Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le soufisme en Égypte et en Syrie

 | 
Éric Geoffroy

Translittération de l’alphabet arabe

Texte intégral

1Nous suivons pour la translittération le système de la revue Arabica, c’est-à-dire :

2’, b, t, ṯ, ǧ, ḥ, ḫ, d, ḏ, r, z, s, š, ṣ, ḍ, ṭ, ẓ, ʿ, ġ, f, q, k, l, m, n, h, ā, w/ū, y/ī.

3En ce qui concerne les toponymes arabes d’usage courant, nous suivons la translittération usuelle des dictionnaires français comme le Larousse (Damas, Alep, le Caire, Maghreb, etc.). Il en va souvent de même pour les noms communs francisés (soufi, soufisme, émir, cadi, hadith, etc.).

4Nous maintenons l’article devant les noms de personnes (les nisba-s, en fait), sauf devant trois noms qui reviennent fréquemment : Saḫāwī, Suyūṭī et Šaʿrānī. Les adjectifs venant de la langue arabe comme šāfiʿī, ḥanbalī, etc., sont laissés invariables, alors que les substantifs prennent la marque du pluriel (-s).

5Enfin, le al- de l’article, en tête de phrase, prend une majuscule pour les noms propres, mais reste en minuscule pour les titres d’ouvrages ou les citations.

© Presses de l’Ifpo, 1996

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable