Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les sœurs Grimké

« Lettres sur l’égalité des sexes et la condition féminine » Letters on the Equality of the Sexes and the Condition of Woman, 1838

Lettre XII. De l’impuissance de la femme sur le plan juridique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Concord, le 6 septembre 1837

Ma chère sœur,

Peu de choses présentent de plus grands obstacles à la promotion de la femme au niveau qui est le sien, celui de son utilité et de ses devoirs, que les lois qui ont été passées pour détruire son indépendance et écraser sa personnalité ; lois pour l’élaboration desquelles elle n’a eu aucune voix, bien que formulées pour sa gouverne, et qui lui dérobent certains de ses droits essentiels. La femme n’a pas d’existence politique. Mis à part le droit de présenter une pétition à une assemblée législative, elle n’est rien dans la nation, ou presque, car comme c’est le cas pour les gouvernements représentatifs, elle n’est prise en compte, comme les esclaves du Sud, que pour gonfler le nombre de législateurs qui vont formuler les décrets qui la gouvernent, avec bien peu de références à son bien-être, sauf pour autant que son bien-être favorise le leur. […]

Je vais me limiter aux lois de notre pays. Ces lois accablent les femmes mariées avec une sévérit...

© ENS Éditions, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable