Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les stratégies narratives dans la recension damascène de Sīrat al-Malik al-Ẓāhir Baybarṣ

 | 
Francis Guinle

Deuxième partie. Les éléments structurels du récit

Les éléments structurels du récit

Texte intégral

  • 1 Voir le résumé. On peut voir, en comparant les titres d’origine et les différentes mains dans le ta (...)
  • 2 Pour les prolepses, il s’agit plus d’effets d’annonce que de narrations détaillées. Je reviendrai l (...)

1La nécessité de limiter l’étude à certains éléments dans le cadre de ce travail semble évidente. Le choix peut paraître arbitraire, il est cependant déterminé par des critères internes au genre et à la recension qui nous occupent. Les trois grands aspects du récit que je vais présenter ont été choisis en fonction de ces critères, mais aussi parce que l’un conduit naturellement à l’autre. La pratique de titrer les épisodes varie d’un manuscrit à l’autre. Dans la recension damascène, certaines mains (A et B) titrent de façon assez scrupuleuse les divers épisodes1, d’autres pas du tout. Même lorsque le texte est continu et sans titre, certains marqueurs textuels indiquent assez clairement le début et la fin d’un épisode. À leur tour, ces épisodes ponctuent le texte en lui conférant une chronologie, même si celle-ci est rendue complexe par les nombreuses prolepses2 et analepses. Ces procédés rhétoriques temporels constituent d’ailleurs une des caractéristiques du récit des siyar et la façon dont ils sont utilisés participe de la spécificité de telle ou telle recension. Les déplacements spatiaux et les diverses définitions de l’espace sont aussi largement tributaires de la structure par épisodes. La superposition des différents temps et l’utilisation métaphorique de l’espace conduisent à se poser la question du temps et de l’espace rituels, et à définir des schémas initiatiques que le récit organise à travers la structure par épisodes. Les étapes dont parle Fārūq Ḫūršīd comme étant caractéristiques du genre ont également un rôle à jouer.

Notes

1 Voir le résumé. On peut voir, en comparant les titres d’origine et les différentes mains dans le tableau de la première partie, que les mains C, par exemple, n’utilisent jamais de titre. Le titrage n’est pas, non plus, systématique dans les mains A et B, mais suffisamment fréquent pour qu’on y voie un trait particulier. J’ai parfois ajouté des titres pour ces mains-là, suivant la pratique des éditeurs de la recension damascène. Voir également en annexe le tableau des épisodes (voir CD-Rom). Dans d’autres recensions, comme, par exemple, les recensions égyptiennes de la Bibliothèque nationale, Paris, les rubriques peuvent indiquer le début d’un épisode mais elles sont également utilisées pour l’expression récurrente qui ponctue le récit : قال الراوي.

2 Pour les prolepses, il s’agit plus d’effets d’annonce que de narrations détaillées. Je reviendrai là-dessus avec des exemples et plus de détails.

© Presses de l’Ifpo, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable