Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les sœurs Grimké

Lettres à Catherine E. Beecher, Letters to Catherine E. Beecher, 1838

Lettre XI. La sphère de la femme est la même que celle de l’homme : celle de la conscience morale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Brookline, Mass., le 28 août 1837

Chère amie,

J’en viens maintenant à la partie de ton livre, qui est de toutes la plus importante pour les femmes de ce pays, ton chapitre « Généralités sur la place attribuée à la femme selon la volonté divine ». Je citerai des passages de ton livre, y apporterai mes objections, et te soumettrai mes opinions personnelles.

Tu dis : « Le Ciel a placé l’un des deux sexes en position supérieure, l’autre en position subalterne, et ceci en ne prenant en compte la personnalité et la conduite ni de l’un ni de l’autre. » Voilà bien une affirmation sans fondement. […] « La paix sur la terre et la bonne volonté vis-à-vis des hommes, voilà tout ce qui constitue les droits, les privilèges, l’influence et le pouvoir de la femme. » Vraiment ! Notre Saint Sauveur n’aurait prêché la doctrine de paix qu’à notre sexe ? « Un homme peut agir sur la société par la véhémence de son raisonnement lors d’un débat public, il peut faire avancer des mesures en faisant appel à des ...

© ENS Éditions, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable