaoui, « Étude préliminaire sur la sauvegarde des monuments dans la région du barrage de l’Euphrate », AAAS 15-1, 1965, p. 108, site no 22.

G. W. Clarke, « Funerary Inscriptions near Joussef Pasha, North Syria », Abr Nahrein 26, 1988, p. 19-29.

© Presses de l’Ifpo, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable