Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les théories de l’énoncé dans la grammaire générale

 | 
Valérie Raby

Table des matières

Chapitre I

L’énoncé dans les grammaires françaises des xvie et xviie siècles : quelques repères

1. L’énoncé, limite de la grammaire
1.1. Congruence des « parties du discours » et syntaxe de concaténation
1.2. La complétude de l’énoncé
2. Les noms de l’énoncé
2.1. Oraison
2.2. Sentence
2.3. Clause
2.4. Phrase
2.5. Période
2.6. Propos
2.7. Énonciation
2.8. Proposition

Chapitre II

Proposition, jugement et modalités d’énonciation

1. Langage et pensée : quelles traductions ?
1.1. Langage et pensée dans la Grammaire générale et raisonnée
1.2. Beauzée : oraison et discours
1.3. La dynamique génétique
2. Proposition et jugement
2.1. Opération de jugement et modalités énonciatives dans la GGR
2.2. Les « points de vue sur la frase » de l’abbé Girard
2.3. Prolongements de l’analyse chez Dumarsais et Beauzée
2.4. De la proposition comme prononciation du jugement au « tout-propositionnel » : Condillac et Destutt de Tracy
2.5. Harris / Thurot : species of sentences et espèces de propositions 

Chapitre III

Parties de la proposition et de la phrase : modèles pour l’analyse syntaxique

1. Les modèles Sujet-est-Attribut
1.1. Port-Royal : la proposition et ses termes
1.2. Condillac : la proposition, de la Grammaire à l’Art d’écrire
2. Les modèles Sujet-Attribut (+ complément)
2.1. Dumarsais : détermination et « adjoints »
2.2. Beauzée : le système nucléaire de la proposition
3. Le modèle de la frase selon Girard : S-A + autres groupes fonctionnels
3.1. Le verbe signifie l’action et l’événement
3.2. Syntaxe et régime
3.3. Structure de la phrase

Chapitre IV

Subordination phrastique et analyse de la forme que

1. Le « que des français » : traitement de que complétif aux xvie et xviie siècles
1.1. Comment catégoriser que complétif ?
1.2. Que-P et proposition infinitive
2. Que complétif de la GGR à la LAP : relatif, incidente et complexité propositionnelle
2.1. Le relatif : définition et syntaxe
2.2. Incidente et subordination
3. Que dans les modèles syntaxiques de Buffier, Dangeau, Girard et Dumarsais
3.1. Buffier : que pronom « déterminatif »
3.2. L’incidante de Dangeau 
3.3. Girard : que conjonction « conductive »
3.4. Dumarsais : conciliation manquée entre Port-Royal et Girard
4. Beauzée : les mots conjonctifs et la relation d’incidence
4.1. Que adjectif démonstratif conjonctif ou conjonction
4.2. La catégorie de l’incidente
5. Perspectives génétiques
5.1. Court de Gébelin : que conjonction primitive
5.2. Condillac : incidentes et « subordonnées »
6. Réception et devenir des analyses à la charnière des xviiie et xixe siècles
6.1. Catégorisation de que
6.2. Analyses de la subordination

Chapitre V

Au-delà de l’unité propositionnelle

1. Embarras de la conjonction dans les premières grammaires françaises
2. La typologie des propositions dans la LAP et sa manuélisation par Restaut (1730) et Vallart (1747)
3. De la proposition composée copulative au terme composé
4. Des propositions composées à la période
4.1. Girard : les frases relatives
4.2. Dumarsais : la période, « grammaticalement parlant »
4.3. Beauzée : les niveaux de l’analyse propositionnelle
4.5. Condillac : les unités du discours
5. Retour sur les noms de l’énoncé : de la proposition à la période
6. Appendice : proposition et discours

Bibliographie

Sources primaires
1. Grammaires générales et textes apparentés
2. Autres textes
3. Bases de données numériques
Sources secondaires