Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les sœurs Grimké

Correspondance privée

Lettre d’Angelina Grimké à Theodore D. Weld

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les deux extraits qui suivent proviennent de lettres d’Angelina à Theodore D. Weld dans la période qui précède immédiatement leur mariage. Où l’on pourra constater qu’Angelina n’est pas dépourvue d’une certaine malice.

*

Brookline, Mass., vendredi 13 avril 1838

Mon tant aimé,

[Voici ce que ma mère m’écrit :] « … j’espère qu’après ton mariage, tu comprendras que rester à la maison est ce qui convient le mieux à ta nouvelle condition, et que tu désireras te retirer des affaires de la scène publique pour goûter le bonheur que, je le souhaite, ton foyer va t’offrir. » Et ma sœur Eliza espère que « je trouverai beaucoup de bonheur dans la “vie privée” ». Alors tu peux imaginer à quel point elles seront tristement désappointées d’apprendre que c’est toi qui as si fortement encouragé chez moi l’iniquité de la prise de parole en public. […]

À bientôt, mon aimé

© ENS Éditions, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable