Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Martin Chambi, photographe

 | 
José Carlos Huayhuaca

Avertissement

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Est-il normal que les relations qu’entretient tout un chacun avec sa propre société - et particulièrement avec sa propre ville - soient si difficiles ? J’aurais tendance à penser que oui, surtout si l’on considère ceux qui, spontanément ou pour des motifs extérieurs, ressentent le besoin de comprendre ce qui se passe dans leur relation à soi et au monde auquel ils appartiennent, pourquoi les choses sont ainsi et non autrement, quelle est la cause du retour de telle ou telle situation. Un tel projet d’intelligibilité oblige à remonter à contre-courant ou, pour le moins, à observer une pause inconfortable là où tout le monde s’accommode du cours des choses. De là naît un sentiment de contradiction, une espèce de noyade existentielle, une envie de ruer dans les brancards - de là viennent en somme les difficultés.

Entre 1968 et 1969 -j’avais dix-neuf ans -,je me sentis tout-à-coup le besoin de régler mes comptes avec mon univers - la ville de Cuzco -par un essai qui fixerait (dénoncerait...

© Institut français d’études andines, 1991

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540