Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les sœurs Grimké

Correspondance privée

Lettre d’Angelina Grimké à Theodore D. Weld

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

[Brookline, Mass.,] mercredi matin [29 avril 1838]

Mon tant aimé,

[…] Tu me demandes ce que Lewis Tappan1 avait en tête lorsqu’il t’a dit qu’en m’épousant dans les circonstances actuelles, tu faisais preuve d’un grand courage moral. Comment, mais tu ne savais pas qu’aucun « autre » homme ne « voudrait de moi pour épouse », aucun, pas même un bon abolitionniste ? C’est exactement ce que A. Preston m’a dit : « Angelina, même si beaucoup vont t’écouter parler et ont une certaine admiration pour toi, il reste, et je continue à le croire, que tu es totalement au-delà de la catégorie des femmes ordinaires, et aucun homme ne voudrait d’une telle épouse. » Je l’ai bien pris et suis même reconnaissante d’être à l’abri de ce genre d’attention. En outre, nombreux sont ceux qui me méprisent et seraient ravis de m’insulter. Si je t’avais montré une lettre anonyme que j’ai reçue en même temps que ta dernière lettre, je pense que tu serais convaincu et que tu comprendrais un peu mieux ce que, toi, t...

© ENS Éditions, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable