Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Abd el-Kader, un spirituel dans la modernité

 | 
Ahmed Bouyerdene
, 
Éric Geoffroy
, 
Setty G. Simon-Khedis

Préface et remerciements

Ahmed Bouyerdene, Éric Geoffroy et Setty G. Simon-Khedis

En hommage à Bruno Étienne (m. 2009), sociologue de l’islam et spécialiste d’Abd el-Kader

Texte intégral

Préface

1Les Presses de l’Ifpo sont heureuses de pouvoir accueillir dans leur collection le présent volume consacré à l’émir Abd el-Kader. Louis Massignon affirmait que le destin d’une communauté pouvait se trouver récapitulé dans la courbe de vie d’individus d’exception assumant les contradictions et les épreuves de tous, tout en portant la promesse de nouveaux surgissements de vie. Dans une telle perspective, il n’y a pas de doute qu’Abd el-Kader représente une de ces figures d’exception : vaincu militairement après une longue et opiniâtre résistance, il a conquis les nouveaux occupants par sa noblesse et sa hauteur de vue, au point de devenir une personnalité de poids dans l’ensemble de la politique méditerranéenne de l’époque. Sa vie et sa personnalité ont fait l’objet de nombreuses publications et manifestations scientifiques, et semblent à première vue connues. Or il n’en est rien : l’apport original de nombreux chapitres de cet ouvrage prouve bien que la richesse de la pensée et la portée de l’action d’Abd el-Kader sont loin d’avoir été explorées dans le détail. Les intervenants aux deux colloques dont sont issus les textes qui suivent nous livrent des nouveaux éléments de documentation sous une triple dimension :

  • historique d’abord, avec les implications de l’attitude d’Abd el-Kader en France et en Syrie à l’époque ottomane.

  • religieuse ensuite, car l’œuvre et la pensée d’Abd el-Kader commencent à être mieux évaluées à présent : non seulement il fut un des grands représentants du soufisme de son temps, mais il aura aussi été un doctrinaire, un herméneute, voire un saint dépassant de loin les limites de son siècle.

  • humaniste enfin : au-delà des récupérations faciles autour des slogans de tolérance et de respect de l’autre, plusieurs textes de ce volume prouvent qu’Abd el-Kader professait une pensée globale dans laquelle le pluralisme est non seulement expliqué, légitimé, mais trouve une dimension proprement métaphysique.

2Ainsi le sentiment d’approcher un « précurseur » fait souvent place à l’impression de se trouver en présence d’un « homme accompli ».

Remerciements

3Les colloques de Damas et de Strasbourg, puis la publication de leurs actes n’auraient pas été possibles sans l’aide et le soutien de :

  • l’Association Internationale Soufie Alâwiyya (A.I.S.A.)

  • le Secrétariat général de « 2008 : Damas capitale de la culture arabe »

  • le Haut Conseil pour les Arts, les Lettres et les Sciences Sociales de l’Université de Damas

  • l’Université de Strasbourg, son Groupe d’Études Orientales, et son département d’Arabe

  • Ranwa Boukhari, Jala Jazaïri et Yara Nseir

  • Denis Gril, Muriel Rouabah-Roiland

4Qu’ils en soient ici chaleureusement remerciés.

Auteurs

Ahmed Bouyerdene

Docteur en études méditerranéennes et orientales, Université de Strasbourg

Éric Geoffroy

Université de Strasbourg

Setty G. Simon-Khedis

Université d’Alger

© Presses de l’Ifpo, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable