Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les sœurs Grimké

Angelina Grimké

Lettre à William Lloyd Garrison

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Aux manifestations de violence anti-abolitionnistes qui se multiplièrent à Boston à partir de 1832, culminant en 1835, William Lloyd Garrison répondit, le 22 août 1835, par un article vigoureux où il refusait de considérer les raisons habituellement mises en avant par les États libres pour pactiser avec les esclavagistes : l’économie et le maintien de l’union politique des États américains. Son « Appeal to our fellow citizens » (« Appel à nos concitoyens ») fut sans détour ni compromis, il y invoquait la conscience morale de chacun et la pureté de la foi chrétienne, au nom de laquelle l’asservissement d’un être humain était le pire des péchés. Il y exploitait les violences faites aux abolitionnistes pour faire de ces derniers des victimes d’une persécution barbare, et des martyrs. Ce fut pour Angelina l’écho de ses propres sentiments et convictions, le déclic qui la poussa à l’action qu’elle appelait de ses vœux depuis quelque temps déjà. Elle eut le courage de répondre et sa lettre...

© ENS Éditions, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable