Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les sœurs Grimké

Correspondance privée

Lettre d’Angelina Grimké à Theodore D. Weld, 12 août 1837

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Mon cher frère,

Tu es maintenant certainement au courant de toutes ces histoires qui circulent par ici selon lesquelles, parce que nous sommes des femmes, nous choquons la décence en donnant des conférences devant des auditoires mixtes. Les gens qui viennent m’écouter restent parfois assis littéralement bouche bée, complètement éberlués, et je ne peux m’empêcher de sourire en plein milieu de mes élans rhétoriques en constatant leur total étonnement d’entendre une femme parler dans des églises. […] mais nous sommes tout d’un coup placées dans une situation très pénible, au premier rang d’une lutte entièrement nouvelle, la lutte pour les droits de la femme à être reconnue comme personne morale, intelligente et responsable. Je regrette un peu, bien sûr, que cela survienne avant que la question de l’antiesclavagisme soit réglée, car je crains de nuire à cette noble cause, mais d’un autre côté, je pense que le moment, et donc le meilleur moment, appartient au Seigneur, car tout cela s’est...

© ENS Éditions, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable