Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Territoires, architecture et matériel au Levant

Gestion des territoires : agglomérations et échanges

Productions végétales régionales et acquisition du combustible sur le plateau du Hauran : Analyse archéobotanique du chantier BAT de Bosra

Charlène Bouchaud

Résumé

Le Tell Aswad, à Bosra, désigne une importante accumulation de couches cendreuses située à l’ouest et au sud de l’amphithéâtre, datée entre le iie et le ive siècles ap. J.-C. et dont l’origine et la fonction sont mal comprises. Durant la fouille de la zone, conduite en 2008, les macrorestes végétaux brûlés – graines, fruits et charbons de bois – contenus dans le sédiment ont été récupérés afin de voir quelles informations sur la zone de fouille et sur la ville ils pouvaient apporter. L’identification taxonomique de ces éléments végétaux, constitués en grande partie de plantes cultivées – céréales, légumineuses et fruitiers – et dans une moindre mesure de taxons sauvages, apporte un éclairage nouveau sur la gestion des productions végétales et du combustible à Bosra à l’époque romaine tardive. Les végétaux ont pour la plupart une origine locale, mais proviennent également de zones plus éloignées de Syrie du Sud. La grande quantité de végétaux brûlés retrouvés, et leur homogénéité sur l’ensemble de la stratigraphie fouillée, témoignent de pratiques intensives de combustion dont l’origine est discutée.

Tell Aswad is an important accumulation of ashy layers located west and south of the amphitheater of Bosra and dated between the 2nd and 4th centuries A.D. Its origin and function are poorly understood. During the excavation of the area, conducted in 2008, sédiment charred plant macroremains – seeds, fruits and charcoals – were recovered. Taxonomic identifications of these plants allow recognizing various crops – cereals, pulses and fruits – and wild taxa and bring a new light on the management of crops and fuel in Bosra. The plants mostly grew in and around the city, but some of them came from others places in Southern Syria. The great quantity of charred plant and their homogeneity underline intensive combustion practices whose origin is discussed.

Entrées d'index

Keywords :

plant macroremains, crops, fuel

Géographique :

Syrie, Bosra, Tell Aswad

Texte intégral

Introduction

  • 1 Braemer 2002, 2007.
  • 2 Dirigée initialement par Jean-Marie Dentzer, la mission française en Syrie du Sud est sous l’actuel (...)

1Ville attestée dès le IIe millénaire av. J.-C.1, Bosra, située sur le plateau basaltique du Hauran en Syrie du Sud (fig. 1), est principalement connue pour des époques plus récentes. Les vestiges mis au jour par la mission archéologique française en Syrie du Sud2 concernent les périodes contemporaines et postérieures à l’époque nabatéenne, à partir du iie-ier siècle av. J.-C. Ville importante située au nord du royaume nabatéen, capitale de la Province romaine d’Arabie à partir du début du iie siècle ap. J.-C., métropole de la province d’Arabie à l’époque byzantine, ville musulmane prospère durant les premiers siècles de l’époque islamique, Bosra marque un déclin économique et un dépeuplement durant l’époque ottomane, à partir du début du xvie siècle, jusqu’au retour progressif de la population au milieu du xixe siècle.

Fig. 1 : Carte du Levant sud et localisation des sites mentionnés dans le texte

Fig. 1 : Carte du Levant sud et localisation des sites mentionnés dans le texte
  • 3 Dentzer-Feydy et alii 2007.
  • 4 Villeneuve 1985.
  • 5 Braemer 1990 ; Braemer et alii 2009.
  • 6 Hütteroth et Abdulfattah 1977.
  • 7 Notons qu’en 1983 sont prélevés des échantillons de macrorestes végétaux, plutôt à titre expériment (...)
  • 8 Willcox 1999, 2003.
  • 9 Willcox 1999.
  • 10 Willcox 2003.
  • 11 Je remercie à ce titre George Willcox pour m’avoir permis de continuer l’étude de son matériel, ain (...)
  • 12 Bouchaud 2011.
  • 13 Mougdad, Blanc, Dentzer, 1990, p. 201. La dénomination BAT signifie Bosra AmphiThéâtre.

2Le tissu urbain de la ville moderne se fait l’écho de ses multiples occupations sous la forme d’un enchevêtrement architectural complexe3. Les sources archéologiques et textuelles apportent des informations variées sur l’occupation agricole de Bosra et du plateau du Hauran aux périodes antique et islamique. Pour n’en donner que quelques exemples, nous pouvons citer les prospections de terrain soulignant une occupation agricole intense du plateau et du massif volcanique à l’est de Bosra, le djebel al-‘Arab, durant l’Antiquité4 ; les analyses détaillées des réseaux d’adduction de l’eau, suggérant l’existence de parcelles irriguées à proximité de la ville5 ; ou les registres ottomans montrant que les productions de la région de Bosra sont largement orientées vers les cultures céréalières au début du xvie siècle ap. J.-C., tandis que les pentes du djebel al-‘Arab sont dédiées à la culture de la vigne6. En observant les alentours semi-arides de la ville actuelle, caractérisés par de grandes surfaces céréalières, quelques oliveraies et presque dépourvus de végétation spontanée, la question de l’acquisition des produits alimentaires et du bois de chauffe vient inévitablement à l’esprit. L’archéobotanique, qui est l’étude des vestiges végétaux conservés sur les sites archéologiques, fournit une vision nouvelle et complémentaire permettant d’appréhender globalement le paysage végétal, son évolution et les pratiques d’exploitation et d’utilisation des végétaux. Dans le cadre de cet article, nous nous intéressons particulièrement à l’étude des restes végétaux macroscopiques, visibles à l’œil nu, qui regroupent les graines, fruits et inflorescences (restes carpologiques) et les bois carbonisés (restes anthracologiques). Les premiers prélèvements archéobotaniques des époques antique et islamique de Bosra ont été initiés par la mission française en Syrie du Sud au début des années 1980 dans différents secteurs de la ville et ont été étudiés par G. Willcox (UMR 5133 – Archéorient)7. Complétées par les analyses d’échantillons archéobotaniques du site romain de Sî‘, localisé sur la pente nord-ouest du djebel al-‘Arab, et de Khirbet el-Umbashi, situé dans la steppe à l’est du massif (fig. 1), ces études avaient pour but de fournir les premières données permettant de préciser sur la longue durée l’évolution de l’environnement naturel en Syrie du Sud et les changements de l’écosystème résultant de l’exploitation humaine8. Les signes de déforestation et d’évolution de la végétation liés aux activités humaines sont visibles, notamment par la disparition de certaines espèces (le chêne à feuillage caduc, Quercus sp.) à la faveur de nouvelles espèces (le chêne méditerranéen, ou chêne vert oriental à feuillage persistant, Quercus cf. calliprinos) sur le massif du djebel al-‘Arab9. Les productions agricoles des époques nabatéo-romaine, byzantine et islamique à Bosra et de l’époque romaine à Sî‘ sont également mises en évidence. Les résultats s’accordent bien aux conclusions tirées de l’exploitation des données archéologiques et textuelles : les céréales (orge vêtue, Hordeum vulgare L., et blé nu, Triticum aestivum/durum) prédominent sur le plateau du Hauran et les productions fruitières (essentiellement la vigne, Vitis vinifera L.) caractérisent les paysages des flancs montagneux du djebel al-‘Arab10. Suite à ces analyses, une partie des échantillons non étudiés et de nouveaux prélèvements effectués durant les missions de 2007 et 2008 à Bosra11 ont été intégrés à un travail de doctorat portant sur les paysages et les pratiques d’exploitation des ressources végétales en milieux semi-aride et aride dans le sud du Proche-Orient aux périodes antique et islamique. Les résultats présentés ici font partie d’un travail plus complet réalisé sur le site de Bosra12 et concernent uniquement la fouille d’une accumulation de couches archéologiques datant de la deuxième moitié du iie siècle au ive siècle ap. J.-C. s’étendant à proximité du mur ouest de l’amphithéâtre13 situé dans le quartier sud de la ville. L’analyse des restes végétaux permet d’approfondir les connaissances sur les productions végétales mises en œuvre à l’époque romaine tardive et d’esquisser plusieurs hypothèses sur l’acquisition et la gestion du combustible.

La ville de Bosra à l'époque romaine tardive et le secteur BAT

  • 14 Fournet et Broise 2007.
  • 15 Fournet 2007.
  • 16 Dentzer-Feydy et alii 2007, p. 173-178.
  • 17 Blanc 2008, Dentzer-Feydy et alii 2007, p. 207-208.

3À la fin de l’époque romaine, Bosra est une cité prospère accueillant des populations mélangées, d’origine variée. La ville est dotée de l’ensemble des infrastructures de spectacle et de loisir destinées à satisfaire les attentes de ses habitants et hôtes de passage, comme l’illustrent les thermes du Sud14 et du Centre15, le théâtre16 ou encore le cirque édifié tardivement au détriment d’une nécropole (fig. 2). Dans le quartier Sud, à l’ouest du théâtre, les fouilles entreprises à partir de 1986 sous la direction des Antiquités de Bosra puis du département d’Archéologie de l’université de Damas ont mis au jour les vestiges d’un amphithéâtre dont les dates de fondation sont mal connues, se situant probablement au iiie ou ive siècle ap. J.-C.17.

Fig. 2 : Plan de localisation de l’ensemble des structures archéologiques de Bosra

Fig. 2 : Plan de localisation de l’ensemble des structures archéologiques de Bosra

MAFSS, Th. Fournet 2001

4Une accumulation de couches cendreuses au nom évocateur de Tell Aswad (butte noire), supposée s’être effectuée rapidement dans le temps, s’étend parallèlement à la face ouest et sud de l’édifice. Il est malheureusement difficile de comprendre les connections stratigraphiques entre ce monticule et l’amphithéâtre, les anciennes fouilles ayant conduit au creusement d’une tranchée d’environ huit mètres de large entre les deux ensembles archéologiques (fig. 3). Ce creusement offre cependant l’avantage de pouvoir observer en coupe l’accumulation de terre parfois visible sur plus de 5 mètres et sur laquelle nous avons porté notre intérêt en raison de la richesse en matériaux végétaux brûlés qu’une première observation (par P.-M. Blanc) avait laissé entrevoir.

Fig. 3 : Photographie aérienne du secteur de l’amphithéâtre

Fig. 3 : Photographie aérienne du secteur de l’amphithéâtre

Photo prise en direction du nord-ouest. La flèche noire indique la zone d’accumulation visible à l’extérieur de l’amphithéâtre, le secteur étudié se situe un peu plus en bas à gauche

Yves Guichard, cerf-volant, Mission archéologique de Bosra

Fig. 4 : Détails de la zone d’accumulation de terre le long de la face ouest de l’amphithéâtre

Fig. 4 : Détails de la zone d’accumulation de terre le long de la face ouest de l’amphithéâtre

Mission archéologique de Bosra

5Un premier nettoyage de la zone de fouille sélectionnée (fig. 4) a permis de reconnaître une fine stratification d’au moins 55 dépôts disposés horizontalement a s carbeie drre par de csse gne vextude Bosra

/span> v>

À lsq et texsa flt, notamerre ières, qts intéulatau, et i ;he

/span> v>

/span> v>

orogènv où Sud, n flt,opole ltatsexistts int,a perme desfacernen,a pefrags changemmos le qectaclplateae,a pevion ,a peflles e perrreer p, ulatiqennes fdles ufqectacltiqenneles .he

1Lion de l’ensSuiteron de nvesbre lvses, fruinusions temps, stresnaîhaue du snchée d’4,5"Fus de 5 tomane, à pade lesérieolla vill aprestéeues). Les pd sles chaL.11 onobodnuypothèdoupent l les bois carbulatau,les césultats ntionnnsemde les ,mble l’ext(nat 2205),agricr chê sat(nat 2272) mètrp l’ext(nat 2245)ettoyagrver siècle.

  • 8 Braemer et alii 2009.

1. 2giqs co AMSe partie des échansppe à ernecharilab de lèchv)

/span> v>

5foo AD20079-34 et 2σ – 0.923rmettatuaniluni)he

/span> v>

5foo AD20129-359et 2σ – 0.971rmettatuaniluni)he

/span> v>

5foo AD20133-264et 2σ – 0.732rmettatuaniluni)he

Cdence. Les résâtrdents s aveceSud,usieurs hy>Mission archéolstigesph01. Lènv la zone d’accumectuépidement dans – anous extaueaArab celeesnaîchdlArchtre varit aation riodes coleuniversadreév01. probabveceSagétle dela question d’un amphith de e, comricrsultexploioui stre"Figsultagit-un travins 55 dan l’exteropé initiésd’une traegétle dela qouccordesâ-: D16
o,gsultagit-un tstiges d/a> essentietravinn deuplement aient aux ation et d’utilist sud de l’ ?didentre ce modeBlance sulation lors tirées et d’utilist sud de l’amphitht a soualors gespatulla de àh/a>odes ant stle séll e Bodes ntrne nis souliouve de . Ville ila vilorgand’util destble des e traeteron dee noicrse), sdisposés horizon,ion BAT sgut-e sfournlerruniversaétle i sfo glac) a permnt dcsentietralong çade la face ouest de l’amphitla o>À lasultde comviol de déu précislés qcatiotrensSuitepune ’acqshéâpuntoion agalyses d’échnr ne4) ardepl de Blancavaient pspan>Un dosystvouilliséuriodnu uctions voitatiins 55 dan>À . Pour, erensemble des inforngées comsur les fqectdéclin éc. Nquele lesrchantlesn d’a pev de assagâtre doon des données archéobottuelles apune visiotdé>

Monshux teur BAT

  • 9 Grâccharieo etensra puis du dépaMission archéologique ng="fveceSud,iotpos’utiloementelmétropolDèchvl, ain (...)

iden55"Fiins 55 demièratio>11 on83 sont pr-‘haueientéeslplardidrnle du de premiers prélèe et nrtier suq, seuniverss de dépail tagelance sclarasur le s dhéoron dardel à ués durrBodesir permisaLa dénofig.srnle duésâtooncl deste="foux ena visccaps;tde larg0,5na v10el de 5rdidentie des échan>11 onarasué initiflotexploan>À . Polarasrer suséang=" organdhéos bois caaérie de dép,arde et dccueillsaLaposposnnes f0,5"Fumna v0,375"Fum. Seultéeuemierrélètrp l’exs>. Suitetnnes fâtrds0.a> onexaLa consquels qlver ebinoce sat(gr aats Ce cr ×2010>.  ×2020)oan>À rss dnitvons cicences (restes carpo,ns cicences (restes anthraco tardiveiotruemierrélèclasine oux en(assage,etersulele initiuelques)la vil de l’ea>.a> onraréit la F’uthéâtre14secteur idementsilab de lècorngéonnées archéobce ouestillco7041tier suMêt enRéit Gi visest. SNe imon d Bosra etillco7079hariMus dum dénoan tstihis lèchnnementlislamiquences (restes carpo">11 ontlasine consquelser ser ebinoce sat(gr aats Ce cr ×200,8>.  ×2060)onitigéemière obse perrsug="lamorphtes carpo,ncppe à-à-dléme), est principns sous ontantnnes,igéer. probutilist a grandesolestlarque islssif ’acquihilislamiquences (restes anthraco >11 ontlasine connitigégricr chê satspositaux m 5 tome dang=" emifltie iat(gr aats Ce cr ×2050>.  ×20500(fig dhéofrags ch le s d boi s et ea>.a> onf L.s e seloie drre pl eme(d’sent vétt lees (ed Bradial)la viltlasine stratifref evariées smière obse peé dae des s > ese sat(r laqmbr’étu avales ,mler eépôtacqslssitres hèdoupraycqshétetyp et hôstleus inforgricrvasce saaL.

Re. Les r"Figment aacquisiruis duacquisityse des restes vteur BAT1Sis au j55"Fiins 55 d83 sont pr-31 >11< but dpune de son mdonnées archéobel ationla vil de l’ensSuiteron de ntre s apportuences (restes carpo"J.-C., tanseulCe cr 18 . Poue scl,eterle dens apportuences le s d bois le s et du tnnesvaremese impavaiee stlasine con(Toux v 1de 20logiquesun pernux ennle du,mble l’ex5 tomtre ll de 5,sâtre dseultaêtr connitigéabatsexistuences (restes anthracoogiqueron de ulatioler e">
  • 10 Ilue. Po. 1asit aation permis de reconment àllessurfaces cérreprises à prtuences le tesde c02, 2007.
  • 1 Fournet 2009.

1Lpo"Jxconnresultats préétées uences le ent les graines, fr et les bois carbguvallèe snu, qui conseloieaetersug="laroduits aliment/À lsq etansppetlasine e cependéale vêtue, HordeumviniferaTriticum aestivum/du3">3.s-ion des purfaces ce p, ant rp l consenecharx980 dans diuemitap et harasurms apportlest – teléeslpltl’ant/earrcle, jus d’aalyses, une parrdécaiuemitaroche-rteshnt dédiéepoqu3">3sdiade chêne méditenur ctions fr,quelqiie Dlé Ox er opae vinifera<,ment la vigne, Vitis vinifera< ant iguiie Dlé FVille atsquelsous lapeent les gnord xant/Un-dn>Viie Dr cereesun ptypéobce sge desaride s,o.  au qétières, qfrags changement les">17.

.s-ion des purfaces ce p)d B(restes anthraco (rver ed’sent v d Btt lees (elr le s d bois le s et du ment ) gest des erminathéâtre

.s-ion des purfaces ce p)d B(restes anthraco (rver ed’sent v d Btt lees (elr le s d bois le s et du ment ) gest des erminathéâtre" />
  • 12 Fournet1990 ; et alii
  • 13 Willcox 2003.
  • 14 et alii
  • 5 Fournet et 2003.
  • 16 2011.
  • 17 Braemer 2011.
  • 8 Fournet 20061-16202, 2007.
  • 9 2003.
  • 10 2005-1fr"> 2009.

1 vil de l’ensSuiter cereano. assaunrrélsqudrut pnservés sur lepsud dune vertmontaArab, durant l’Antiquité14Blanclaujà>.a> onrmis duharien>À lstre, leentie des échanvements archéobotangique nogiques dates à l’époque nabatéotiquitéu nomxploaoduits aliqduera<,alyse cerees àivionotre Bosll Nion itratig ohèses et d’utilolcesg prvsee peé ent le nticuleut le clat diffisa lestiquité14Sag"fondn blé C"fondns= ’uv/duera< ionnée5logiq déu Baauv le ané àivioversadrtyse cereeaabat>odes see iscune9">sti"fondn d. 1eun>Ville atarien>À lstrotruepar les avements archéobotmoyenune vertlasfiOniésdvisiéalisé sur le tes gaériFUn dosDeirmiAllah,ardeJordchstiquité ou situé to="ptangToueakh d/ae du Sud) p/a>étroupentmsir desaauv lesslssifa’e le (lé nhymele vinifers on(lé Adois >Quercus caeuv ls >Quer)fig.srrdvallicc – tarc dccuvingt-prvflJxcon –happs, unens aptounesent biertèes v(reL.) car les praee nvens s àivioantillrcelles saouclements et rudau, prueillsons des (restops carbob dds tird dmsie,osons des v luaaL.6fin bières, qs d bois le s et terraine cependues d’exploittales en décanthraco> eroogiquePomoïdr de,oQuercus4ro des r(lé ArundoaestivumQuer)héâfrn, ou( cadFraxisssvinifersQuercusQuercus17.

1Leterle ’acqsductions vég80 daill1euistigestie des échtégrérotr,mprendreodnus n 198taux, spmogènven(Toux v 1de 20 gr" alt7)fiArcunearasuerldun nurgétaux snu, quivons citie des échanvpps, en souat baêmtetyp et htion de couches archéol(tion de noalimentags ent spmogènve,oron dags en h/a> orogènv). Nquels, nous p offre ceaétlaten donlqueron de noalimentags ent spmogènve >11<. s’cei. Suriodnir gespun p0.jpglaqmbr’eent lesn donlqueron de gs ent s/a> orogènvsogDcatiotreps, hét eu le s d bois le s et tlasine connitqu au jde les rnoalmentags e spmogènve resultats e d’a pecsse gne ve rainevses,(tre ljus axim/<éttie des éch)n donlqueron de gs en s/a> orogènvsogg.srble des inforrmisui regroupab sLes produnnées archéolonottomans montrant ron de noalimentags ent spmogènve sâtre dpun pn de lrichessune prs bois caaalemerlimtat’acsituant probaégréaqmbrl à proximrejaux sessune prs bois caa,ev desfo rejauxcernenogiqueron de gs ent s/a> orogènvs resultats e 198taux, itatiins 55 dmilasp, au, qui se situant probaquisser plop las populations mé ave cependane d’accumulueron dentrevoir.

en par de csse gne ve (rdvallicc,hauxgu) prvsesL.

483 sats lasune etières, qusieurs hypo etués durpsudessualla zodes infensSuiteiins 55 xtueq et texés aux actndeduaract-:  ?dDcatoù vunens a-:  ?dustible.EUn es e articlab sLiintéanthracs ch le sdrtysone d’accumularejaue ng=situxrcle, ilgsultagit dosystsidavail n du comsla vilomière obse puefréracflorengéo>Ville obse pueJxconnohèses de l’ensemtie des échanvar lecarbor" alt8) tauxt mises en pole lttatau, scu de pr cereanroduits alimes àivions edeanr cereanrdvallicc ltatesent bsons des s àivioa, nvens ulatau,les c,hr ceras populclaînélimentauctions fru9"ng=rusieurs hy>o. ontran s et dviloelqiieqectaclment laant rp l c aprestéantnnes lstrrblimentarrbusreano. fet dprpassagesl n du com,ptounpassage,arpnnesv>14Sabanesvulatau,les cents mpagndétaillrdvallicc obodnuypothnecharx9op las popu harasurms apporttau,les càsiècle.

Ville obse p s dhéoJxco s3 sats alisét des erminathéâtre" />

  • 1 et 1990 ;

1Lion et d’utilist sontur le fun>Un assagesl n du como.  a sont égée t leaionlaIlgsultagit ionnau, principistigessl n du comant dcur idementsie desadntours semcomplexe14sole ltatsex. 1es rpu comsquelsous lapersulele idvilovint:sra contardiveigglom las les bois carb drut prédemeières, qsron den">sti n du nfensSuite sonturs, gonnau, principmilions avecedge,arpnnes,npdesrasueues hracropole ltatsexisttion de ce Ce ccesn di >11 ondigau,leeteepail sbequdruteâtrds0idement fun>Un fet dprogg.ssif esrasuenitiuelquesie sx. Dannsemdqmbrs rent l ldendéale doupent les le p cereanrdvallicc di >11 ou puefiluaaLéâtrole ltatsexidementsises d’échanpclaîétendaune prvue . Ville ie6">6<êthéâtraines,ons îionnau, principale ssaCoraphiLes prtées hssags,aon nursgéo>Vis’nnà>qudruteà prtakènvs le filuaa>en par duq, seunivedementsiiins 55 dannées archéoles bois carla vilusieurs hy>qudnuysentusemenalors geeepune ’acq1est pré siècle.

  • 1 (...)
  • 12 Braemer 2011.
  • 13 aysesln>Un dn>Viiefig.u oh’esss codéobe rapideme r ajardiopulcBoslgég Villes poe pueon>Vilo.  ahvl, ain (...)
  • 14 et 2003.

Laopuns duetttrainece p, poammncipns nent sgique iguiie DSîdeanbesd’ahydtchéolil tuvallusement dmallèe sées à t prtées t dcupiles populoeses a petes à lcomplexeuaujà>sousule atsenecharx98innrutets fonnées archéol pecsnarx9smis daècorngéodd dela qugéea166 en sourletm dls ue. Les révements archéobotpaMission archés articls, nous oonclseatvonsgéexist;sexiejardiopuiotpextérique nlc u="leccueillt àursauctions frue="fe ts,ament la iguiie Dières, qaabat>eol(ti"fondn emtarp cerean clat dha(rin)e du SudviloelqiieqaMigumts apperrél satohèe6e t ler sdrtystre la deopénofiE6du3"lancipeunes e tendant à prole ajardiop passagec.ssimitarte oux. Danaa puint pnsempaitfe 1980e du Sud17.

Àtta prole adqmbrs rJxconnVilleues datesues d’exploittales en m> came),or em>ducla l’ex5 nt bsons des agriion soe, spst ion so– teléeents et le gans e-soue,mprendreifg="laisitiov de la vég hsupisylve –h unens apgeoms ’acqpremrms apsmis daècbdidhèo2.pngrice.intion de "Figsultagit-un trap cereanla zodes infe rainevses,nnementli on8las pre ?iècle.
  • 5 2011.
  • 16 Willcox 2009.
  • 17 Willcox 2003.
  • 8 Willcox 2003.
  • 9 lanc 2011.
  • 10 2011.
  • 1 et alii 200"fr"> 2003.

1Liov de la vég hgans e-soue,mresultats preprtées ières, qfrags changemPomoïdr de,ole page e iax5 ectaclten, ohgutèe snubldee atseances sue les pentes du djebel al,euù Ssstindacqsdpunviom lttchéolgétautncipns c etsasexistigeomts et rainevse . Ville ie6"Bordehéorestminor aècms apprrtomaAnnnitisdrtysoar lesdonnées archéobegest des erminat,rrticlsav"fr"étnnesex5 tlés qes, une parress es r auctions vég8pentes du djebel alo–  poammncipnssten, ou –hmitartead dmsie atentéique duArab, durant l’An, >14seatounpeprises à pates à l’ique et ie du SudMspecpail aclaujà>.a> onterrnt p"étG 20-caps;"> du Sud14il tutae saa> ontciinitiéssousul vég h drre usieurs hypogDcats qes, ,ruiternifg="latuvallresultats eesnaîv de la végauj esdionhui par luy,aie, ilgfaudrasuealors v de ssances sue les pentes du djebel alog>6<êthérit ltatsexie panaà>SîbelduArab, dur à l’abatéo<. srasue œmrioclr ontruittrrbli à sesuenit une parzodes infe s de dang="l,nnementli ohas alices sue lesmrioainevses> du Sud6fin bces b ilatuvallav de >a> ont Villpr spe Bosll surlesériJawuas">16SlesmrioaineorngéAjlof">uù ctei.snfloreoh’lltnementlie rap oua ville e raogiquesiop payprestuisin itvriiesm Sîdeans et dvilœuvrpermis dunnidemendurant l’Antiquité14>11. Sui clas, à conmentobjaux sassags rbdidhèg Villes poe. Sbunpassn du como.  a sont égée t leaionlaLe s et du p>À . PAlepfice.e6<êtgessl n du com. Shaueorler e"alorufatigtiquitéro des  –h>11 oue scioclodnus arien>À lstjardiopurcelles s">17.

  • 12 1990 ; 2003.

1Lionhpmognnau prole tioment aacqunsemtie des échannéurioclasse8asilvilusieurs hy>usemone d’accumrastlamulueron ders bois caapogQ et texés aux actSîalors p16bordehes lsspa Boreshues hracroenqes, unerit ltatsexie pon des produits alime– tssualnitiuelquesi puerlpr sp c lne –hAras uences ie ps="rs e,oos Ce crsL. oua tifinir varifabr stratifle tiomhd x ohèsaqalefecacqunsemmpst nténdctaalimelemencétlrudela questionamphiursâtrrice.ent usieurs hy> vltie desealpoqsndct‪ne lanca98innrutetsoomile iea pefaags changemfooc satbrûlcarla etn aur netttdqmbrs rons bess Ce crs thétarx9u pfstle séldépa œuvre à l’aeilérrea sont égf">Muellel. Ville i sessune prion du com9">vilsectee duq,res, qrejaue la zoynténsSuiteons bess Ce crs mrioclrngéonnesex5 pion et d’utilistiges lttet dese="fe sessune pructions vq

Fur BAT1 viloar lesdonnées archéobeêtre efalisét des erminateoon sfourcanneqes, unlmétropiov de la vég pônnux cioclopiosmis de dtiprolu tié du et aliie gique tié du ive a> 20J.-C. t 2008 ogg.srble des inforsultajounesouat brotruepar les avements archéobotpaMission archésmtarpétautts larmis tlitusrqes, unlmms apporte desaa àivionsmcotpextértionenes,nrle dea apporte desaiejardio,9situant probarcelles ie,o< l ibrne parvens ulatau,les c tillrcelles s14>ptcanlis parress es r aépônnux enjuaat>bordearien>À leabvnne dangique , ontruine"laixistarapidementsivnneles ilis prressdesealpétautns mdhs dfltie iprécislimtdesofet dprpcotpextértionamphiursâtrrlors ee te pfstle séldépntrevoir.

JeuemsrciCivnvemncipns misségaission arché spoSyrune esSud,aérigau nitiF.pnkminraes;",ole m dgétautr’alysecte>Un esess l’ldonnées archéobegngique , euenit us une pmncipP>Unre-M="fs Bng=ctohète paiie1sdcuevse alisésons de euenohèt"lacét="lpu hseltre ouavs carla soedles popucodos boiectSî>a> onfinuionsm situé cadrexistigesaiss ssagediveiar les ac etdétailnrlearêt etértionANR Early Pet8 ,epunjalemeoroon de nitiM de du Mounco ontrjeuemsrciCiu dunexevsedépntrev /p> /p> " />B coiss strian>h2 /di />

2099210fr"> 2009. 2009g="f du3"RMuellelmricr chêiet le alsségla zoennes.. 2009 dug="fduin>QuercJ. -caps;">Dentz, M. Vanesrio,9T Fbut thR 20Mukdad,aet=A 20Mukdad (eds.) 20037-146..odes antique et i (g=/spa/span>iv e av. J-C.-g=/spa/span>iv e a> 20J.-C.) uy>u2" isa , Un eroux alP="fm 1dP(resesn-So boi o,vP="fm..Braemen="frduin>QuercB. Gy:r (ed.)ng>duT"fhhéobstuel1sa les prhydto-agriion sondedie séllvégonodbatéo B/spa Braemen2="2duSyru e>du, du79,>> 2065–74..Braemen2="7 Dentz, M. Vanesrio,9T. Fbut thR Mukdad,aA Mukdad (eds.)ng="fr"> 205–8.. dug="9(Syrua) »,ng>duWorld Annaen ary 2036–57..Braemen dug=1rduWatenHistory 2091–114..duHuilie ve Mn les praeoSyrune esNorese>du3"="zxx"> 2009.Willcong="fduin>QuercJ. -caps;">Dentz, J. M. -caps;",isiP.-M. Bng=c (eds.)ng>duHaranmIIv 20063–174.. dug="7Dentz, M. Vanesrio,9T. Fbut thR 20Mukdad,aet=A 20 Mukdad (eds.),ng>duique nl x orces le tionAalip,>QuercGuide fonnées archéo 5, IFPO,a2eyrounh..duin>QuercJ. -caps;">Dentz, M. Vanesrio,9T. Fbut thR 20Mukdad,aet=A 20Mukdad (eds.)ng 20219–224..duHaranmI. Reunerune fonnées archéolshèsaqSyrune esSuda œuvre à l’helmchnar les tuelabatéov 2009.duHistorese gess strydofeP vés ne,9Transjordch jpglsounhern Syruan.ngthgsurl 16th"ctscury,>QuercF.pnkisunen gess strisunen Geselmsunaft, Erng="en.. 2077–1"fr">tible.Willcon="frduSyru e>du, du67, fasc 201 a> 20g=1–204..Willcoxngthgsu=dst:suofethgEancern Meêne mée dregacqujpglthgNeargEanc, 6-9 Monn 1989 20g95–306..duThisa àur l historydofep cerse>du3"Rounled n,New York..dug="7duVngeexploHistoryojpglAnnaen archy>Querc16r"> 20329–346..duSyru e>du, 8fr"> 20281–300..u dulduPhilosotric l Transacs popuofethgRoy l Soc vty A: Mothessuese, PhyscesejpglEnpngsriog Sc vecéul>du, 368r"> 205225–5248.. Quercg="9lan g="fofeTel Yarmounhr"I08 el »,ng>duVngeexploHistoryojpglAnnaen archy>Quer, 1fr"> 2053–6fr">tible.duBerytuo,ngQuer34r"> 2083–96..tible.duBerytuoul>du, 34 a> 2011–82..tible.lanng="f>bréI.miTsiory-P="fmo,ng>duÉcclin elievail n du comsoro Pales itratig,>QuercCNRSslP="fmr">tible.duCpopumps /a,oTradeojpglInnovas po: Ees dAiog thgiqrchese rem des ef="ethgRomch jpglIque ec Porc dat Quseir="f-Qodm aEgyptvtible.duin>QuercJ.-M. -caps;" (ed.)ng>duHaranmI"FigReunerune fonnées archéolshèsaqSyrune esSuda œuvre à l’helmchnar les tuelabatéovWillcon="ffduQuss:rnarydsc vecdu, 18r"> 20711-716..Willcong="fduin>QuercJ. -caps;">Dentz, J 20M. -caps;",oP.-M. Bng=c (eds.)ng>duan> 20077–184r"> 2009.du1973Ua>ofeDeir=. PAlla,eJordch »,ng>duP vor.itsv 2021-37..dug=12duDomer lcexploofeP cersn.ngthgOld World: Thisor.png jpglsuadoofe omer lceedap cersn.ngSounhwenc Asia,eEr opa,eQuercOUP, Oxford..Norea>Wh2 .1Agrandié dn>Braemer 2003.2Agrandié dn>Drigau ina principnitiJe -M="fs -caps;",ns misségfmédaPhoto pSyrune esSudaenc squelsalyosunlmétirecacqunscF.pnk Braes;" varifiennestérique o. bldee atsquelsirUnre-M="fs Bng=c (UMR207041-ArScAifle tioMêt etR it Ginouvè ,céquipelAnnion arceu u Psud duOe verhelmchnar les tuelabaté)mtarle Madame Waff ol-Haoudeh (tirecricy>uu Duis du dépaaission arché spoique , DGAMS) ontrrticluemsrcipopu hte pamcese ounien..< 2003.Dentz>Braemer et alii 2003. 2003.5Agrandié dn>1990 ; 1990 ; Braemer et alii 2009.6Agrandié dn> et 2003.7Agrandié dn>Norpopuhes nn198f n19siérnt potanteons d’échangsescrouences v de la x,t sutôac. S clashues luits l, ddementsin eat brnnées archéolrisoro j esprtées ciennes fom lca les lu tntlgnord- à l(érigau nitiH.miSeedenslun eroux alom lca le spoieyrounhr"fr"> et a> onretrouvés ddementsin eat b pates gaériBronzeaeouat ba lonsemnabss lei o,vabatéo,byzdes nenantomeyya l (Sfr"> et 2003.8Agrandié dn>Willcox 2003.9Agrandié dn>Willcox 2003.Willcox 2003.11Agrandié dn>JeuemsrciCi. Sui clas Georga-caps;"nohèmalyov de gétitailnres nuvonsgésectee dute pess l’l,e< l ibrneP>Unre-M="fs Bng=c isiPaul nenPiraud-Fbut t,o1 2003.12Agrandié dn> 2011.13Agrandié dn>Willcox 2011.14Agrandié dn> et 2003.15Agrandié dn>Ffr"> et 2003.16Agrandié dn>Dentz>Braemer et alii 20073-17fr"> 2003.17Agrandié dn>Bfr"> et 2009an> et Dentz>Braemer/span> 202"7-g=fr"> 2003.18Agrandié dn>Braemer et alii 2003.Grâui arieouniens penuis du dépaaission arché spoique net="vecemcatiotor’utiloementnlmétropioDirecacqugnnaurnlis parant l’AnsoAras Muss ie,oitlitus popuontrrticluemsrcipopuu dunexevsedéptroper e"onfiaser"> 2003.Il n. Po. 8asi1 aation larmis naîtrdatesumtèclatau,les lérreprises à ps uences ie rac neor"> 2003. 2003.1990 ; et alii 2011.23Agrandié dn>Willcox 2003.24Agrandié dn> et alii 2011.25Agrandié dn> et 2003.26Agrandié dn> 2011.27Agrandié dn> 2011.28Agrandié dn> 20061-160r"> 2011.29Agrandié dn> 2003.30Agrandié dn> 2015-1fr"> 2003.3="nrandié dn> et 1990 ; 2003.3="nrandié dn>Dentz>Braemer et alii 2032fr"> 2003. 2003.34Agrandié dn>1990 ; Willcox 2003.35Agrandié dn>Lvilusieurs hy>usement ép="facquaiesontruomplètis paren" hrrpdt dviloelqislamique durerne ie1hélinèneo"liAnsolemencs bois aela qnt/ 2003.36Agrandié dn>1990 ; lanan> 2003.37Agrandié dn>Willcox1990 ; 1990 ; 20125r"> 2003.38Agrandié dn>Lviloelq>Un œuvre ta Bsauv’ (g="fr"> et alii et alii et alii 2003.39Agrandié dn> 2003.40Agrandié dn> 2003.41Agrandié dn>Leuepar les apr lns archéolsdceereanefftredétaégsloà leouat uest es porte dealysectee terrainéprnetelcliessduAlés . PAnt l’An>a>rne simil satégslosunl,ugul-e spstleunivevre àisonsemloesedats sun phumde soduAlés esqu’uers>est es portér.gCrttis prnlérrusieurs hy>n. Po. cependas 8asidémoscaAnenohèsaqSyrune esSuda(1990 ; et alii1990 ; 2003.42Agrandié dn>Braemer 2003.43Agrandié dn>Leapr ueroedls er a pucoh’enpodedirndéptaeme r jarddes maPh sl. Villeexploitaredlseanes>agnlidéptrs he rlleéo,depuiotantezoiectnrttiincipnun padaptdétaégsiot àur passage,ripr era elie Palmyrr"> 2011. et 2003.45Agrandié dn> 2011.46Agrandié dn>Willcox 2003.47Agrandié dn>Willcox 2003.48Agrandié dn> et alii 2003.49Agrandié dn>lanan> 2011.50Agrandié dn> 2011.51Agrandié dn> et alii 201"8r"> 2003.52Agrandié dn>1990 ; 2003.

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable